Cagnes-sur-mer, révéléteur de talents

Courses / 31.01.2022

Cagnes-sur-mer, révéléteur de talents

Nous n’en avons gardé que cinq… Cinq 3ans qui se sont imposés depuis le début du meeting de Cagnes-sur-Mer, et nous ont particulièrement enthousiasmés. Tous devraient avoir des prétentions au niveau black type.

  1. HAURAN (M3)

Photo légende 1 : Les débuts victorieux d’Hauran (Crédit A. Viguier)

Al Wukair & Hazely, par Cape Cross

Propriétaire : Al Shaqab Racing

Entraîneur : J.-C. Rouget

Éleveurs : Mme F. Perrée

Le meeting de Cagnes a commencé très fort le 17 janvier avec la victoire d’Hauran (Al Wukair) dans le Prix de Fabron (Inédits). Même si le poulain d’Al Shaqab Racing n’a gagné que d’un nez, il n’avait peut-être pas été favorisé par le terrain collant (4,2 au pénétromètre) et la décharge de 3,5 kilos dont bénéficiait Le Duc (Almanzor), son dauphin. Les deux poulains avaient d’ailleurs laissé le reste du peloton à deux longueurs et demie. Hauran devrait maintenant monter les échelons progressivement. Jean-Claude Rouget prévoit de l’aligner au départ d’une Classe 2.

Hauran est le deuxième produit d’Hazely (Cape Cross), laquelle a déjà donné Mouillage ** (Toronado) qui était aussi à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget avant d’être vendu et exporté aux États-Unis. Miler intéressant, il a livré ses meilleures performances en bon terrain. Il a notamment remporté le Prix Millkom (L) et terminé deuxième du Prix des Chênes (Gr3). On peut espérer que Hauran sera aussi bon, et pourquoi pas, meilleur que lui.

  1. KATOUCHA (F3)

Légende photo 5 : Katoucha sans opposition le jour de ses débuts (Photo A. Viguier)

Almanzor & Perfect Day, par Holy Roman Emperor 

Propriétaire : B. Giraudon & F. Vermeulen

Entraîneur : F. Vermeulen

Éleveurs : Écurie Skymarc Farm & écurie des Charmes

Toujours le 17 janvier, trente minutes après le succès d’Hauran dans le Prix de Fabron, Katoucha (Almanzor) a brillé dans le Prix de Caucade (Inédites) sans connaître la moindre opposition. Estimée, cette pouliche avait notamment été engagée dans l’important Prix de la Chapelle (Inédites). Cette fille d’Almanzor (Wootton Bassett), petite-fille de Yesterday (Sadler’s Wells), lauréate des 1.000 Guinées irlandaise, deuxième des Oaks anglaises, deuxième du Prix Vermeille et de l’Opéra, et enfin troisième de la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf (Grs1), pourrait elle aussi nourrir des ambitions classiques…

  1. TROP PRÊTE (F3)

Photo légende 2 : La démonstration de Trop Prête dans le Prix de Carnoles (crédit A. Viguier)

Intello & Pas Prête, par More Than Ready

Propriétaire : Wertheimer & Frère

Entraîneur : C. Ferland

Éleveur : Wertheimer & Frère

En débutant dans l’important Prix de la Cascade (Inédites), Trop Prête (Intello) avait été plaisante, progressant en pleine piste pour prendre la quatrième place. Christophe Ferland, son entraîneur qui alignait aussi Singforthemoment (No Nay Never), la gagnante du Grand Critérium de Bordeaux -  Prix du Hong Kong Jockey Club (L), avait alors déclaré que la représentante Wertheimer & Frère devrait progresser sur cette sortie et serait bien mieux sur des distances plus longues. Rallongée de 400m pour sa rentrée dans le Prix de Carnoles (Maiden) le 18 janvier, la pouliche a effectivement réalisé une performance de premier plan en dominant le peloton par cinq longueurs, uniquement montée aux bras par Maxime Guyon. Trop Prête devrait profiter du meeting cagnois pour participer à son premier combat au niveau black type dans le Prix de la Californie (L)n le 13 février. La dernière victoire de Christophe Ferland dans cette épreuve remonte à 2017 avec Straight Right (Siyouni), un poulain qui, par la suite, avait eu des prétentions au niveau Gr1.

  1. MUNTJAC (M3)

Photo légende 3 : Le galop public de Muntjac (Crédit A. Viguier)

Kitten’s Joy & Time Being, par Zamindar

Propriétaire : S.A. le cheikh Mohammed Bin Khalifa Al Thani

Entraîneur : J.-C. Rouget

Éleveurs : Al Shanahia Stud

Pour sa troisième sortie, Muntjac (Kitten’s Joy) avait réalisé un véritable galop public dans le Prix de Menton (Maiden), succédant ainsi au futur lauréat du Prix Eugène Adam (Gr2) Pretty Tiger (Sea the Moon). Tardif et léger, ce représentant de S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani devrait être capable de s’épanouir sur 2.000m et plus comme le laisse indiquer son pedigree maternel. Muntjac devrait effectuer sa quatrième sortie dans le Prix Policeman (Classe 1), une épreuve qu’avait remportée War Dispatch (War Front) avant que Jean-Claude Rouget ne le présente au départ du Prix du Jockey Club (Gr1) où il avait terminé troisième.

  1. INDIAN WISH (F3)

Photo légende 4 : Indian Wish laisse ses rivaux sur place dans le Prix Bonnard (Crédit Scoopdyga)

The Grey Gatsby & Indian Cat, par One Cool Cat

Propriétaire : S. Gianella

Entraîneur : H.-A. Pantall

Éleveurs : Apparays Racing Club

Très signé par son père, The Grey Gatsby (Mastercraftsman), Indian Wish a trouvé son jour lors de sa troisième sortie dans le Prix Bonnard (Maiden). Dans cette épreuve, la pouliche de Sandro Gianella a laissé ses adversaires sur place en montrant assez de classe pour espérer avoir sa chance au niveau black type. C’est la première fois que la pouliche courait sur 1.600m et sur la P.S.F. Elle avait débuté sur le terrain très souple de Saint-Cloud dans le Prix Ténébreuse (Inédites) par une deuxième place avant de réaliser une contre-performance sur 1.200m en terrain souple. Il sera intéressant de la voir évoluer au printemps en bon terrain. 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.