Prix Ourour (L PA) : Edalbar, immature mais doué

29.11.2021

Prix Ourour (L PA) : Edalbar, immature mais doué

Toulouse, dimanche

On parle parfois d’élément déclencheur. Et le port des œillères a effectivement été l'un des éléments ayant mené au succès d'Edalbar (Af Albahar). Le pensionnaire de Xavier Thomas-Demeaulte, après des débuts discrets en compétition en septembre dernier, a ouvert son palmarès dès sa sortie suivante. Lors de cette victoire, il était déjà muni de cet artifice. Le représentant de l’écurie Jules Ouaki a récidivé ce dimanche, toujours sur la piste toulousaine, en gagnant de bout en bout le Prix Ourour (L PA). Encore très perfectible, il devrait faire un bon 4ans.

De bout en bout. Tout de suite placé en tête du peloton, comme il l’avait fait lors de sa victoire précédente – acquise de manière impressionnante –, Edalbar a mené à sa guise. Et il a galopé toujours à son aise, bien posé sur la main de Mickaël Barzalona. Le futur lauréat a été capable de repartir dans la phase finale, résistant facilement aux attaques. Il faudra d’ailleurs la photo pour départager trois concurrents pour les places, Ariadna (Dahess) est deuxième à un peu moins de deux longueurs. Izadi Star (Azadi) et Yunus (Assy) sont très proches troisième et quatrième.

De la marge. Mickaël Barzalona a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un chic cheval, qui est encore très immature. Il l’a encore montré dans la ligne d’en face : j’ai pensé pouvoir me coller au fusain…mais en fait non [le cheval a fait un écart, ndlr] Immature, il a encore un petit peu de marge. Dans la phase finale, il a fallu que je relâche la pression tard, pourtant j’avais encore un peu de galop. Comme il est très vert, j’ai préféré maintenir la pression. »

Entraîneur du lauréat, Xavier Thomas-Demeaulte a dit : « Ce soir, il fallait que l’on voie s’il aimait ce terrain-là, et aussi qu’il répète ce qu’il avait fait l’autre jour. Ce n’est jamais évident, une course n’est jamais gagnée d’avance. Il se comporte bien tout en faisant des écarts en face. C’est un cheval tout neuf qui fera un bon 4ans. C’est mon meilleur poulain chez les mâles de 3ans, et avec son propriétaire, nous aviserons pour la suite. Toutes les options sont ouvertes. »

Le neveu du champion Aim South. Élevé en France par Martine Bousquet, Edalbar est un fils d’Af Albahar (Amer), stationné au haras de Thouars. Sa mère, Edée Rose (Virgule Al Maury), a gagné 12 courses aux États-Unis. Elle s’est aussi classée deuxième de l’Arabian Cup Sprint Championship Distaff (Gr1 PA, 1.200m). Edalbar est son premier produit en France. Elle a également une pouliche par Dahess (Amer). La deuxième mère, Ss Doctor Sam (Sam Tiki), a aussi donné Aim South (Burning Sand), lauréat de sept Grs1 PA. Désormais stationné au haras de Thouars, Aim South a couru de 3ans à 11ans et a gagné au meilleur niveau de 1.200m à 2.000m. Il a été nommé cheval de l’année et meilleur sprinter américain à plusieurs reprises…

 

 

 

Wafi

 

 

Amer

 

 

 

 

Bushra

 

Af Albahar

 

 

 

 

 

Sabaan

 

 

Al Hanouf

 

 

 

 

Saihah

EDALBAR (M3)

 

 

 

 

 

 

Kesberoy

 

 

Virgule Al Maury

 

 

 

 

Valse du Cassou

 

Edee Rose

 

 

 

 

 

Sam Tiki

 

 

Ss Doctor Sam

 

 

 

 

Manor Hill Delila