Prix de la Chalosse (Classe 3, Haies) : In Excelsis Deo devant Gracieux du Logis pour un jumelé 100 % Mele

Courses / 17.01.2022

Prix de la Chalosse (Classe 3, Haies) : In Excelsis Deo devant Gracieux du Logis pour un jumelé 100 % Mele

Pau, lundi

Très chuchoté lors de ses débuts en obstacle dans le Prix de Monein, In Excelsis Deo (Saddex) était tombé au milieu de la ligne d’en face alors qu’il avait encore beaucoup de ressources. Le représentant de ML Bloodstock Ltd a remis le couvert dans le Prix de la Chalosse. Encore un peu vert sur certaines haies, il s’est montré fautif à la haie du tournant de la route de Bordeaux et sur l’avant-dernier obstacle. Mais il s’est bien relancé à l’entrée de la ligne droite, plongeant sur la portion vierge de la piste, côté corde, pour venir s’assurer l’avantage au saut de l’ultime haie. Sur le plat, il a contré son compagnon de couleurs et d’entraînement, l’imposant Gracieux du Logis (Alianthus), avant de lui mettre un uppercut à cent mètres du poteau. Il a alors mis un beau coup de reins pour l’emporter de trois longueurs et demie. Bien né, estimé et possédant une marge de progression, In Excelsis Deo décroche sa JDG Jumping Star. Son jockey, Stéphane Paillard, a déclaré au micro d’Equidia : « Aujourd’hui, il remet les pendules à l’heure. La dernière fois, pour ses débuts, s’il n’était pas tombé, nous n’aurions pas tapé loin. Il va être un petit cheval sympathique pour le futur. » Gracieux du Logis devrait faire un remarquable cheval de steeple car il a le physique pour et il a de la marge dans sa manière de sauter, ayant tutoyé certaines haies, notamment l’avant-dernière. Après un bon parcours d’attente, Instant Présent (Ballingarry) a bien conclu à la troisième place devant l’animateur, My Blue Ridge (Kapgarde), et Gwalior (Soldier Hollow), lequel a terminé fort en retrait.

Quel meeting pour Olivier de la Garoullaye ! Notre ex-confrère Olivier de la Garoullaye ne cesse de briller en son fief palois. Après les victoires de handicap de Deo Gratias (Saddler Maker) et Ite Missa Est (Cléty) à Pau cet hiver, il s’est distingué ce lundi avec sa casquette d’éleveur avec In Excelsis Deo.

Un fils de Gratia Plena. Élevé par Olivier de la Garoullaye, comme son nom l’indique, In Excelsis Deo est un fils de Saddex (Sadler’s Wells), étalon à Blackrath Stud en Irlande, et de la bonne Gratia Plena (Solid Illusion), gagnante du Prix Jean Bart (L) et deux fois placée de Groupe sur les haies. C’est le frère d’In Extenso (No Risk at All), lauréat sur les haies paloises l’hiver passé. Gratia Plena a un 2ans, In Fine (Saddex). Tout comme Gratia Plena, la deuxième mère d’In Excelsis Deo, Mea Maxima Culpa (Holst), a défendu les couleurs de la Garoullaye et elle a gagné sur les haies de Pau. Outre Gratia Plena, elle a donné Deo Gratias, lauréate de quatre handicaps sur les haies dont le Prix Prédicateur (L) et troisième du Grand Prix de Pau (Gr3), Deus Ex Machina (Pelder), deuxième du Prix Lutteur III (L), vainqueur sur le steeple de Pau et d’Auteuil et Ite Missa Est, triple lauréate à Pau.

 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Saddex

 

 

 

 

 

Irish River

 

 

Remote Romance

 

 

 

 

Aviance

IN EXCELSIS DEO (H4)

 

 

 

 

 

 

Cozzene

 

 

Solid Illusion

 

 

 

 

Polly’s Harde

 

Gratia Plena

 

 

 

 

 

Holst

 

 

Mea Maxima Culpa

 

 

 

 

Praise Be Given