La Route des étalons ? Ce sont eux qui en parlent le mieux !

Élevage / 19.01.2022

La Route des étalons ? Ce sont eux qui en parlent le mieux !

La Route des étalons, qui aura lieu samedi 22 et dimanche 23 janvier, attire chaque année de nombreux passionnés. Quatre propriétaires-éleveurs nous ont parlé de leur attrait indéfectible pour cet événement.

Jean de Cheffontaines : « La Route des étalons est synonyme d’échange et de convivialité »« Je participe à la Route des étalons depuis sa création, chaque année, sur deux jours. Pendant la semaine qui précède, je prépare le plan de visite, l’itinéraire et la logistique, avec d’autant plus de minutie que je ne suis pas un "régional" de l’étape ! Après plusieurs années de pratique, ma préférence va clairement à l’itinéraire sud-nord : c’est-à-dire un démarrage le samedi dans l’Orne, avant de terminer la journée dans le Calvados, où je poursuis la route le dimanche avant de repartir. Je préfère éviter l’axe nord-sud – que j’ai expérimenté –, tant il est difficile de trouver une chambre d’hôtel un samedi soir dans l’Orne !

Quoi qu’il en soit, c’est toujours un plaisir de parcourir la campagne à la recherche du prochain haras étape. D’année en année, le trajet se fait plus assuré et plus fluide, toujours avec le même bonheur. La nouveauté au sein du parc étalon est le facteur attractif, c’est incontestable. D’autres aspects de cet événement me plaisent et me poussent à revenir chaque année.

Le format de la Route des étalons devrait toutefois évoluer afin de traiter le cas des haras excentrés. Le regroupement de leurs étalons en un même lieu, comme, par exemple, le haras du Pin et son cadre prestigieux, aurait un effet booster et renforcerait l’intérêt des éleveurs et le nombre d’inspections. D’un point de vue personnel, grâce à cet événement, j’optimise mon temps, tout en limitant mes déplacements : la Route des étalons est une formidable opportunité de voir, sur un week-end, non seulement les étalonniers et les étalons, mais aussi tous les éleveurs passionnés qui effectuent la même démarche que la mienne. 

Un autre aspect très intéressant de cet événement est qu’il s’adresse à un public plus large que celui des seuls acheteurs de saillies, et qu’il contribue ainsi à diffuser une culture de l’élevage et des courses à travers nos régions. Pour convaincre un néophyte de s’y rendre, je lui dirais que la Route des étalons est une opportunité unique de découvrir l’activité de l’élevage et des courses et d’appréhender son modèle économique, et que l’accueil des étalonniers est d’un grand professionnalisme et d’une grande gentillesse. J’ajouterais qu’il pourra ainsi rencontrer de nombreux éleveurs, chacun à la recherche de l’étalon qui offrira, de son point de vue, le meilleur croisement à ses juments. Que chaque éleveur privilégie certains critères pour choisir les étalons, et que les discussions sur l’attractivité des étalons en sont d’autant plus animées. La Route des étalons est synonyme d’échange et de convivialité. Enfin, je lui dirais que la Route des étalons peut être une formidable occasion de sortie en famille. Pour intéresser les enfants, il n’y a rien de mieux qu’une telle immersion dans les haras, donc il ne faut pas hésiter à les emmener. »

Didier Krainc : « Les étalons sont les piliers de la partie élevage des courses »

« Au sein de l’écurie Vivaldi, il y a essentiellement des néophytes mais aussi des connaisseurs, et la Route des étalons est un événement qui est toujours apprécié par l’intégralité de ses membres. Premièrement, cela permet de découvrir des endroits absolument magnifiques, qu’on n’a pas l’occasion de voir régulièrement. Deuxièmement, c’est un autre spectacle de voir des étalons de 7ans ou 8ans, complètement différents des jeunes chevaux qu’ils étaient en course. On peut les avoir déjà vus sur un hippodrome, mais les voir plus tard au haras, c’est une redécouverte : en général, ils sont plus puissants, plus majestueux… Nous voyons leurs noms sur les programmes, nous parlons d’un "fils de" ou d’une "fille de", mais nous avons peu d’occasions de les voir en vrai. Les étalons sont quand même les piliers de la partie élevage des courses ! Ils sont essentiels à la compréhension de l’industrie. Enfin, même s’il sera un peu moins présent cette année en raison du contexte sanitaire, j’affectionne particulièrement l’aspect très convivial de la Route des étalons. C’est un événement toujours très sympa et très bien organisé. Je trouve que c’est une excellente idée, et je conseillerais aux personnes qui souhaitent y participer de le faire avec des copains. C’est un périple formidable et toujours très apprécié : l’occasion de rencontrer plein de passionnés ! »

Pierre Lamy : « Un moyen de faire découvrir notre univers »

« C’est à contre-cœur que nous allons faire l’impasse sur la Route des étalons cette année, car nous sommes entourés par des gens qui attrapent le Covid les uns après les autres… Et comme nous n’avons pas trop de personnel, nous préférons ne pas prendre le risque. De plus, certains haras sont fermés le dimanche cette année. Mais nous comptons bien y retourner l’année prochaine ! La Route des étalons est un événement très agréable, qui permet aux visiteurs de rencontrer plein de gens intéressants. Habituellement, nous y allons en équipe. Il faut absolument la maintenir, d’autant qu’il n’y a pas beaucoup d’événements dans l’élevage. De temps en temps, il y a une saillie à gagner : j’ai d’ailleurs remporté une saillie de l’étalon du haras de Bouquetot Zelzal (Sea the Stars), il y a quatre ans. Habituellement, nous partons le dimanche matin, nous visitons quatre ou cinq haras et nous repartons le soir. Nous amenons aussi des gens qui ne sont pas vraiment du métier, ce qui leur permet de découvrir un milieu qui pourraient les intéresser par la suite. »

Bertrand Compignie : « La Route des étalons m’aide à structurer mon plan de monte »

« Cela fait cinq ou six ans que je participe à la Route des étalons. J’aime découvrir de nouvelles recrues, discuter avec nos étalonniers, ainsi qu’avec les différents clients qu’on peut rencontrer à cette occasion. C’est un moment de partage avec des gens qui ont la même passion que nous, et le fait d’échanger est important ! Participer à cet événement, c’est être à la pointe du progrès. Cela me permet aussi de maintenir le contact avec mes collègues, et de structurer définitivement mon plan de monte : parfois, on est agréablement surpris en voyant un étalon en vrai, et on peut changer d’avis. Pour un néophyte, c’est aussi l’occasion de découvrir les plus beaux haras de France, de rencontrer leurs managers, de se faire expliquer le métier, les courses… Je pense qu’on tombe vite amoureux de tout ça ! »