Retour sur la vente Auctav du 3 décembre

Institution / Ventes / 04.12.2021

Retour sur la vente Auctav du 3 décembre

Trois sauteurs à gros potentiel étaient proposés lors de la vente flash Auctav du 3 décembre. Diamond Carl (Diamond Boy) a été la vedette de ces enchères avec 210.000 € déboursés par Xavier Papot pour ce prometteur 3ans. Il s’agit d’un nouveau record pour Auctav. Arnaud Angéliaume, directeur général d’Auctav, a déclaré : « Alors que la saison parisienne d’obstacle vient de prendre fin, nous étions ravis de pouvoir proposer trois lots d’une telle qualité dans cette vente flash. Pour la première fois, nous signons une vente à plus de 200.000 €, qui plus est pour une magnifique casaque de la discipline. Nous sommes très satisfaits et je remercie les acheteurs et les vendeurs qui nous ont accordé leur confiance. »

Diamond Carl vendu 210.000 € à la famille Papot. Diamond Carl avait débuté victorieusement à Compiègne avant de se hisser à la troisième place du Prix Général de Saint-Didier (Gr3) dès sa deuxième sortie… Diamond Carl n’a pas échappé à l’œil acéré de Xavier Papot, qui l’a acquis pour 210.000 €.

François Nicolle a apprécié l’expérience de cette vente par rapport au confort que cela apporte au cheval vendu : « Cette vente Auctav est une très bonne expérience. Cela évite beaucoup de contraintes de transport et de sollicitation du personnel. Toute l’organisation administrative et la constitution du dossier vétérinaire étaient parfaites. Le bon stress de la vente perdure même sur Internet. »

La bataille de Transatlantic. Le suspense a été total autour de la vente de Transatlantic (Le Havre). Une enchère dans la dernière minute relance un extra time de 60 secondes… et ils se sont enchaînés entre les derniers enchérisseurs avec plus de 26.000 € ajoutés après l’heure qui aurait dû marquer le coup de marteau virtuel ! Cinquième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), le hongre de 4ans a finalement atteint le prix de 58.000 €, pour les intérêts de NBB Racing.

Nicolas Bertran de Balanda : « C’est un beau cheval : il est aussi intéressant en plat que pour l’obstacle. Il va partir en Angleterre, où son statut de maiden en obstacle est un énorme avantage vis-à-vis des engagements. »

Transatlantic portait jusque-là les couleurs de Jean-Étienne Dubois, installé en Australie depuis plusieurs années. Ce dernier s’est déclaré « ravi de cette vente ». Son bras droit, Franck Amar, s’est occupé des démarches : « Auctav est un outil idéal avec une souplesse totale dans l’organisation. C’est une excellente alternative aux ventes traditionnelles, dont les dates sont fixes. Nous avons pu vendre Transatlantic quelques jours après une belle performance alors qu’il est physiquement au top. J’ai été accompagné par une équipe rigoureuse et sérieuse tout au long du processus. Transatlantic est un cheval tout neuf et qui a toujours été respecté dans sa progression. Je suis sûr que les propriétaires vont beaucoup s’amuser avec lui au printemps. C’est un très bel achat. »

Martator racheté. Troisième du Prix Renaud du Vivier, Martator (Martaline) avait confirmé son statut de 4ans d’élite sur les haies après sa deuxième place du printemps dans le Prix Alain du Breil (Gr1). Le hongre n’a cependant pas atteint son prix de réserve et a été racheté pour 175.000 €.