Godolphin Flying Start : le carnet de route de Marine Moussa

International / 21.12.2021

Godolphin Flying Start : le carnet de route de Marine Moussa

Marine Moussa fait partie des deux Françaises avec Solène Hudbert à avoir intégré le programme 2020-2022 du Godolphin Flying Start. Elle nous a fait part de ses expériences au cours de sa deuxième année de formation.

« Après avoir effectué nos stages en Europe et aux États-Unis au mois de juin, nous nous sommes envolés pour l’Australie le 19 août pour commencer notre deuxième année de formation. Nous étions tous impatients de nous retrouver et de partir six mois à l’autre bout du monde.

Nous avons passé les trois premiers mois dans la Hunter Valley. Nos semaines étaient composées de visites et de rencontres avec des acteurs de la filière ainsi que de cours pratiques et théoriques tels que la conformation des foals et des yearlings ou bien les relations clients et stratégies marketing avec Godolphin. Chaque étudiant a pu faire deux rotations pratiques de deux semaines chacune dans les haras ou les écuries de son choix. J’ai eu la chance de pouvoir faire les miennes à Arrowfield et Vinery. C’était très varié avec les poulinages, les yearlings, les étalons ainsi que les nominations au bureau. J’ai adoré travailler avec les étalons au covering shed. C’était particulièrement intéressant de pouvoir apprendre deux des plus grosses opérations en Australie et de comprendre ce qui contribue à leur succès. »

L’univers des courses australiennes. « Puis nous avons passé les mois de novembre et décembre à Sydney. Nous sommes allés à l’université Macquarie pour un module sur le leadership et le management et c’était une belle expérience de vivre sur un campus australien pendant une semaine. Nous avons ensuite passé une semaine à Randwick, où nous avons rencontré des entraîneurs tels que Ron Quiton, Adrian Bott, Richard Freedman et des écuries de groupe telles que Star Thoroughbreds avec Denise Martin. Cette semaine a été très spéciale pour nous car nous avons assisté aux Golden Eagle Stakes et c’était notre première sortie aux courses en tant que groupe. En effet, avec le Covid, nous n’avons pas pu aller aux courses tous ensemble la première année du programme. Pour les mêmes raisons, nous ne sommes pas allés dans le Victoria et nous avons regardé la Melbourne Cup (Gr1) depuis l’hippodrome de Randwick. Cependant, l’ambiance lors de la victoire de Verry Elleegant (Zed) était tellement électrique que nous n’avons eu aucun regret et, depuis, nous avons pleinement profité des courses australiennes ! »

Approfondir nos connaissances. « Nous avons ensuite fait notre conférence avec Godolphin et cette année le format était un peu particulier puisqu’il s’agissait d’un format Mastermind [un célèbre quiz télévisé de la BBC, ndlr] ! Mais, après tout, notre promotion Flying Start n’est-elle pas aussi particulière ? Le but était pour nous d’approfondir nos connaissances sur l’industrie australienne et d’avoir un format divertissant et original. Vin Cox, directeur Godolphin Australie, jouait le rôle de l’animateur devant un public composé de plusieurs acteurs de la filière. J’ai enfin compris ce que vivent les candidats de jeux télévisés ! Avec un peu de stress mais aussi beaucoup d’humour, cette conférence nous a énormément appris sur l’industrie. Nous avions chacun un sujet "expert" spécifique à l’Australie, sur lequel nous étions interrogés, et j’ai choisi un thème qui me tient particulièrement à cœur : les femmes dans l’industrie des chevaux de course. En effet, de plus en plus de femmes talentueuses dans l’industrie nous ouvrent la voie à nous, la nouvelle génération. Cela m’inspire énormément et je tenais à en apprendre plus sur ce sujet. »

Six semaines de stage chez Inglis. « Après cette expérience riche en émotions, chaque étudiant est parti effectuer un stage pendant six semaines. Certains sont allés chez des entraîneurs tels que Annabel Neasham, Peter et Paul Snowden, Gai Waterhouse et Richard et Michael Freedman. D’autres ont fait leur stage avec des courtiers, des écuries de groupe ou des haras tels que Coolmore, Will Johnson, Australian Bloodstock et Star Thoroughbreds. Pour ma part, j’ai eu la chance de passer six semaines dans la prestigieuse maison de vente aux enchères Inglis aux côtés de Sebastian Hutch, qui a récemment été nommé CEO Bloodstock. Lors de mon stage, j’étais principalement avec l’équipe bloodstock et mon quotidien consistait à faire des recherches sur les performances, les pedigrees, les ventes à travers le monde, à apprendre à créer un catalogue, à faire les re-inspections des yearlings pour les ventes d’Easter à Riverside Stables, à participer aux ventes en ligne Inglis Digital, à étudier les stratégies de vente et de marketing, à comprendre les relations clients et les partenariats, et enfin à aller aux courses, notamment pour la Listed Inglis Nursery. C’était passionnant d’intégrer cette équipe, de comprendre le fonctionnement des ventes aux enchères et d’être exposée à tous les aspects de l’industrie en Australie, aussi bien l’élevage que les ventes et les courses. »

Magic Millions après les fêtes. « Après Noël, je vais retrouver les autres étudiants Flying Start à la Gold Coast à l’occasion des ventes de yearlings de Magic Millions, où nous allons accompagner des agents lors des inspections. Pour certains étudiants, ce sera une première. Pour y avoir été il y a deux ans avec Segenhoe Stud, j’ai vraiment hâte de pouvoir partager ce moment avec le reste du groupe ! En attendant de vous retrouver pour la suite de nos aventures, je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes de fin d’année et n’oubliez pas que les candidatures pour le Godolphin Flying Start 2022-2024 sont actuellement ouvertes jusqu’au 7 février ! Toutes les informations sont disponibles sur le site Internet : godolphinflyingstart.com/applications/. »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.