En région : Cagnes-sur-Mer, d’un meeting à l’autre

Courses / 21.01.2022

En région : Cagnes-sur-Mer, d’un meeting à l’autre

Alors que s’est achevé le 9 janvier le meeting d’obstacle, le coup d’envoi de celui de plat a été donné une semaine plus tard, le 17 janvier. Alain Le Tutour, le directeur de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, a fait le point avec nous.

Les victoires de Tyrolo (Le Havre) lundi, Trop Prête (Intello) mardi, ou encore celle de L’Avvocato (Frankel) mercredi laissent entrevoir quelques belles semaines sur le plan sportif. « Ces premiers jours de meeting sont très rassurants, nous a confié Alain Le Tutour. Les professionnels ont d’ailleurs pu remarquer que la piste en herbe est très bonne, elle a gardé un peu d’humidité. Les chevaux sont bien arrivés et le matin, à l’entraînement, la cohabitation avec les trotteurs se passe également très bien. Nous sommes donc très satisfaits de la manière dont le meeting a débuté. Certains entraîneurs qui avaient l’habitude de faire la navette ont décidé cette année de laisser leurs effectifs sur place, je pense notamment à Louis Baudron. Il s’agit là aussi d’une bonne chose. »

Dix-neuf réunions, 11 Quintés +. D’ici à la fin du meeting, le 26 août, un total de 150 courses, dont 11 Quinté +, auront été disputées au cours de 19 réunions à l’affiche. Alain Le Tutour nous explique : « Il faut ajouter à cela les réunions réservées aux trotteurs. Le rythme est très soutenu. Nous avons eu un peu de monde lundi et pour le premier Quinté, mercredi. À partir du samedi 12 février, toutes nos journées de courses seront accompagnées d’animations à destination des familles. Selon les conditions sanitaires, nous devrions avoir pas mal de monde. Pour le meeting de plat, notre réunion phare sera celle de clôture, le jour du Grand Prix du Département 06 (L), la première étape du Défi du Galop. »

Un premier bilan globalement positif pour l’obstacle. Après 11 réunions et 78 courses disputées, le meeting d’obstacle s’est terminé le 9 janvier. Même s’il est encore tôt pour en tirer des enseignements, Alain Le Tutour nous a expliqué : « Il s’agit sans aucun doute du meeting d’obstacle où nous avons travaillé le plus en concertation avec les entraîneurs. Nous ne seront entièrement satisfaits que lorsque n’aurons plus de chevaux accidentés, mais c’est un sujet sur lequel nous avons progressé. Pour l’année prochaine, nous souhaitons modifier le dernier obstacle de steeple sur la ligne d’en face, il est trop petit et nous devons le repenser. Une décision devra être prise dans les semaines qui viennent et nous sommes, bien sûr, à l’écoute des recommandations des professionnels. Ensemble, nous avions travaillé sur le départ des 3.500m et cela a été un vrai succès, car beaucoup moins de faux départs ont été constatés cette année. Nous devons poursuivre dans cette direction. »

Une nouvelle polytrack toujours espérée

Si la construction de 70 boxes supplémentaires pour le centre d’entraînement doit avoir lieu dans le courant de l’année, un autre chantier d’envergure pourrait voir le jour, celui de la polytrack, dont l’inauguration remonte à 2009. Mais cet investissement a un coût relativement important. François Forcioli-Conti, le président de la société des courses de la Côte d’Azur, nous avait même confié il y a quelques semaines à ce sujet : « Augmenter la capacité du centre d’entraînement nous permettra d’assurer un bon nombre de partants dans nos courses au trot, mais nous avons également une autre priorité : celle de rénover notre polytrack. Il devient vraiment nécessaire de la rénover.et j’espère qu’une solution sera rapidement trouvée. »

Les grandes dates du meeting de plat

- 13 février : Prix de la Californie et Grand Prix de la Riviera Côte d’Azur - Jacques Bouchara (Ls)

- 19 février : Prix Saônois (L)

- 26 février : Grand Prix du Département 06 - Défi du Galop 2022 (L)