Tingle Creek Chase (Gr1) : Un jumelé français signé Paul Nicholls

International / 04.12.2021

Tingle Creek Chase (Gr1) : Un jumelé français signé Paul Nicholls

Sandown (GB), samedi

Tingle Creek Chase (Gr1)

Un jumelé français signé Paul Nicholls

Pour la troisième année consécutive, le Tingle Creek Chase (Gr1) est revenu à un French bred, mais pas à celui que l’on attendait… Proposé à 12/1, Greaneteen (Great Pretender) a confirmé sa passion pour Sandown en s’imposant nettement. L’élève de Bertrand Compignie avait terminé deuxième de cette épreuve en 2020 et il avait gagné le Celebration Chase (Gr1), toujours à Sandown, au printemps dernier. Il a devancé Hitman (Falco), un autre "FR". Mentor des deux premiers, Paul Nicholls a donc signé le jumelé de ce Gr1 avec deux français. Deux anciens pensionnaires de Guillaume Macaire achetés par Joffret Huet, en association avec Claude Charlet pour le lauréat. Le courtier s’est aussi illustré avec Samarrive (Coastal Path), facile lauréate d’un Handicap Hurdle (L), en fin de réunion à Sandown.

Autoritaire. Après avoir patienté en quatrième position, et malgré une faute au deuxième fence, Greaneteen s’est rapproché facilement en dehors à la sortie du tournant final, de même que son compagnon d’entraînement Hitman. Mais ce dernier a fait une faute à l’avant-dernier obstacle et Greaneteen s’est détaché pour sauter l’ultime obstacle largement en tête. Sur le plat, il a repoussé les attaques pour l’emporter devant Hitman et Captain Guinness (Arakan). C’est sa deuxième victoire de Gr1, la deuxième avec Bryony Frost. Le grand favori, Chacun pour Soi (Policy Maker), a pris les commandes, mais il a fait faute sur faute et n’a été que l’ombre de lui-même. Il a fini lointain cinquième. Nube Negra (Dink) a été lui aussi inexistant, terminant quatrième.

Le douzième Tingle Creek de Paul Nicholls. Paul Nicholls a décroché ce Gr1 pour la douzième fois. Il a déclaré à Racing TV au sujet des deux premiers : « Greaneteen s’améliore énormément tout le temps. Je ne l’ai jamais vu aussi fort. Il est encore jeune. L’an dernier, il n’avait pas été battu de grand-chose dans cette course. Nous ne l’avions pas monté de la bonne manière. Nous n’avions pas assez cru en lui. Il a énormément progressé sur sa rentrée à Exeter. C’est maintenant un sérieux prétendant pour le Champion Chase (Gr1), qui sera son objectif. Hitman a bien couru. Il n’a que 5ans ! Il aura de belles journées à vivre dans le futur. Lui aussi s’améliore constamment. »

Un achat du Saubouas. Greaneteen est passé par le haras du Saubouas, entre les mains de Paul Basquin, qui nous avait dit, après la victoire du cheval dans le Celebration Chase : « C’est un cheval que j’ai acheté, qui a été valorisé par Génétique Obstacle. Il était à l’entraînement chez Guillaume Macaire et il a été vendu par l’intermédiaire de Joffret Huet à Paul Nicholls. C’était un magnifique poulain avec un croisement vraiment intéressant pour l’obstacle, étant par Great Pretender avec une mère par Mansonnien. Il a une vraie classe de plat et une aptitude à l’obstacle. Il est très racé et possède une magnifique locomotion. »

Le frère de Turteene. Greaneteen est passé deux fois sur le ring d’Arqana. En 2015, alors yearling, il a été vendu par le haras du Buff pour 55.000 € à la vente d’automne. C’est le haras du Saubouas qui l’avait acheté. Deux ans plus tard, avec une course au compteur, il a été vendu par Guillaume Macaire à Joffret Huet pour 125.000 €. Élevé par Bertrand Compignie, Greaneteen est un fils de Great Pretender (King’s Theatre), étalon au haras de la Hêtraie, et de Manson Teene (Mansonnien), lauréate à Auteuil et Compiègne et troisième du Prix Wild Monarch (L). C’est le frère de Turteene (Turgeon), gagnante du Prix d’Arles (L) et deuxième du Prix Pierre de Lassus (Gr3), de Poly Teen (Poliglote), deuxième du Prix Guillaume de Pracomtal (L), et de Kapteen (Kap Rock), lauréat de gros handicap sur les haies d’Auteuil. La deuxième mère, Teene Hawk (Matahawk), a terminé deuxième du Prix Sagan et troisième du Prix d’Iéna.

Aintree (GB), samedi

Many Clouds Chase (Gr2)

Protektorat rêve de Gold Cup

Protektorat (Saint des Saints) a réussi son entreprise dans le Many Clouds Chase (Gr2). Le French bred de Sir Alex Ferguson, Gerard Mason et des époux Hales a remporté le deuxième Groupe de sa carrière, le deuxième à Aintree, où il avait gagné le Manifesto Novices’ Chase (Gr1). Associé pour la première fois à Bridget Andrews, l’épouse d’Harry Skelton, Protektorat a été maintenu en cinquième position, tout en se montrant allant, durant le premier tour de piste. À un tour de l’arrivée, il est venu deuxième avant de hausser le ton, sans que Bridget Andrews ne bouge, à l’amorce du tournant final. En débouchant dans la ligne droite, Protektorat s’est détaché et il a poursuivi son effort sur une piste pénible. Sur le plat, il a encore creusé l’écart, passant le poteau avec vingt-cinq longueurs d’avance sur l’ancien lauréat de Gold Cup (Gr1) Native River (Indian River). Protektorat n’a que 6ans, mais il peut rêver de Gold Cup !

La Gold Cup en ligne de mire. Très à l’aise à Cheltenham, Protektorat a levé les doutes qui pesaient sur sa tenue en s’imposant samedi sous une pluie battante sur 5.000m. Son copropriétaire, John Hales, a déclaré : « Nous n’avons eu aucune inquiétude tout au long du parcours et nous n’avons jamais douté de la capacité de Bridget Andrews à bien le monter. Nous savions que le cheval tiendrait la distance, étant donné la facilité avec laquelle il avait monté la côte à Cheltenham. Nous rêvons de la Gold Cup avec ce cheval. » Bridget Andrews, qui a décroché son troisième Groupe, le plus beau, a ajouté : « Le terrain lourd a mis plusieurs adversaires hors course. Protektorat a une excellente vitesse de croisière. Il ne fait qu’avancer ! J’ai essayé de le contenir et, à la fin, je n’avais plus d’énergie. Il a beaucoup de talent et je suis chanceuse de le monter. C’est un cheval grand et très fort et j’avais peur de ne pas réussir à le détendre, vu mon gabarit. Mais ça l’a fait ! » Protektorat avait débuté par une deuxième place dans le Prix Finot (L) 2018, sous l’entraînement de Guy Cherel, avant d’être vendu.

Le petit-fils de Lesoquera. Élevé par Guy Cherel et Isabelle Pacault, Protektorat est un fils de Saint des Saints (Cadoudal), étalon au haras d’Étreham, et de Protektion (Protektor), gagnante des Prix Saint Sauveur, Melanos (Ls) et Girofla. Protektorat est son meilleur produit. Elle a eu un autre vainqueur, Protektrice (Turgeon), lauréate sur le steeple d’Orléans. Protektion a un 3ans, Protekting (Saddex), un 2ans, Montregard (Joshua Tree) et une yearling, Protektrisse (Doctor Dino). La deuxième mère, Lesoquera (Lesotho), a montré de la qualité en piste. Toujours pour l’entraînement Cherel, comme Protektion, elle a enlevé le Prix des Cadettes à Enghien et pris la troisième place du Prix Congress (Gr2). Outre Protektion, Lesoquera a donné L’Estran (Linda’s Lad), vainqueur du Gran Premio di Merano (Gr1) 2019. Lesoquera est la sœur de Cartzagrouas (Esprit du Nord), lauréate du Prix Wild Monarch (L), de Korelo (Cadoudal), deuxième du Cleeve Hurdle (Gr2), et de Sainte Vigne (Saint des Saints), la mère de Saint Roi (Coastal Path), vainqueur de Gr3 sur les claies de Cheltenham. C’est la famille du lauréat de La Haye Jousselin Batman Senora (Chamberlin).

Mares’ Chase (L)

Zambella s’envole sous la pluie

L’élève d’Anne Boisnard et Yannick Fouin Zambella (Zambezi Sun) a décroché sa quatrième Listed dans le Mares’ Chase (L), samedi à Aintree. En tête dès le départ, sous une pluie battante et sur un terrain lourd, la représentante de Simon Munir et Isaac Souede a sauté sur sa droite régulièrement. Mais elle a contrôlé l’épreuve d’un bout à l’autre. Son jockey, Daryl Jacob, a attendu d’avoir passé l’avant-dernier fence pour ouvrir les doigts. Elle a alors accéléré d’elle-même et s’est détachée. Elle s’est imposée de plus de quatre longueurs et son entourage peut commencer à croire en ses chances pour le Mares’ Chase (Gr2) de Cheltenham. L’autre française, Elimay (Montmartre), n’a jamais été vraiment inquiétante, concluant troisième pour sa rentrée.

La sœur d’un récent vainqueur à Fontainebleau. Zambella avait fait afficher 100.000 € lors de la vente Arqana du Grand Steeple en 2019. Elle venait alors de gagner par deux fois sur les haies à Compiègne et Fontainebleau pour Joël Boisnard. C’est Highflyer Bloodstock qui l’avait acquise pour ses propriétaires actuels. Zambella est une fille de Zambezi Sun (Dansili), étalon à Coolagown Stud en Irlande, et de Visby (Irish Wells), gagnante de deux courses plates sur le mile et sur 2.100m. Zambella est, pour le moment, le meilleur produit de sa mère. Elle a donné ensuite Friday Thirteen (Muhtathir), lauréat sur les haies de Fontainebleau cet automne, So Prano (Great Pretender), un yearling, et Color Ritano (Bande), un foal. Zambella est la nièce de Vitex (Enrique), deuxième du Prix Achille-Fould (L). Sous la troisième mère, on retrouve le nom d’un autre bon protégé de Joël Boisnard, Sokar (Slickly), gagnant de deux Listeds en plat.

Navan (IE), samedi

Navan Novice Hurdle (Gr2)

Ginto offre un premier Groupe à Sébastien Berger

Jeune éleveur installé en Saône-et-Loire, Sébastien Berger a remporté son premier Groupe grâce à son élève Ginto (Walk in the Park) dans le Navan Novice Hurdle (Gr2). Le représentant de Bective Stud a fait forte impression et compte désormais quatre victoires et une deuxième place en cinq sorties. Ce Ginto-là est vraiment enivrant ! Grand poulain, avec de l’action, Ginto a rongé son frein en deuxième position. A l’entrée de la ligne droite, son jockey, Jamie Codd, a trouvé l’ouverture et Ginto a bondi, prenant l’avantage. Uniquement monté aux bras, il s’est détaché sur le plat pour l’emporter de onze longueurs devant Eric Bloodaxe (Saint des Saints), un cheval estimé qui venait de se balader dans son maiden hurdle. Avec Ginto, son entourage tient un sauteur de Gr1. Entraîneur de Ginto, Gordon Elliott a déclaré : « C’est un cheval qui a de l’action. J’ai beaucoup aimé son attitude entre l’avant-dernière claie et le poteau. Il sera engagé dans un autre Groupe à Navan et nous discuterons de la suite avec ses propriétaires. C’est un futur steeple-chaser ! »

Acheté 470.000 € ! Noel et Valerie Moran dépensent sans compter depuis qu’ils ont vendu leur société pour 266 millions d’euros. Leur haras, Bective Stud, qui est aussi un gîte, abrite quelques très bonnes juments, et leurs couleurs sont défendues par des avions, achetés parfois très cher. C’est le cas de Ginto, acquis 470.000 € à la vente Tattersalls de Cheltenham en novembre 2020. Il venait alors de gagner un point-to-point de douze longueurs. Ginto est un fils de Walk in the Park (Montjeu), étalon à Grange Stud en Irlande, et de Tina Rederie (Cadoudal), gagnante d’un handicap sur les haies de Clairefontaine. C’est le frère de Kerisper (Robin des Champs), vainqueur sur les claies.

Irish Stallion Farms EBF Klairon Davis Novice Chase (Gr3)

Rivière d’Etel parachève la grande journée de Bective Stud

Noel et Valerie Moran (Bective Stud) ont remporté les deux Groupes de la réunion de samedi à Navan. Après le succès de Ginto (Walk in the Park) dans le Navan Novice Hurdle (Gr2), c’est Rivière d’Etel (Martaline) qui s’est imposée dans le Klairon Davis Novice Chase (Gr3). Elle est ainsi restée invaincue en trois sorties en steeple. Rivière d’Etel n’avait pas bien couru à Cheltenham, mais c’était dans un handicap sur les claies. En steeple, elle a franchi un palier et devrait briller lors des grands festivals du printemps. Ce samedi, elle a pris les commandes dès le départ, sautant à la perfection. Entre les deux derniers fences, personne ne pouvait l’approcher et elle s’est imposée de douze longueurs, sans être sollicitée. Son entraîneur, Gordon Elliott, a dit : « Comme ses propriétaires seront en vacances à l’étranger à Noël, nous avons couru ce Gr3. Son jockey m’a dit qu’elle était vraiment très relax devant. Elle a été très professionnelle et plaisante. »

Doublé anglo-irlandais pour Yannick Fouin. Alors qu’il brille à Cagnes avec la casquette d’entraîneur, Yannick Fouin s’est illustré avec celle d’éleveur ce samedi. D’abord grâce à Zambella (Zambezi Sun), puis avec Rivière d’Etel, qu’il a dressée et entraînée en début de carrière. Elle avait d’ailleurs conclu deuxième du Prix Finot (L) pour le professionnel mansonnien, avant sa vente à Bective Stud.

Une mère gagnante à Enghien. Elevée par Yannick Fouin, Rivière d’Etel est une fille de Martaline (Linamix) et d’Angesse (Indian River), gagnante à 3ans sur les haies d’Enghien et cinquième du Prix La Périchole (Gr3). C’est une propre sœur de Ria d’Etel (Martaline), troisième de Listed sur les claies. Après Rivière d’Etel, Angesse a eu Douar d’Etel (Beaumec de Houelle), un yearling, et Brise d’Etel (Reliable Man), une foal.

Coup de sept de Gordon Elliott

L’entraîneur Gordon Elliott a remporté sept des huit courses du programme de Navan ce samedi, dont les deux Groupes. Sur ses sept succès, trois ont été obtenus avec des French breds, les deux Groupes et un Beginners Chase avec le prometteur Farouk d’Alène (Racinger). Le rapport des victoires d’Elliott a fait afficher… 37.381/1 !