Cape Verdi Stakes (Gr2) : Pevensey Bay, une soirée inoubliable

International / 14.01.2022

Cape Verdi Stakes (Gr2) : Pevensey Bay, une soirée inoubliable

Cape Verdi Stakes (Gr2)

Pevensey Bay, une soirée inoubliable

Le courage a payé. La française Pevensey Bay (Footstepsinthesand), qui avait démarré sa campagne de 5ans en remportant une Classe 3 en valeur 39, a offert une soirée inoubliable à ses propriétaires et éleveurs Julia et Jonathan Aibsitt (dont elle est la seule représentante en France) et à son entraîneur, Hiroo Shimizu, en remportant à 6ans les Cape Verdi (Gr2). Il fallait du grand Peslier mais on le sait : il n’existe pas de petit Peslier. Pevensey Bay était encore parmi les dernières à 400m du poteau dans une course qui a roulé à un train plus que correct sous l’impulsion de Down On Da Bayou (Super Saver). Olivier Peslier a décidé de déboîter la jument en pleine piste. Magie : les animatrices ont perdu les pédales et Pevensey Bay a placé sa pointe de vitesse pour devancer la norvégienne Ascot Brass (Juniper Tree) et la Godolphin Wedding Dance (Invincible Spirit). La favorite Soft Whisper (Dubawi), en première ligne, a vite cédé alors que l’autre française Pessemona (War Command) a terminé cinquième sans avoir toutes ses aises au moment décisif.

Olivier Peslier dix ans après. Pevensey Bay avait très bien couru dans le Prix Satamixa (L), mais a encore progressé et Hiroo Shimizu a choisi la bonne course. Olivier Peslier, qui a fêté son anniversaire avec deux jours de retard, a expliqué au micro de Dubai Racing Channel : « La jument est partie moyennement, mais je ne me suis pas inquiété car le départ n’est pas le point fort des chevaux français. J’ai attendu le plus possible et j’ai choisi d’attaquer en pleine piste car elle possède une belle pointe de vitesse. Une fois qu’elle a eu le chemin dégagé, elle a placé son changement de vitesse et a gagné facilement. Pour son entourage, c’est génial de remporter une belle course à Meydan. Monter là-bas, c’est très bien, mais ce n’est pas facile de trouver le bon cheval. Ils m’ont proposé la jument et j’ai accepté avec enthousiasme : j’ai pris mon avion ce matin et voilà. Je ne connais pas son programme mais je serais très heureux de la monter aussi dans les Balanchine Stakes (Gr2), les 200m de plus ne vont pas la déranger. » Le dernier succès d’Olivier Peslier dans un Groupe à Meydan remonte à 2012 quand il avait remporté le Sheema Classic (Gr1) en selle sur Cirrus des Aigles (Even Top).

Une belle souche Head. Pevensey Bay, 27e gagnante de Groupe de Footstepsinthesand (Giant’s Causeway), a été élevée par ses propriétaires Julia et Jonathan Aisbitt qui avaient acheté la mère Pachelbelle (Anabaa) pour 250.000 € à la vente d’août Arqana en 2011. Elle n’avait pas gagné en cinq courses mais les Aisbitt ont décidé de la garder comme poulinière. Pevensey Bay, premier produit, est sa seule gagnante. La deuxième mère, Royalemixa (Linamix), un produit de l’élevage d’Alec Head, n’a pas couru mais a été engagée au Prix de Diane (Gr1). Elle a donné deux gagnants. La troisième mère, Rizière (Groom Dancer), a produit le lauréat du Prix Jean Prat (Gr1) et étalon Rouvres (Anabaa), le gagnant de Gr3 et placé de Gr1 aux États-Unis Right One (Anabaa) et les femelles black types Réalisatrice (Numerous) et Rizerie (Highest Honor).

Pachelbelle a visité Zarak (Dubawi) l’année dernière.

Al Maktoum Challenge R1 (Gr2)

Golden Goal, un premier Groupe à 8ans

Neuf mois après le Godolphin Mile (Gr2) le vétéran de 8ans Golden Goal (Dark Angel) a pris sa revanche sur son aîSecret Ambition (Exceed and Excel) et il a remporté son premier Groupe dans l’Al Maktoum Challenge R1 (Gr2). Le pensionnaire de Doug Watson a progressé régulièrement chaque saison et il avait l’avantage sur son rival d’avoir déjà une course dans les jambes. Son jockey, Sam Hitchcott, a bien exploité sa bonne place à la corde, alors que Secret Ambition a dû se forcer pour prendre la tête de son numéro 12. Les deux ont fait le trou à 500m du poteau et Golden Goal a trouvé les ressources pour repartir dans 100 derniers mètres et s’est imposé par une longueur et demie. Le jeune Kafoo (Curlin) a bien fini à la troisième place et il a encore le temps pour progresser. Sam Hitchcott a expliqué : « C’est un très bon cheval et il a eu un parcours en or. La course de rentrée lui a fait grand bien. J’ai vite compris dans la ligne droite que j’avais course gagnée. »

Une première sur le dirt pour Dark Angel. Golden Goal avait fait ses débuts pour Godolphin qui l’avait acheté 240.000 £ (287.500 €) et l’a revendu pour 210.000 dirhams (50.000 €) à la vente de Dubaï quand il avait 4ans, en septembre 2018. Il est le 45e gagnant de Groupe issu de Dark Angel (Acclamation) et le premier qui a décroché son titre sur le dirt. La mère, Golden Rosie (Exceed and Excel), a gagné une fois à 2ans et a aussi produit la placée black type Rosie’s Première (Showcasing). C’est une demi-sœur de Sovereign Debt (Dark Angel), qui a gagné un Gr3 en Irlande à 6ans et qui a progressé à 8ans quand il a remporté le Sandown Mile (Gr2) et les Diomed Stakes (Gr3). La deuxième mère, Kelsey Rose (Most Welcome), placée black type, a donné aussi la gagnante des Fred Darling Stakes (Gr3) Puff (Camacho).