Wonderful Moon s’installe à Rosières grâce à un partenariat innovant

Élevage / 01.12.2021

Wonderful Moon s’installe à Rosières grâce à un partenariat innovant

Il sera le premier fils de Sea the Moon au haras en France et probablement dans le monde. Wonderful Moon débute en 2022 au haras de Rosières-aux-Salines (Meurthe-et-Moselle) au tarif de 2.000 €.

Wonderful Moon (Sea the Moon) appartient donc désormais à la Stall Wasserfreunde en association avec le haras d'Étreham, le haras de Cercy-la-Tour et le haras de Rosières. Il débute dans une région où il y a peu de concurrence locale mais pourrait être amené à bouger dans l’avenir. Lars-Wilhelm Baumgarten, actionnaire de Stall Wasserfreunde avec Uwe Alsch, Peter Vogt et Eckhard Sauren, a déclaré à nos confrères de GaloppOnline : « Nous remercions Nicolas de Chambure, notre partenaire, pour avoir mis sur pied cette belle opportunité. L'étalon sera stationné à Nancy en 2022 et sera donc facilement accessible pour les éleveurs allemands. »

Pour le plat et pour l’obstacle. Pascal Deshayes (haras de Rosières-aux-Salines) nous a confié : « Pour une petite structure comme la nôtre, c’est une immense fierté de recevoir Wonderful Moon. En course, il a remporté l’Herzog von Ratibor-Rennen (Gr3, 1.700m) en Allemagne, à 2ans, par douze longueurs. Considéré ensuite comme étant le meilleur 3ans allemand, il s’est logiquement rendu au départ du Derby allemand (Gr1) en étant le grandissime favori. Ce jour-là, Wonderful Moon se classait au cinquième rang. Néanmoins, lorsque l’on regarde les chevaux qui l’ont devancé, on retrouve In Swoop (Adlerflug) et Torquator Tasso (Adlerflug). C’est une ligne vraiment solide ! Malheureusement, à l’issue de cette course, Wonderful Moon a connu un ennui physique. Cela explique le fait qu’il ne soit donc pas gagnant de Gr1, mais il a tout de même été désigné comme le meilleur 3ans d’Allemagne en début d’année 2020. C’est un fils de Sea the Moon (Sea the Stars), lequel connaît actuellement une incroyable réussite. Wonderful Moon est considéré comme étant un étalon mixte. Il sera capable de faire des gagnants en plat et en obstacle. Il mesure 1,65m. Pour être tout à fait honnête, je trouve que c’est un Doctor Dino (Muhtathir) bis (rires) ! J’ai toujours voulu avoir un étalon issu de Sea the Moon. Lorsque le haras d’Étreham m’a contacté, par l’intermédiaire de Nicolas de Lageneste, nous n’avons pas hésité une seconde… »

Une grande génération allemande. À 2ans, Wonderful Moon a remporté le Herzog von Ratibor Rennen (Gr3 - 1.700m) de douze longueurs. Il a confirmé à 3ans en s'adjugeant le Cologne Classic (Gr3 - 2.100m) et l'Union Rennen (Gr2 - 2.200m) en mai et juin. Suite à sa cinquième place dans le Deutsches Derby, le cheval a été raccourci sur 2.000m/2.100m.  

Après un long break, il a remporté le Baden Württemberg Trophy (Gr3 - 2.000m) de quatre longueurs à la fin du mois d’octobre de ses 3ans. Au regard des performances d’In Swoop et de Torquator Tasso, on peut dire que Wonderful Moon appartient à la meilleure génération allemande de poulains depuis plus de dix ans.

Son père. Wonderful Moon est un fils de Sea the Moon, un gagnant du Derby allemand (Gr1) qui a créé la surprise outre-Manche en s’affirmant dès sa première génération de 2ans. C’est l’un des trois meilleurs étalons européens de quatrième production avec 15,2 % de black types par partant, soit une réussite remarquable pour un sire ayant débuté à 15.000 £. À ce jour, il a déjà donné 33 black types en plat, dont neuf gagnants de Groupe. Même s’il n’a jamais sailli dans cet objectif, Sea the Moon a déjà donné de très bons sauteurs outre-Manche – 10 gagnants sur 30 partants – dont Allmankind (Finale Juvenile Hurdle & Henry VIII Novices' Chase, Grs1) ou encore Tritonic (Adonis Juvenile Hurdle, Gr2). En France, l’étalon de Lanwades n’a eu que quatre partants dont Madame Moonie (3e Prix André Michel, Gr3), Spirit of the Moon (Prix Robert Weill, L) et Rock Me (3e Prix Bernard Secly, L).

Son origine maternelle. Wonderful Moon est un pur produit du Gestüt Gorlsdorf qui a aussi élevé sa mère, Wonderful Filly (Lomitas), gagnante d'une course et mère de la placée black type Wonderful Gorl (Areion). La deuxième mère, Wonderful World (Dashing Blade), a donné Wunder (Adlerflug), gagnante du Prix Chloé (Gr3) et troisième du Grosser Dallmayr Preis (Gr1), et le très bon sprinter anglais Advanced (Night Shift), qui a gagné deux gros handicaps et s'est classé deuxième à deux reprises dans le Prix de Seine-et-Oise (Gr3). Il y a 12 black types sous les trois premières générations.