Prix du Carrefour du Chêne Sec (Classe 2) : Healing Oasis valide ses ambitions classiques pour 2022

Courses / 07.12.2021

Prix du Carrefour du Chêne Sec (Classe 2) : Healing Oasis valide ses ambitions classiques pour 2022

Chantilly, mardi

Engagée à Longchamp dans l’important Prix de la Cascade (Inédites), c’est finalement à Deauville qu’Healing Oasis (Oasis Dream) avait débuté victorieusement dans le Prix de Bonneville (Inédits), le 4 novembre. Mardi, face à une opposition plus relevée, l’élève et représentante du haras de Saint-Julien a une nouvelle fois signé un succès autoritaire, validant pour l’occasion, ses engagements classiques pour la saison 2022...

Le style des bons éléments. À la sortie des stalles, le favori, Investisseur (Al Wukair), a pris ses responsabilités et s’est installé en tête de course. Évoluant sur un troisième rideau à l’extérieur, Healing Oasis a commencé à être actionnée par Stéphane Pasquier à 350m du but. En quelques foulées, la pensionnaire de Fabrice Chappet est facilement parvenue à prendre la mesure de ses adversaires. Uniquement sollicitée aux bras, elle s’impose facilement par trois longueurs. Vue à l’arrière-garde durant une bonne partie de l'épreuve, Omayra (Cat Junior) a tracé une belle fin de course pour venir prendre la deuxième place. Quant à Investisseur, il est quelque peu resté dans son action. Le pensionnaire de Jérôme Reynier termine troisième, à une longueur. À l’issue de la course, notre spécialiste des chronos, Bruno Barbereau, a analysé la performance de la pouliche. Elle devient la 2ans la plus rapide sur ce parcours, le record étant auparavant détenu par Inns of Court ** (Invincible Spirit), qui avait fait afficher un temps de 85’’27 en 2016.

Repos mérité avant la saison classique. Au retour aux balances, l’entraîneur vainqueur, Fabrice Chappet, a confié : « Aujourd’hui, elle confirme sa récente victoire. Avant le coup, l’objectif n’était pas forcément de la voir gagner, mais plutôt de lui donner une bonne leçon pour l’année prochaine. Le matin, c’est une pouliche qui se montre très appliquée. Désormais, elle va aller se reposer et nous la reprendrons gentiment à la sortie de l’hiver. L’an prochain, nous attendrons les courses sur le gazon pour effectuer une rentrée. En tout cas, au vu de cette victoire, nous pouvons dire qu’elle a validé ses engagements classiques. Healing Oasis fait partie des bons éléments de l’écurie. »

La famille de Spinning World. Élevée par le haras de Saint-Julien (Antoinette Tamagni-Bodmer), Healing Oasis est une fille de l’étalon de Juddmonte Farms Oasis Dream (Green Desert) et de Healing Dream (Montjeu), laquelle n’a pas couru. Healing Oasis est le sixième produit de sa mère et le quatrième gagnant après Infernal Majesty (Siyouni), un cheval qui a eu des ambitions au niveau Groupe en France avant d’être exporté à Hongkong sous le nouveau nom de Righteous Doctrine, Eyeswitness (Zafeen) et Dream Word (Rajsaman), qui est à l’entraînement chez Éric Michot. La poulinière a aussi un yearling par Elvstroem (Danehill), qui a été acheté 15.000 € par Arturo San Jose à la vente d’automne. Cette année, Healing Dream a été saillie par Kendargent (Kendor).

La deuxième mère, Here on Earth (Mr Prospector), a couru deux fois sans se placer. C’est notamment la sœur de l’étalon Spinning World (Nureyev), quintuple lauréat de Gr1, dont deux fois le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard-Jacques Le Marois.

 

 

 

Danzig

 

 

Green Desert

 

 

 

 

Foreign Courier

 

Oasis Dream

 

 

 

 

 

Dancing Brave

 

 

Hope

 

 

 

 

Bahamian

HEALING OASIS (F2)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Healing Dream

 

 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Here on Earth

 

 

 

 

Imperfect Circle

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 26”17

De 1000m à 600m : 23’48

De 600m à 400m : 12’’23

De 400 à 200m : 11’’34

De 200m à l’arrivée : 11’’62

Temps total : 1’24”84