Prix Sytaj (Gr3, Steeple-chase) : Starlet du Mesnil met du baume au cœur

Courses / 14.11.2021

Prix Sytaj (Gr3, Steeple-chase) : Starlet du Mesnil met du baume au cœur

Prix Sytaj (Gr3, Steeple-chase)

Starlet du Mesnil met du baume au cœur

Dimanche, François Nicolle aura vécu l’ascenseur émotionnel. Le Royannais présentait deux premières chances dans les deux Groupes du jour à Auteuil : Hermès Baie (Crillon) dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1), et Starlet du Mesnil (No Risk at All) dans le Prix Sytaj (Gr3). Hermès Baie a fait preuve de facétie lors du premier passage devant les tribunes, éjectant par la même occasion son jockey, Bertrand Lestrade. Pour son entourage, ce fut la douche froide… Mais heureusement, la journée s’est bien terminée pour François Nicolle et Bertrand Lestrade grâce à Starlet du Mesnil qui a remporté de toute une classe le Prix Sytaj. L’élève et représentante d’Antonia Devin est donc restée invaincue sur le steeple en trois sorties, elle qui avait remporté le Prix Sapin (Steeple-chase) pour sa rentrée, le 17 septembre, avant de confirmer un mois plus tard dans le Prix Roger Saint (L, Steeple-chase). Vite dans le groupe de tête, la future lauréate a pris l’avantage à l’abord du bull-finch. Parfaite dans ses sauts, Starlet du Mesnil a semblé au-dessus du lot durant tout le parcours. Sur le plat, elle a placé une belle accélération pour se mettre hors de portée de ses rivales et a rallié le poteau avec huit longueurs d’avance sur Neli Has (Kapgarde). L’AQPS Hacienda (Saddler Maker), qui découvrait le steeple d’Auteuil, s’est très bien comportée en prenant la troisième place à une longueur trois quarts. Quant à Want of a Nail (Kapgarde), elle a chuté au dernier obstacle de la ligne opposée, alors qu’elle semblait débordée à l’arrière-garde.

Une saison parfaite. Starlet du Mesnil est vraiment une chic pouliche, elle qui compte sept victoires en dix sorties. Elle avait décroché sa première victoire black type à Auteuil dans le Prix de Marsan (L, haies), le 25 avril, avant de conclure cinquième du Prix Alain du Breil (Gr1). Cet automne, elle a tout simplement réalisé un sans-faute. François Nicolle nous a confié : « C’est une bonne pouliche, nous l’aimons beaucoup. Bertrand a été devant à sa main car il trouvait qu’il n’y avait pas assez de rythme. C’est très bien, ce qu’elle fait. Elle a sauté comme un chat. Elle a un cœur énorme et le fait dans un très bon style. Je ne sais pas ce qu’elle fera l’année prochaine, car l’année de 5ans est très compliquée pour les bons chevaux. Il est probable qu’elle retournera sur les haies. Mais elle est désormais gagnante de Groupe, donc elle pourrait très bien entrer au haras ! Il faudra que j’en parle avec ses propriétaires. Pour moi, elle peut gagner une très bonne course en haies. » Antonia Devin nous a indiqué ensuite que rien n’avait été décidé pour la carrière de sa pouliche.

Neli Has, en pensant au Morgex. Très régulière, Neli Has compte désormais trois podiums black types en neuf sorties… mais elle est toujours maiden ! La pouliche d’Hamel Stud avait bel et bien franchi le poteau en tête à Auteuil au mois de mai, dans le Prix Jean de La Rochefoucauld (Steeple-chase), mais elle avait été rétrogradée à la deuxième place après enquête. Neli Has s’était ensuite classée troisième des Prix James Hennessy (L, Steeple-chase) et Calabrais (L, haies). En dernier lieu, le 21 octobre, elle n’avait pas affiché son meilleur visage en terminant lointaine troisième du Prix Haras du Reuilly (Steeple-chase). Son entraîneur, Arnaud Chaillé-Chaillé, nous a dit : « Elle court très bien, je suis ravi. Elle est battue par meilleure. Je ne sais pas du tout ce que nous allons faire par la suite, car je n’en ai pas encore parlé avec son propriétaire. J’aimerais bien courir le Prix Morgex (Gr3), mais nous verrons. C’est une pouliche qui s’endurcit gentiment, et qui n’est pas née pour être précoce. Le terrain lourd est parfait pour elle. La dernière fois, elle n’a pas très bien couru par ma faute : je l’avais envoyée devant, et il ne faut pas. »

https://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Images/STARLETduMESNIL-.pdf

Issue d’une sœur de Politologue. Starlet du Mesnil est une fille de No Risk at All (My Risk), étalon au haras de Montaigu, et de Scarlett du Mesnil (Muhtathir), gagnante sur les haies de Châteaubriant pour ses débuts, en fin d’année de 3ans. Starlet du Mesnil est le quatrième produit de sa mère qui a donné un autre gagnant avec le 5ans Kandoo Kid (Kapgarde), invaincu cette année en deux sorties outre-Manche et gagnant pour ses débuts en obstacle à Ascot, le 30 octobre. Scarlett du Mesnil a une 3ans, Kamelote (Kamsin), une yearling, Sissi du Mesnil (Kapgarde), et elle a pouliné cette année de Goliath du Berlais (Saint des Saints). Elle a été saillie par Nirvana du Berlais (Martaline). La deuxième mère, Scarlet Row (Turgeon), a gagné le Prix Gérald de Rochefort (L) et a terminé deuxième des Prix Maurice Gillois (Gr1) et Edmond Barrachin (Gr3), et troisième du Prix Morgex (Gr3). On lui doit notamment Politologue (Poliglote), lauréat du Queen Mother Champion Chase, du JLT Melling Chase, mais aussi du Tingle Creek Chase à deux reprises (Grs1). Scarlet Row est aussi la deuxième mère de Lady Ardilaun (Soldier of Fortune), gagnante du Prix de Marsan (L), deuxième du Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque) et troisième du Prix Sytaj (Gr3).

Take Risks

My Risk

Miss Pat

No Risk at All

Simply Great

Newness

Néoménie

STARLET DU MESNIL (F4)

Elmaamul

Muhtathir

Majmu

Scarlett du Mesnil

Turgeon

Scarlet Row

Nile Glorieuse

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.