Prix du Haras de Tire Gerbe (Maiden) : Savoureuse, un bel espoir pour l’an prochain

Courses / 05.12.2021

Prix du Haras de Tire Gerbe (Maiden) : Savoureuse, un bel espoir pour l’an prochain

Lyon-La Soie, dimanche

Jugée digne de débuter à Longchamp, dans l’important Prix de la Chapelle (Inédites), Savoureuse (Siyouni) avait conclu son parcours par une treizième place. Dernièrement, pour sa découverte de l’hippodrome de La Soie, la représentante de Meridian International Sarl, l’écurie des Monceaux, Lordship Stud, Clear Light S.A.S., Pierre Sylvain Gras et Pierre-Paul Richou s’était classée quatrième d’un maiden, terminant avec l'action d’une pouliche perfectible. Dimanche, sur le tracé qu’elle retrouvait, la pensionnaire de Francis-Henri Graffard a vu la seule pouliche black type de la course, Jacinda (Aclaim), s’installer en tête. Évoluant sur un deuxième rideau à l’extérieur, Savoureuse a attendu la sortie du tournant final pour placer son attaque. Équilibrée en pleine piste par Hugo Journiac, elle est parvenue à faire la différence dans les 150 derniers mètres de course. Derrière, il y a eu lutte pour la deuxième place. Tout à la fin, à trois quarts de longueur, Enchantement (Kodiac) est parvenue à s’en emparer. Auteure de bons débuts, Air Sea (Sea the Moon) termine troisième, une courte tête plus loin. Quant à la grandissime favorite de la course, Jacinda, elle doit finalement se contenter de la quatrième place.

Une pouliche intéressante à 3ans. Après la course, le jockey vainqueur, Hugo Journiac, a déclaré sur Equidia : « Nous savons que les chevaux de l’écurie progressent beaucoup au fil de leurs sorties. Aujourd’hui, Savoureuse a montré qu’elle a bien évolué. C’est une pouliche que je ne connaissais pas. Nous allons désormais lui laisser un peu de temps cet hiver, mais elle devrait être sympa pour l’année prochaine. »

Une propre sœur de Sacred Life. Élevée par l’écurie des Monceaux, Lordship Stud et Clear Light, Savoureuse a été présentée par l’écurie des Monceaux à la vente de sélection Arqana. Elle avait finalement été rachetée pour 190.000 €. C’est une fille de Siyouni (Pivotal), étalon des Aga Khan Studs, et de Knyazhna (Montjeu), restée inédite. En 2018, cette dernière avait été présentée, portant Savoureuse en ses flancs, à la vente d’élevage Arqana par le haras de Montaigu. L’écurie des Monceaux avait signé le bon pour 700.000 €. Au haras, on lui doit Sacred Life (Siyouni), lauréat du Prix Thomas Bryon (Gr3), deuxième des Prix du Prince d'Orange et Daphnis (Gr3), avant d’être exporté aux États-Unis et de se classer deuxième du Seabiscuit Handicap, du Bernard Baruch Handicap (Grs2, 1.700m) et quatrième des Pegasus World Cup Turf Invitational Stakes (Gr1), ainsi que Khagan (Le Havre), deuxième du Prix du Lys (Gr3), troisième des Prix Hocquart (Gr2) et de l'Avre (Ls). Knyazhna a un yearling par Kingman (Invincible Spirit) qui a été vendu 270.000 € à la vente de yearlings d’août à Gérard Larrieu, et un foal par Dubawi (Dubai Millenium).

Sa deuxième mère, Katyusha (Kingmambo), est aussi restée inédite. C’est une propre sœur de Rule of Law (Kingmambo), gagnant du St Leger (Gr1), des Great Voltigeur Stakes (Gr2), des Acomb Stakes (L devenu Gr3, 1.400m) et deuxième du Derby d’Epsom (Gr1). Katyusha a donné Migwar (Sea the Stars), deuxième du Prix du Conseil de Paris (Gr2), du Grand Prix de Clairefontaine (L) et troisième du Prix Niel (Gr2).

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Siyouni

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen

SAVOUREUSE (F2)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Knyazhna

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Katyusha

 

 

 

 

Crystal Crossing