Les ambitions françaises pour le Dubai World Cup Carnival

International / 11.12.2021

Les ambitions françaises pour le Dubai World Cup Carnival

Bellharbour Music (Mshawish) possède le meilleur rating des Français (108) qui visent Meydan. Et il sera aussi le premier à courir. Le pensionnaire d’Alessandro Botti a récemment été vu sur le ring de la vente de l’Arc, où il a été racheté 550.000 € par ses propriétaires : Thomas Whitehead, le haras du Logis Saint-Germain, l’écurie Elag, Meridian International et le comte Guillaume de Saint-Seine. Ce poulain a offert un premier Groupe français à son entraîneur dans le Prix Daphnis (Gr3). Il s’envolera le 5 janvier, accompagné de son fidèle cavalier du matin, Giuseppe Pes. Cet ancien jockey de Palio est surnommé Il Pesse… lui qui a triomphé neuf fois à Sienne. Alessandro Botti est très content de Bellharbour Music et il nous a confié : « Bellharbour Music est pleine peau. Après son succès à Deauville, on l’a mis dans le coton car ce n’est pas un cheval de terrain lourd. La semaine dernière, il a fait un premier canter et il m’a impressionné. C’est un poulain flambant neuf. Il n’a couru que six fois et le break lui permis de prendre de la force. Le matin, c’est un sujet très généreux, il faut le ménager. Il Pesse s’entend bien avec lui. »

Un coup de poker sur le dirt. Ce poulain a débuté en gagnant sur la PSF de Chantilly. Mais Bellharbour Music changera de métier à Meydan : il découvrira le dirt dans l’Al Maktoum Challenge Round 1 (Gr2) le 13 janvier sur le mile. Alessandro Botti nous confié : « Il a un pedigree américain et le programme sur le dirt est très alléchant. C’est du vrai dirt et donc il faut qu’il s’adapte bien. Mais le niveau des Groupes sur le sable est plus faible que celui sur le gazon. Il y a aussi un plan B, car la semaine suivante il y a un Gr2 sur le turf. Sur le principe, je suis pour l’essayer sur le dirt mais s’il n’aime pas la surface on reviendra sur le turf. Le Carnival de Meydan s’étale sur deux mois et demi, il faut jouer le jeu et trouver le bon chemin. Le déplacement est très intéressant pour les propriétaires car cela donne l’opportunité de rêver aux belles courses. Et cela n’entre pas en conflit avec la suite de la saison en France. Bellharbour Music est un cheval de bon terrain et, même sans le déplacement à Dubaï, il aurait fait l’impasse sur la première partie de saison en France. Après le Carnival il aura droit à un bon break… avant l’été français. »

Air de Valse, en vitesse et avec ambition. Corine Barande Barbe a gagné le Dubai Sheema Classic (Gr1) avec son crack Cirrus des Aigles (Even Top) en 2012. Cet hiver elle fera son retour à Meydan avec la flèche Air de Valse (Mesnil des Aigles), deuxième battue tout à la fin dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines (Gr1). Le programme du Carnival propose une demi-douzaine de sprints sur le gazon. Corine Barande Barbe nous a confié : « Nous y allons car Air de Valse est quand même deuxième de Gr1 cette année. Et là-bas, elle pourra courir sur un parcours en ligne droite. Je pense qu’elle est tout à fait capable de s’imposer lors de la grande réunion. »

Les deux atouts d’Henri-François Devin. Le Cantilien vise lui aussi les sprints, grâce à Wild Majestic (Kodiac). Il a gagné cette année le Prix du Cercle (L) et il s’est classé troisième du Prix du Petit Couvert (Gr3). Henri-François Devin nous a expliqué : « Nous n’avions pas vraiment de courses pour Wild Majestic en Europe avant mai. Dès lors, cela semble être une bonne idée d’aller à Meydan. Avec lui nous allons courir le Dubai Dash (L) sur 1.000m le 13 janvier. Le 17 février, il aura aussi un Gr.2 sur 1.000m. Wild Majestic est un cheval de bon terrain et sur place nous verrons s’il pourra être rallongé. Cela pourrait nous ouvrir une ou deux courses supplémentaires. En France, il pourra être au départ du Prix de Saint-Georges (Gr3) et du Prix du Gros-Chêne (Gr2). »

Intégrant et le bon terrain. Wild Majestic ne sera pas le seul à prendre l’avion. Henri-François Devin a choisi Intégrant (Frankel), qui a terminé sa saison de 3ans en remportant le Prix Lyphard (L) avec à la clé un rating 102. Il nous a dit : « Comme Wild Majestic, Intégrant est un cheval de bon terrain. Son programme se base sur deux courses : le Zabeel Turf (L), sur 2.000m le 27 janvier, et les Dubai Millennium Stakes (Gr3), le 24 février, sur le même parcours. »

Caullery avec Batwan et Best Sixteen. Nicolas Caullery peut compter sur trois chevaux dans la liste des invités au Carnival. Mais il ne fera le déplacement qu’avec deux d’entre eux. Fort Payne (Rio de la Plata), troisième du Prix de Guiche (Gr3), restera en France. L’entraîneur nous a dit : « Fort Payne va prendre 4ans en janvier, je l’estime encore trop tendre pour aller là-bas. On étudiera cette option pour l’année prochaine. Pour cet hiver, nous allons plutôt le diriger vers le meeting de Cagnes-sur-Mer. » En revanche, l’entraîneur devrait bien présenter Batwan (Kendargent), lauréat du Prix de Saint-Georges (Gr3) et troisième du Prix du Gros-Chêne (Gr2) pour l’entraînement de Philippe Sogorb. Le professionnel nous a confié : « Nous l’avons acheté à réclamer pour cela, car son nouveau propriétaire, Oliver Lodge, voulait se faire plaisir en ayant un cheval pour Dubaï. Il me semble compétitif pour y aller. Il devrait débuter le 21 janvier dans le Dubai Dash (1.000m) une Listed formule Handicap. » Nicolas Caullery nous a également expliqué pourquoi son nom figurait à côté de celui de Best Sixteen (Penny’s Picnic), déclaré à l’entraînement chez Matthias-Jan Snackers sur le site de France Galop : « Je connais son nouveau propriétaire, Lars Haase, pour avoir déjà travaillé avec lui. Si la décision est prise qu’il aille à Dubaï, il rejoindra mes boxes. Il a le profil pour courir là-bas, sur 1.400m et 1.600m. Best Sixteen va prendre 3ans et a un bon programme devant lui. »

Manjeer sur 1.400m. Inscrit sur la liste, Manjeer (Footstepsinthesand) est placé de Groupe à plusieurs reprises. Et il devrait également répondre présent lors du Carnival, comme nous l’a expliqué Carina Fey : « C’est un cheval qui voyage bien et qui n’est pas du tout compliqué. En plus, il aime la chaleur. C’est pourquoi nous privilégions Meydan. Il peut attaquer le meeting dans l’Al Fahidi (Gr2) sur 1.400m. » Les chevaux de 1.400m ont à leur disposition une grosse course, le Ras Al Khor, qui offrira 300.000 $ (265.500 €). Cette épreuve est programmée le 5 mars, lors de la réunion du Super Saturday. Elle n’est pas black type (pour l’instant).

My Fancy pour la maison Brandt. Pia et Joakim Brandt ont découvert le Carnival avec L’Amour de ma Vie (Dansili), lauréate des Balanchine (Gr2) en 2014. En 2019, ils ont créé la surprise avec Silva (Kodiac), lauréate des UAE 1.000 Guineas (L) lors de ses débuts sur le dirt. Le candidat de l’écurie est le 3ans My Fancy (Myboycharlie). Ce demi-frère du lauréat de Gr1 Mkfancy (Makfi) a remporté le Prix Herod (L). Cette année, lors du Carnival, les bons 3ans ont l’opportunité de trouver un bon programme sans passer par le dirt.

Il s’agit des Jumeirah Series, soit quatre courses sur le gazon. Dont une seule black type, le Jumeirah Classic (L), à l’affiche le 3 février, qui offrira 150.000 $ (132.750 €) sur le mile. Les trois autres sont le Jumeirah Classic Trial (150.000 $) sur 1.400m, le 13 janvier. Le Jumeirah Derby Trial (60.000 $), sur 1.800m le 20 janvier, mène au Jumeirah Derby (200.000 $) sur 2.000m le 24 février.

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.