Prix de la Bocca (Maiden) : Solebay, la deuxième belle impression du jour

Courses / 27.01.2022

Prix de la Bocca (Maiden) : Solebay, la deuxième belle impression du jour

Prix de la Bocca (Maiden)

Solebay, la deuxième belle impression du jour

Une heure après le succès de Bennetot (Ectot), pendant du Prix de la Bocca (Inédits) réservé aux mâles, Édouard Monfort présentait Solebay (Fastnet Rocket). Et l’élève et représentante du cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani a imité son compagnon d’écurie de la plus belle des façons, s’imposant dans un excellent style ! Détendue en partant, contrairement à quelques-unes de ses rivales, Solebay a évolué à trois quarts de longueur de l’animatrice Juventus le Dun (Polarix). Prenant facilement l’avantage à 400m du but, elle a été uniquement sollicitée à l’aide des bras pour rallier le poteau en facile lauréate. Côté corde, Lighted Glory (Toronado) s’empare de la deuxième place, à deux longueurs. N’ayant pas eu toutes ses aises dans la dernière ligne droite, Mano de Dios (Oasis Dream) est finalement parvenue à prendre la troisième place tout à la fin, une longueur et demie plus loin.

Une pouliche professionnelle. De retour aux balances, l’entraîneur vainqueur, Édouard Monfort, a déclaré sur Equidia : « Avec nos deux débutants du jour, nous avions visé ces courses. Les deux travaillaient ensemble à la maison. Lors de leurs derniers galops, le poulain qui a gagné la première semblait aller plus facilement que la pouliche. Cela dit, elle avait déjà montré de très belles choses. Ils ont tout simplement répété l’après-midi. Concernant la pouliche, elle devrait pouvoir être rallongée à l’avenir. Je pense que Solebay pourra avoir un programme intéressant. Je ne sais pas encore si on les reverra durant le meeting. La pouliche pourra peut-être courir une course au mois de février. Nous allons voir. » Le jockey lauréat, Théo Bachelot, a ajouté : « Solebay est une pouliche bien dressée et professionnelle. Durant la course, je ne l’ai pas trop trouvée concernée. Une fois que je l’ai mise en avant, elle a franchement bien accéléré. »

Une petite-fille de la bonne Louvain. Élevée par Al Shahania Stud, Solebay est un fils de l’étalon de Coolmore Fastnet Rock (Danehill), et de Camerone (Danehill), lauréate de trois courses entre 1.600m et 2.400m et quatrième des Oaks Trial Fillies' Stakes (L, 2.300m) en Angleterre. Solebay est son premier produit. La poulinière a un 2ans par Siyouni (Pivotal), lequel a été acheté 100.000 € à la vente de yearlings d’août.

La deuxième mère, Louvain (Sinndar), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), a gagné les Miesque Stakes (Gr3, 1.600m) aux États-Unis. On lui doit notamment Flotilla (Mizzen Mast), gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches et du Breeders' Cup Juvenile Fillies' Turf (Grs1), et Big Five (Frankel), invaincu en cinq sorties à 3ans et à 4ans, lauréat notamment du Prix Right Royal (L). Les filles et petites-filles de Louvain font parler d’elles. Elle est en effet (déjà) l’aïeule de Crossfirehurricane (Kitten's Joy), un temps espoir classique et vainqueur des Gallinule Stakes (Gr3, 2.000m), My Generation (Speightstown), gagnante des Patton Stakes (L, 3ans, 1.600m) à Dundalk, et Jack and Noah (Bated Breath), un triple lauréat de Listed qui est passé à 35 centièmes du record des 1.200m de Belmont Park.

Danzing

Hurricane Run

Razyana

Fastnet Rock

Royal Academy

Picadilly Circus

Gatana

SOLEBAY (F3)

Sadler’s Wells

Galileo

Urban Sea

Camerone

Sinndar

Louvain

Flanders