Prix Arcangues (L)  : l'année de The Way of Bonnie

Courses / 16.12.2021

Prix Arcangues (L) : l'année de The Way of Bonnie

Deauville, jeudi

Après avoir débuté sa carrière en Allemagne, The Way of Bonnie (Thewayyouare) a notamment pris la troisième place d’une Listed sur 2.800m et s’est classé quatrième du Grand Prix de Lyon (L). Aligné ensuite dans les courses à réclamer, il avait été acheté pour 22.007 € par l’écurie White & Red Racing. Entraîné alors par Jean-Pierre Carvalho, The Way of Bonnie avait de nouveau triomphé, sur le tracé du jour, dans une course à réclamer. Acheté à l’issue de cette victoire par Guillermo Arizkorreta Elosegui dans le but de participer aux belles courses en Espagne, le représentant de Horses & Berries n’a pas attendu longtemps pour s’illustrer ! Au mois d’août, à San Sebastian, dans la 53e Copa de Oro (A), il devançait notamment Breath of Fire (Intello), un pensionnaire de l’écurie de Carlos & Yann Lerner. The Way of Bonnie offrait également une première victoire dans cette course à son entraîneur. Jeudi, au papier, il ne détenait pourtant pas la première chance. Mais The Way of Bonnie avait pour lui de connaître la piste de Deauville et son tracé. Bénéficiant d’un bon parcours, son jockey, Vaclav Janacek, l’a fait patienter dans la deuxième partie du peloton. À l’entrée de la dernière ligne droite, il semblait aller bien mieux que ses adversaires. Un instant gêné dans sa progression, The Way of Bonnie est finalement parvenu à trouver le passage dans les 200 derniers mètres de course. Appuyé le long du rail à la corde, il a dominé Cœur Macen (Siyouni) dans les tout derniers mètres de course. Produisant son effort en pleine piste, le pensionnaire de Jean-Pierre Gauvin échoue d’une courte tête pour le succès. Quant à Sleeping Lion (Teofilo), il a longtemps animé l’épreuve avant de craquer en fin de parcours. Il est donc troisième, à une courte tête.

Cagnes-sur-Mer comme possibilité. Joint par téléphone, l’entraîneur vainqueur, Guillermo Arizkorreta Elosegui, a déclaré : « The Way of Bonnie a bénéficié d’un très bon parcours. Il a attendu son heure derrière les favoris. Étant donné qu’il avait déjà gagné sur cette piste, je pense que ça l’a grandement avantagé. Avant le coup, j’attendais vraiment une bonne course de sa part. Au mois d’octobre, en Espagne, il avait couru sur une piste bien souple, mais il n’avait pas aimé. J’avais donc visé cette course après cette performance moyenne. Pour la suite, il n’est pas impossible qu’il se dirige vers l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, mais l’objectif est de l’avoir au top pour la saison prochaine en Espagne. Tout dépendra de la façon dont il récupère de cette victoire. » Encore à cheval, le jockey lauréat, Vaclav Janacek, a déclaré au micro d’Equidia : « Ce n’est pas un cheval qui a tendance à partir vite. Ensuite, il y a eu deux accélérations durant le parcours. Je ne suis pas affolé et nous avons ensuite pu trouver notre jour dans la ligne droite. Je suis très content pour cette victoire. »

Cœur Macen remplit sa mission ! Cœur Macen venait tout droit des handicaps. La représentante de Nunzio Ricignuolo, Bertrand Millière, Boualem Mekki, Cédric Millière et Jean-Philippe Zaoui venait d’ailleurs de remporter son handicap, sur le tracé qu’elle retrouvait, dans ce Prix Arcangues. Proche deuxième, Jean-Pierre Gauvin s’est montré très élogieux au sujet de sa pensionnaire. Joint après la course, il nous a dit : « Il s’en est fallu de peu pour qu’elle gagne ! Nous avons réussi notre pari (rires). Cœur Macen est devenue black type ! Lors de sa dernière victoire, Christophe Soumillon, son jockey, m’avait dit que c’était à coup sûr une jument qui pouvait décrocher son caractère gras. Il ne s’est donc pas trompé et on a bien fait de l’écouter. Certes, désormais, elle devrait prendre de la valeur pour sa future carrière de poulinière, mais ses propriétaires ont visiblement encore envie de la voir courir.. Pour la suite, il n’est donc pas impossible qu’elle se rende à Cagnes-sur-Mer pour disputer le Grand Prix de la Riviera (L). Sur la distance de 2.000m, avec du rythme, elle devrait très bien courir. »

Une nièce de la matrone Pearly Shells. Élevé par la comtesse Priscilla de Harrington, The Way of Bonnie est passé trois fois en vente. Présenté foal par The Castlebridge Consignment à la vente Goffs de novembre, il avait été acheté pour 6.500 Gns par Salcey Forest Stud. Lors de son deuxième passage, présenté par Salcey Forest Stud aux books 3 et 4 de Tattersalls, le marteau était tombé pour 800 Gns en faveur de Huggan Bloodstock. Enfin, inscrit au catalogue de la vente mixte de mai de BBAG par Huggan Bloodstock, The Way of Bonnie avait été cédé pour 6.500 €. C’est un fils du regretté Thewayouare (Kingmambo) et d’Eyrecourt (Efisio), qui n’est pas parvenue à s’illustrer en deux sorties. Outre The Way of Bonnie, on lui doit Saved by the Bell (Teofilo), gagnant de quatre handicaps entre 2.400m et 2.800m en Angleterre.

Sa deuxième mère, Piffle (Shirley Heights), est lauréate d’une course à 3ans. Au haras, on lui doit Frenchpark (Fools Holme), lauréat aux États-Unis du Hollywood Turf Handicap (Gr1), en Irlande des Juddmonte EBF Beresford Stakes (Gr3, 1.600m) et troisième du Prix Dollar (Gr2), ou encore de Sayeh (Fools Holme), double placée de Listed entre 1.600m et 2.000m en Angleterre. Piffle est également à l’origine de la matrone Pearly Shells (Efisio), gagnante du Prix Vermeille (Gr1), du Prix de Malleret (Gr2), du Prix de la Nonette (Gr3, à l’époque) et de la Coupe des Pouliches de Marseille (L). Cette dernière n’est autre que la mère de Pearl Banks (Pivotal), lauréate de l'Oberburgermeister Dirk Elbers-Preis (Gr3, 2.200m), Pearls or Passion (Monsun), gagnante du Prix Panacée (L), Pearly Avenue (Anabaa), troisième du Prix Panacée (L), et enfin de Smile Makers (Kendargent), deuxième du Prix Greffulhe (Gr2) et du troisième du Prix Frédéric de Lagrange (L).

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Kingmambo

 

 

 

 

Miesque

 

Thewayouare

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Maryinski

 

 

 

 

Blush With Pride

THE WAY OF BONNIE (H6)

 

 

 

 

 

 

Formidable

 

 

Efisio

 

 

 

 

Eldoret

 

Eyrecourt

 

 

 

 

 

Shirley Heights

 

 

Piffle

 

 

 

 

Fiddle Paddle

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’39”21

De 1000m à 600m : 00’24’’85

De 600m à 400m : 00’11’’58

De 400 à 200m : 00’11’’20

De 200m à l’arrivée : 00’11’’36

Temps total : 2’38”20

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.