Centenary Sprint Cup (Gr1) : Stronger, un premier Gr1 pour l’entraîneur Douglas Whyte

International / 23.01.2022

Centenary Sprint Cup (Gr1) : Stronger, un premier Gr1 pour l’entraîneur Douglas Whyte

Sha Tin (HK), dimanche

Centenary Sprint Cup (Gr1)

Stronger, un premier Gr1 pour l’entraîneur Douglas Whyte

Douglas Whyte, treize fois Cravache d’or à Hongkong, a pu fêter son premier Gr1 avec la casquette d’entraîneur avec Stronger (Not a Single Doubt), qui s’est imposé de haute lutte dans la Centenary Sprint Cup (Gr1). Outsider à 18/1, il a attendu avant de terminer très fort en repoussant d’une tête les attaques de Sky Field (Deep Field), le lauréat du Longines Hong Kong Sprint (Gr1). Les valeurs dans la ligue des sprinters à Hongkong sont très serrées et le plus petit détail peut changer le résultat. Doug Whyte, qui en est à sa troisième saison comme entraîneur, a expliqué : « J’ai gagné plusieurs Grs1 quand j’étais jockey et ce premier succès est très important car il arrive après quelques moments difficiles. Stronger a connu des problèmes après sa course en décembre et j’ai décidé de l’envoyer dans le centre d’entraînement à Conghua, où il a vite récupéré. Les derniers 400m de cette course ont été les plus longs de ma vie… »

Un achat millionnaire. Stronger a été acheté 1,05 million de dollars australiens (664.000 €) chez Inglis Australian Easter par James Harron et revendu après son succès dans le Ken Russel Memorial Classic (Gr2) à la fin de la saison de 2ans en Australie. Il est le seizième gagnant de Gr1 issu de Not a Single Doubt (Redoute’s Choice), qui a pris sa retraite après la saison 2019. Il a ses derniers yearlings cette année. La mère, Star Pupil (Starcraft), a gagné une course et a donné trois gagnants, dont la placée black type Tiger Silk (All American). C’est une demi-sœur du Cheval de l’année à Singapour Stepitup (Hussonet).

Star Pupil a une yearling par Pariah (Redoute’s Choice) et une foal par Snitzel (Redoute’s Choice).

Stewards’ Cup (Gr1)

Waikuku stoppe la série de Golden Sixty

C’était déjà arrivé à deux cracks comme Citation (Bull Lea) en 1950 et Cigar (Palace Music) en 1996. La série de victoires de Golden Sixty (Medaglia d’Oro) s’est arrêtée à seize. La Stewards’ Cup (Gr1), qui pouvait permettre au champion de Hongkong d’égaler le record de Silent Witness (El Moxie), s’est transformée en cauchemar pour le grandissime favori, qui affichait une cote de 0,05/1. Waikuku (Harbour Watch) qui, il y a deux ans, s’était offert dans la même course un autre champion de la taille de Beauty Generation (Road the Rock), a créé la surprise. Tout s’est mal passé pour Golden Sixty : il a été enfermé à la corde en dernière position dans une course sans train, et son jockey, Vincent Ho, a réussi à le déboîter à la fin du tournant quand Waikuku avait pris le relais sur l’animateur, Healthy Happy (Zoustar). Golden Sixty a dû trouver son action avant de fondre sur Waikuku, qui avait pris quatre longueurs. Le grandissime favori a bien fini mais refaire du terrain sur un cheval capable de terminer son parcours en 22”33, c’était mission impossible.

Il a été battu par sa place à la corde. Francis Lui, entraîneur du favori battu, a expliqué : « Il a été battu par sa place à la corde. Dans une course sans train, il fallait le placer plus près de la tête mais c’était impossible. Golden Sixty est rentré de la course sans problème. C’est très important. » Le programme offre deux options à Golden Sixty : la Queen’s Silver Jubilee (Gr1) sur 1.400m ou la Hong Kong Gold Cup (Gr1) sur 2.000m, qu’il a gagnée l’année dernière. Zac Purton, pilote du lauréat, a déclaré : « On a eu une course sur mesure, avec un cheval devant qui nous a aidés mais quand il y a un champion comme Golden Sixty, on ne sait jamais. Waikuku a déjà battu plusieurs chevaux de haut niveau, et tout s’est mal passé pour Golden Sixty. » L’entraîneur, John Size, a ajouté : « La longévité est sa force, il en est à sa cinquième saison ici et il n’a jamais eu le moindre problème. »

Waikuku à presque cinq millions. Waikuku, acheté yearling pour 33.000 € chez Tattersalls Ireland September Sale, est arrivé à Hongkong après avoir remporté un maiden à Leopardstown lors de sa deuxième sortie, en juillet de ses 3ans. Il a remporté trois Grs1 et il a pris 43,81 millions de dollars hongkongais (4,95 M€) de gains. Son père, Harbour Watch (Acclamation), un sprinter précoce, a eu une courte carrière et a produit l’autre lauréat de Gr1 Pyledriver.

La mère, London Plane (Danehill Dancer), n’a pas gagné mais elle a produit trois autres gagnants, dont le placé black type sur les claies It’s Good to Laugh (Tamayuz) et le 3ans Dancing Rebel (Highland Reel), qui a ouvert son palmarès dans un maiden en fin de saison au Curragh.

London Plane a un 2ans par Australia (Galileo) et une yearling par Acclamation (Royal Applause).