Keeneland January Sale : Un rêve de Kentucky Derby pour 700.000 $

International / 13.01.2022

Keeneland January Sale : Un rêve de Kentucky Derby pour 700.000 $

Keeneland January Sale

Un rêve de Kentucky Derby pour 700.000 $

Le chiffre d’affaires de la deuxième session de la vente de janvier de Keeneland a chuté de 19,1 %, à 18,85 millions de dollars (16,53 M€), et le prix moyen de 24 %, à 71.709 $ (62.900 €). Mais il faut tenir compte d’une chose : l’année dernière, les dispersions de Sam-Son Farm et de Paul Pompa avaient représenté à elles seules 13,52 millions (11,86 M€), plus de la moitié du chiffre d’affaires, pour 59 vendus. Le cumul des deux sessions affiche une progression de 4 % pour atteindre 36,84 millions (32,32 M€) et également un meilleur taux de vendus. Davantage de lots ont franchi la barre de 200.000 $. Lors de la première session, le top price a été affiché par une pouliche de 2ans juste débourrée. Mercredi, c’est un 3ans à l’entraînement, Belgrade (Hard Spun), lauréat par six longueurs lors de ses débuts, qui a été acheté 700.000 $ (614.000 €) par Jane Buchanan agissant pour Carl et Yurie Pascarella. Le poulain, dont les propriétaires rêvent déjà du Kentucky Derby (Gr1), sera entraîné par Graham Motion. Il a été vendu par Randy Bradshaw, un ex-entraîneur qui fait maintenant surtout du pinhooking et du pré-entraînement. C’est lui qui avait acheté Belgrade pour 45.000 $ (39.500 €) chez Fasig-Tipton Selected.

Deux poulinières à 600.000 $. Deux poulinières ont trouvé preneurs à 600.000 $ (526.500 €). Peter Blum s’est ainsi offert Co Cola (Candy Ride), laquelle porte un frère ou une sœur de la lauréate de Gr1 et deuxième des Kentucky Oaks (Gr1), Search Results (Flatter), alors que Cypress Creek Equine a acheté Susie’s Baby (Giant’s Causeway), une sœur de Caravaggio (Scat Daddy) pleine de Constitution (Tapit). Dans le segment des "short yearlings", Nick De Meric a acheté pour un client le top price, un poulain par Uncle Mo (Indian Charlie) pour 310.000 $ (272.000 €).