Tarnawa part au haras

International / 11.11.2021

Tarnawa part au haras

Tarnawa part au haras

Dermot Weld a annoncé, jeudi, que Tarnawa (Shamardal) ne serait plus revue en compétition : « Elle part au haras après avoir été la jument la plus incroyable que j’ai entraînée. Elle a réalisé des performances magnifiques au plus haut niveau, elle a été exceptionnelle. Nous l’avons vue courir pendant quatre saisons et elle a progressé à chaque fois. Elle fait partie des meilleurs que j’ai entraînés par ses immenses qualités : détermination, talent et classe. »

Au top à 4 et 5ans. Tarnawa part au haras avec trois victoires de Grs1 à son palmarès. Elle a débuté au mois de juillet de ses 2ans et a gagné trois Groupes à 3ans (Blandford Stakes, Gr2, Blue Wind Stakes & Give Thanks Stakes, Grs3). Mais c’est vraiment à 4ans qu’elle a montré toute l’étendue de son talent. Ses trois Grs1 ont tous été remportés à cet âge, en 2020 : Qatar Prix Vermeille, Prix de l’Opéra et Breeders’ Cup Turf (Gr1). Elle offrait d’ailleurs une première victoire de Breeders’ Cup à Dermot Weld, entraîneur voyageur. Plus fort encore, elle a remporté des Grs1 sur tout type de piste : bon dans le Vermeille, lourde dans l’Opéra, bon, souple à Keeneland et, à chaque fois, sur des pointes de vitesse dévastatrices.

À 5ans, elle a été gardée à l’entraînement dans le but de gagner l’Arc. Tout ne s’est pas forcément passé comme prévu. Après une rentrée gagnante au mois d’août, elle a conclu deuxième des Irish Champion Stakes (Gr1), pas aidée par St Mark’s Basilica (Siyouni) qui a beaucoup penché et l’a emmenée avec lui. Dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), elle a fait illusion pour la victoire avant d’être cueillie par Torquator Tasso (Adlerflug). La jument de Son Altesse l’Aga Khan vient de décevoir dans la Breeders’ Cup Turf (Gr1), dont elle a pris la onzième place alors qu’elle défendait son titre. L’entraîneur a commenté au Racing Post : « Je dirais qu’avec un peu plus de chance, un terrain un peu meilleur et une meilleure place dans les stalles, elle aurait pu gagner à Paris. (…) Elle était en grande forme avant la course [la Breeders’ Cup Turf 2021, ndlr] mais elle a eu une course incroyablement dure dans l’Arc de Triomphe, sur un terrain particulièrement pénible. Elle a tout donné en essayant de gagner l’Arc. Donc cela, plus le long voyage vers la Californie, lui a enlevé quelque chose. Elle était magnifique et tout allait bien mais le mental n’était pas là. »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.