Voyage

Le Mot de la Fin / 08.01.2022

Voyage

Le mot de la fin : Voyage

Les Océaniens rêvent de voyage ! En Australie comme en Nouvelle-Zélande, les restrictions liées au Covid-19 ont été – et sont encore – parmi les plus drastiques et strictes de la planète, et ce n’est pas Novak Djokovic qui dira le contraire… Entrer ou sortir des deux pays est extrêmement compliqué depuis deux ans, sachant que l’Australie a aussi interdit les déplacements entre ses états. En 2022, on rêve d’une réouverture des frontières.

Les chevaux océaniens pourraient donc faire leur retour en Europe en 2022, à condition que les déplacements soient possibles – et pas trop contraignants. C’est le cas de la 5ans Probabeel (Savabeel), élue Cheval de l’année en 2021 en Nouvelle-Zélande et gagnante de quatre Grs1, dont les Futurity Stakes l’an passé à Caulfield. La pensionnaire de Jamie Richards a décroché une invitation pour les Queen Anne Stakes (Gr1) lors du meeting de Royal Ascot et son entourage envisage cette possibilité. Elle porte les couleurs de Cambridge Farm (Brendan et Jo Lindsay), lesquelles ont déjà brillé à Royal Ascot : c’était en 2020, avec Hello Youmzain (Kodiac), le gagnant des Diamond Jubilee Stakes (Gr1).

Probabeel n’est pas la seule océanienne en lice pour un grand voyage… Chris Waller a déjà indiqué que Verry Elleegant (Zed), héroïne de la Melbourne Cup (Gr1), est en course pour l’Arc – et peut-être l’Angleterre avant. Il a aussi indiqué qu’il pourrait aussi amener son super sprinter Nature Strip (Nicconi) à Royal Ascot, ainsi qu’un autre sprinter, le 3ans Home Affairs (I Am Invincible), gagnant des Coolmore Stud Stakes (Gr1).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.