À l’A.G. de l’Association des propriétaires d'Île-de-France, du Nord et de Haute-Normandie

Courses / 05.12.2021

À l’A.G. de l’Association des propriétaires d'Île-de-France, du Nord et de Haute-Normandie

L'Association des propriétaires d'Île-de-France, du Nord et de Haute-Normandie a tenu son Assemblée générale dimanche dernier à Auteuil. Jacques Détré en était l'invité d'honneur

L'assistance qui s'était déplacée en nombre a pu échanger avec le vice-président de France Galop en charge de l'obstacle, présent en visioconférence.

Il a souligné les efforts menés par l'Institution pour développer la discipline de l'obstacle, à travers un ensemble de mesures complémentaires : une prime propriétaire de 10 % en obstacle, jusqu’à 25 % pour les femelles, réservée aux chevaux nés et élevés en France, ou assimilés, le remodelage du programme parisien pour optimiser les enjeux et un nouveau cahier des charges pour tous les hippodromes où l’on organise des courses d’obstacle pour améliorer la sécurité des hommes et des chevaux.

Les propriétaires ne seront pas oubliés avec des investissements conséquents pour l’amélioration des conditions d’accueil à Auteuil et des réunions de parrainage pour les nouveaux propriétaires.

Puis Patrick Fellous, président de l'Association, a rappelé les nombreux combats menés en collaboration avec le Syndicat national, et s'est réjoui que la voix portée ait été entendue à plusieurs reprises.

La hausse des allocations pour 2022, le maintien du remboursement aux propriétaires concernés de la T.V.A. sur leurs frais et acquisitions, bien que les gains de courses n'entrent plus dans son champ d'application, et la possibilité potentielle d’être assujetti pour tous ceux qui le souhaiteraient, ont notamment été évoqués. 

Un dossier étayé sur la lutte antidopage a été présenté par Alain Kuntzmann, secrétaire général de l'Association, laquelle en fera un de ses combats auprès de France Galop en 2022.

La réunion s'est conclue sur la remise d'un bel objet à la famille Détré pour son investissement et sa réussite dans les courses d'obstacle, puis s'est poursuivie par un sympathique déjeuner à la tribune présidentielle.