Un yearling nommé Noé…

Courses / 08.12.2021

Un yearling nommé Noé…

Nous vous avions raconté l’histoire de Buzz (Motivator) qui, en Grande-Bretagne, a comme propriétaire Thurloe for Royal Marsden Cancer Charity : 25 % de ses gains sont reversés pour la lutte contre le cancer. En France, c’est un yearling, par Soldier Hollow et Assagie (Dansili), qui va participer à la lutte contre cette maladie suite à une vente caritative.

Il s’agit d’une initiative de Steve Burggraf, qui nous a expliqué : « J’aime participer à des œuvres de charité. J’organise des galas de charité et, via mes entreprises, pas mal d’opérations pour lutter contre le cancer et le cancer pédiatrique. Le cancer pédiatrique est différent de celui des adultes dans le sens où il est plus fort, moins détectable, plus dur à soigner. Hier, nous avons organisé une vente aux enchères à l’Hôtel de Ville, en présence, par exemple, d’Anne Hidalgo ou de Brigitte Macron, ainsi que de beaucoup de chefs d’entreprise. Je mets des lots aux enchères : l’an dernier, c’était mon bateau et, cette année, j’ai mis en vente une part d’un yearling, à hauteur de 40 %. C’est un poulain bien né, par Soldier Hollow et une mère qui appartient à la souche d’Urban Sea. La part a été vendue 60.000 € et l’intégralité de cette somme est reversée à l’institut Gustave Roussy pour la lutte contre le cancer pédiatrique. Avec cette vente, c’est aussi un propriétaire de plus qui met le pied à l’étrier et va pouvoir découvrir les joies des hippodromes, des matinées à l’entraînement… Le monde des courses est assez fermé, avec son langage, ses codes, et je crois qu’il faut aider les nouveaux propriétaires à l’intégrer, les prendre par la main. Je pense qu’il est aussi bien que le milieu des courses puisse contribuer à une cause comme celle-ci et se mettre en lumière : tout le monde en sort gagnant. »

Il s’appellera Noé. Steve Burggraf nous a appris que le poulain allait rejoindre les boxes de Francis-Henri Graffard. Son nom est déjà choisi : « En vendant 40 %, j’ai laissé le choix à son nouveau propriétaire de le nommer et il a choisi Noé, en hommage à Noé Lemos. Ce petit garçon nous a quittés il y a plusieurs années et il est devenu le symbole de la lutte contre le cancer pédiatrique… Et si Noé devient un champion dans le futur, il y a de fortes chances que l’histoire se poursuive et qu’on puisse verser encore plus d’argent à la lutte contre le cancer des enfants. »

Steve Burggraf est engagé depuis de nombreuses années avec l’Institut Gustave Roussy, qui est « le premier centre européen de lutte contre le cancer, (…) un institut de soins, de recherche et d'enseignement, qui prend en charge des patients atteints de tout type de cancer, à tout âge de la vie. Son expertise des cancers rares et des tumeurs complexes est internationalement reconnue. Gustave Roussy réunit excellences médicales, scientifiques et technologiques au service du traitement des patients. Ses experts de renommée internationale se mobilisent pour mener à bien les trois missions de l’Institut : les soins, la recherche et l’enseignement. Ils portent l’ambition de guérir le cancer au XXIe siècle. » (site officiel : https://www.gustaveroussy.fr/).