PMU : UNE RÉPONSE,  PLUSIEURS QUESTIONS

Autres informations / 19.01.2022

PMU : UNE RÉPONSE, PLUSIEURS QUESTIONS

C’est la question du jour : depuis combien de temps le PMU n’avait-il pas lancé un nouveau pari ? Réponse 1 : 2018 / Réponse 2 : 2020 / Réponse 3 : Aucune de ces deux dates.*

Vous êtes déjà fan du concept « Une question, trois réponses et, si vous choisissez la bonne, vous avez gagné » ? Alors JDG vous offre une question subsidiaire : le PMU a-t-il déjà proposé des paris sur autre chose que les numéros des chevaux ? Réponse 1 : oui (c’était sur l’élection présidentielle américaine) / Réponse 2 : oui (sur le sexe du futur bébé de Kate Middleton) / Réponse 3 : non, jamais.**

Le PMU n’avait plus lancé de nouveau pari depuis 2018 et, surtout, jamais au cours de son histoire presque centenaire il n’avait proposé à ses clients de miser sur autre chose que les numéros des chevaux. C’est dire à quel point la « Question du jour » – qui débute jeudi sur pmu.fr – est révolutionnaire ! Chaque jour, désormais, les parieurs pourront risquer 1 € (ou plus) sur des alternatives comme : « Duel Olivier Peslier/Maxime Guyon dans la course e-Quinté+ : quel jockey devancera l’autre ? »

La « Question du jour » est une réponse au problème de recrutement et de relance, qui se pose et s’impose au PMU maintenant qu’il a fini sa phase de rétention. « Le PMU est engagé dans une stratégie de relance du pari hippique en France qui porte ses fruits et dont la transmission est un levier puissant, a dit Emmanuelle Malecaze-Doublet, directrice générale adjointe du PMU. Dans ce cadre, Question du jour va non seulement séduire les turfistes actuels mais aussi contribuer à donner envie à d’autres parieurs de découvrir les paris hippiques. Question du jour propose à nos parieurs un pari novateur, amusant, centré sur leur passion et dont ils peuvent parler à leur entourage facilement et avec enthousiasme. Premier pari lancé depuis 2018 par le PMU, Question du jour est une vraie innovation produit. Il contribue à l’attractivité de notre marque digitale pmu.fr et va animer le programme quotidien des parieurs en ligne. »

En année 1, le PMU en attend 25 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnel. C’est peu, au regard de 8 milliards de chiffre d’affaires. Mais l’opérateur ne fait pas cela que pour l’argent, comme on l’a compris.

* Réponse 1 : 2018.

** Réponse 3 : non, jamais.

QDJ : trois lettres et trois atouts

QDJ – comme on la surnomme déjà – veut être un pari hippique qui réengage les parieurs et ouvre vers d’autres cibles. C’est un pari dans l’air du temps : simple, convivial et possiblement assez viral. Chez ses concepteurs, au PMU, on en parle avec trois arguments :

  • Un pari d’animation constamment renouvelé (chaque jour, une question qui met en valeur une aspérité du programme).
  • Un pari convivial à l’image des parieurs hippiques (qui va animer les conversations et les interroger).
  • Un pari de sagacité mais sans mode d’emploi (simple et prêt à jouer).

En résumé : QDJ simplifie et renouvelle l’approche du pari hippique ; le site pmu.fr joue son rôle de laboratoire du PMU avec ce lancement ; et l’objectif est d’offrir ce nouveau pari le plus vite possible dans le réseau en dur.

Une promo avec Antoine Griezmann

Ambassadeur du PMU, Antoine Griezmann sera au cœur du dispositif et de la campagne de lancement du jeu, au ton décalé, diffusée en télévision et print, mais également sur Internet et les réseaux sociaux. Ce lancement intègre également un important volet de contenus éditoriaux sur les plateformes du PMU, ainsi qu’un programme quotidien de pronostics sur RMC.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour découvrir la publicité en vidéo.

https://youtu.be/6-4iJgquPs0

https://youtu.be/dEN8oUHEMA0

https://youtu.be/VrWsCsqANDw

Dans le détail du dispositif marketing

À compter du 20 janvier : ciblage des clients pmu.fr

  • Teasing sur base client pmu.fr dès le 16 janvier
  • Offres découvertes freebet ciblées et globales
  • Réseaux sociaux, relations presse et contenu (Equidia, RMC)
  • Digital (bannières dynamiques)

À compter du 1er février : autres parieurs hippiques et joueurs

  • Parieurs : Equidia, presse hippique, radio, digital (bannières dynamiques)
  • Joueurs de jeux d’argent : TV, radio, presse (BeIn, L’Équipe TV, RMC, L’Équipe, Le Parisien)
  • Offres découvertes et stimulation freebet ciblées

Une innovation e-commerce au cœur de la stratégie de transmission du PMU

Fatima Bouayad-Amine est directrice e-commerce du PMU depuis février 2021. C’est donc elle qui a la lourde charge de faire entrer le PMU dans le monde (d’aujourd’hui et) de demain. Mercredi matin, cette jeune femme compétente et dynamique a plusieurs fois répété le mot magique : transmission. « Portée par une volonté d’innovation permanente et une offre de produits différenciée et attrayante, la transformation digitale du PMU a connu en 2020 et 2021 une accélération inédite. Avec plus de 1,1 milliard d’euros d’enjeux hippiques en 2021, pmu.fr s’affirme aujourd’hui comme un acteur majeur du e-commerce en France. C’est dans ce contexte que s’inscrit le lancement de Question du jour, un pari innovant, simple et adapté à un usage en mobilité et aux échanges sur les réseaux sociaux. Après un travail d’empathie initié sur son cœur de cible durant trois ans, le PMU a entamé en 2021 la deuxième phase de sa stratégie d’entreprise, fondée sur le recrutement de nouveaux joueurs et la transmission de la passion du pari hippique. Le PMU s’appuie ainsi sur ses parieurs et sur l’ensemble de son écosystème pour accompagner des cibles proches de ses joueurs dans l’initiation aux paris hippiques. Ce travail passe également par une offre plus événementielle et plus ludique qui permet un accès plus facile à l’univers hippique. Développé dans une optique de facilitation de l’accès au pari hippique, Question du jour se trouve donc au cœur de la stratégie de transmission du PMU, en s’adressant à la fois aux clients cœurs de cible, mais également à de nouveaux publics, séduits par ce format simple ou entraînés par leurs amis parieurs. »

Si le PMU a tellement foi dans sa stratégie de transmission, c’est parce que les chiffres le disent : 90 % de ses clients parlent de leur passion à leur entourage ; et parmi les parieurs online (qui sont a priori les plus engagés – 12 % du total), 70 % se déclarent prêts à pratiquer la transmission.

Pour conclure sur le e-commerce, Fatima Bouayad-Amine assume trois objectifs forts en 2022 : devenir le n°1 de l’expérience client ; renforcer la différenciation produit (la Question du jour y participe) ; et industrialiser la gestion du magasin online (rangement, accueil, propreté).

Le PMU confiant pour 2022

En 2021, le PMU a su délivrer 740 M€ aux sociétés mères – un très joli score en période de Covid prolongé. Il promet 820 M€ en 2022 (soit 80 M€ de plus !). Est-ce tenable ? « Si nous atteignons cet objectif, ce sera la première fois que nous franchirons le seuil symbolique des 800 M€ depuis 2015, a rappelé Emmanuelle Malecaze-Doublet. Nous avons de vrais éléments de confiance, car nous constatons que, pour la première fois depuis très longtemps, le PMU est en croissance sur tous ses canaux : à l’international, en digital – qui a battu son record en 2021 avec 1,1 milliard de CA – et dans le réseau en dur. Il faut particulièrement le noter au sujet de nos 13.200 points de vente partenaires présents dans 6.000 communes françaises, car leur activité est aujourd’hui plus forte qu’avant le Covid ! »

« Oui je suis candidate ! »

Enfin, l’on retiendra qu’en introduction à la conférence de presse organisée en visioconférence la DG par intérim Emmanuelle Malecaze-Doublet a répondu à « sa » question du jour : « Oui, je suis candidate à la succession de Cyril Linette. La phase actuelle de recrutement de nouveaux parieurs est prometteuse et je souhaite poursuivre le travail de transformation et de modernisation déjà lancé. » Une intention qu’elle avait évoquée, pour la première fois, dans les colonnes de JDG en décembre 2021 : « Je serais fière de pouvoir poursuivre ce projet de transformation et entamer la phase d’innovation. Je pense que vous sentez mon engagement et ma motivation ! Je suis honorée d’avoir eu la confiance des présidents pour cet intérim et bien évidemment j’ai envie de continuer cette aventure. Je travaille sur le long terme. Je suis 100 % engagée pour continuer en 2022 et les années suivantes ! »

Le PMU en chiffres

1er opérateur de paris hippiques en Europe et 3e mondial

1.200 collaborateurs

3,5 millions de parieurs

13.200 points de vente partenaires

8,3 Mds€ de paris hippiques

- 85 % en points de vente / 15 % sur pmu.fr (France)

- 1,1 Md€ de paris hippiques en ligne (+40 % vs 2019, +9 % vs 2020)

740 M€ de résultat net en 2021 (820 M€ espérés en 2022)