Tattersalls December Mare Sale : Flotus, une millionnaire de plus pour Northern Farm

International / 30.11.2021

Tattersalls December Mare Sale : Flotus, une millionnaire de plus pour Northern Farm

Nous avons dû patienter jusqu’à 18 h 45 pour voir un premier lot se vendre à plus d’un million lors de cette session de la Tattersalls December Mare Sale. La pouliche de 2ans Flotus (Starspangledbanner), deuxième battue tout à la fin par Tenebrism (Caravaggio) dans les Cheveley Park Stakes (Gr1) pour Jean-Étienne Dubois et ses associés, a fait tomber le marteau à un million de guinées (1,24 M€). L’acheteur est Katsumi Yoshida de Northern Farm. Shingo Hashimoto, représentant du grand haras japonais, a déclaré : « La pouliche est magnifique et possède un pedigree de vitesse. Il est beaucoup trop tôt pour établir un programme. » La pouliche avait été achetée 125.000 Gns (155.000 €) par Arthur Hoyeau, lors du book 1 de Tattersalls. Sur le coup de 18 h, plus de 80 femelles devaient encore passer, dont celles d’European Sales Management, les Juddmonte et des lots de la dispersion de Sir Robert Ogden. Le prix moyen se situait autour de 150.000 Gns, largement en hausse par rapport à 2020 mais à la baisse sur 2019.

Un cadeau de Peter Brant à Sottsass. Peter Brant a offert un bien joli cadeau à son champion, Sottsass (Siyouni). Ce mardi, à Newmarket, le propriétaire et éleveur américain, représenté par Michel Zerolo, a acheté pour 850.000 Gns (1,05 M€) la jeune poulinière Shades of Blue (Kodiac), âgée de 5ans et dont le rating est de 105. Elle s’était classée troisième des Queen Mary (Gr2) à Royal Ascot et avait remporté le Prix Hampton (L). Le courtier, après avoir signé le bon pour la poulinière pleine de Frankel (Galileo), a commenté : « Le plan est très simple : elle ira à Sottsass. Elle a été une très bonne 2ans, est très belle et pleine d’un grand étalon. Le prix est un peu élevé, mais monsieur Brant voulait l’avoir. Elle a tout ce qu’il faut pour le croisement avec Sottsass. Monsieur Brant veut soutenir l’étalon. Il va lui envoyer de bonnes poulinières. »

Farmah pour un nouvel éleveur. Le premier lot à s’être vendu à 500.000 Gns (620.000 €) est Farmah (Speightstown), lauréate du Prix Aloisi (Gr3) sous l’entraînement de François Rohaut, qui a déjà donné trois gagnants. David Redvers a acheté la jeune poulinière (10ans), pleine de Kingman (Invincible Spirit), pour David Howden, associé sur plusieurs chevaux avec le cheikh Fahad Al Thani et qui souhaite monter son élevage. Les 19 femelles présentées par Shadwell ont affiché un chiffre d’affaires de 3,02 millions (3,74 M€). Un autre lot a vu son prix s’envoler. Il s’agit de Hadaatha (Sea the Stars), gagnante de Listed et troisième du Prix de l’Opéra (Gr1). Elle a été adjugée 400.000 Gns (496.000 €), pleine de Siyouni (Pivotal), à Hubie de Burgh, agissant pour Barronstown Stud.

Trois pouliches Bradley pour 2,41 millions. Le top price de Farmah a résisté vingt minutes. Rose d’Étoile (Zoffany), placée du Prix Joubert (L), a fait monter les enchères à 600.000 Gns (744.000 €), et c’est BBA Ireland qui a signé le bon pour la jeune poulinière pleine de Wootton Bassett (Iffraaj). Nick Bradley a investi cette année 1,12 million d’euros pour acheter une trentaine de yearlings en Europe. Son shopping a été financé par deux ventes. Dandalla (Dandy Man), lauréate des Duchess of Cambridge (Gr2) à 2ans et quatrième cette année dans la Commonwealth Cup (Gr1), a poussé Katsumi Yoshida à 750.000 Gns (930.109 €). Quelques numéros plus tard, une autre représentante de Nick Bradley, la deuxième des Oaks (Gr1) Mystery Angel (Kodi Bear), a convaincu Haruya Yoshida de débourser 500.000 Gns. La fête a continué avec Fev Rover (Gutafain), lauréate du Prix Calvados (Gr2) l’année dernière et troisième des 1.000 Guinées (Gr1), qui a été achetée 695.000 Gns (862.000 €) par la propriétaire américaine Tracy Farmer. Elle poursuivra sa carrière aux États-Unis sous l’entraînement de Mark Casse. Les trois pouliches ont permis à Nick Bradley et ses associés d’empocher 2,41 millions d’euros, soit le double de leurs investissements en 2021.

Saint Pair s’offre Axana. Le haras d’Étreham a vendu six femelles pour 648.000 Gns (804.000 M€). Le top price a été acheté par le haras de Saint Pair, qui a mis 250.000 Gns pour la double gagnante de Gr3 Axana (Soldier Hollow), 109 de rating et un très beau pedigree. Elle remonte, par l’intermédiaire de Via Borghese (Seattle Dancer), lauréate de Gr2 aux États-Unis, à la grande souche A de l’élevage de Federico Tesio. Les deux gros lots, Mondelice (Montjeu), mère du gagnant du double gagnant de Gr2 et deuxième des Champion Stakes (Gr1), Dubai Honour (Pride of Dubai), et la pouliche de 3ans placée du Prix Saint-Alary (Gr1) Es La Vida (Soldier Hollow) ont été rachetées respectivement pour 775.000 et 425.000 Gns.

Vingt femelles pour la France. Le marathon de la première session (douze heures) s’était achevé avec des résultats proches de l’édition 2019, une année où l’offre était moins importante. Le chiffre d’affaires a atteint 15,28 millions de guinées (18,94 M€) pour 232 vendus et le prix moyen s’est fixé à 65.866 Gns (81.680 €). Le prix médian a affiché une hausse de 14 %, à 40.000 Gns (49.600 €). Quatorze lots ont été adjugés à plus de 200.000 Gns, soit quatre de moins qu’en 2019… Vingt lots ont été achetés par des Français pour un montant total de 1,96 millions (2,43 M€), dont six à plus de 100.000. En plus de Tacitly (Dubawi), achetée par Horse France et les Monceaux à 375.000 Gns (463.500 €), deux autre lots ont franchi le cap de 200.000 Gns. Gérard Larrieu s’est assuré pour 270.000 Gns (335.000 €) la placée de Gr3 à 2ans (96 de rating) Endless Joy (Showcasing), pleine du sprinter Blue Point (Shamardal). Louis Baudron, quant à lui, s’est offert pour 220.000 Gns (273.000 €) Princess Kaguya (Frankel), une sœur de la lauréate de Gr3 Gravitation (Galileo), pleine de Pinatubo (Shamardal).

 DERNIÈRE MINUTE

M. V. Magnier achète Sunday Times pour 1,8 million

Il faisait déjà nuit noire lorsque le marteau est tombé à 1,8 million de Gns pour Sunday Times (Holy Roman Emperor). Pleine de Lope de Vega (Shamardal), c'est la mère de Newspaperofrecord (Lope de Vega), lauréate du Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf et des Just a Game Stakes (Grs1). Retrouvez dans notre prochaine édition le compte rendu complet de la journée de mardi à Newmarket.