Prix de la Crau (Classe 2) : Wonder Boy fait impression

Courses / 22.01.2022

Prix de la Crau (Classe 2) : Wonder Boy fait impression

Prix de la Crau (Classe 2)

Wonder Boy fait impression

Sixième le 18 décembre à Chantilly, Wonder Boy (Sepoy) a remis les pendules à l’heure en laissant une excellente impression pour sa première sortie du meeting cagnois, à l’occasion du Prix de la Crau (Classe 2).

Repris par Théo Bachelot, le représentant de Laurence Baudouin a galopé au centre du petit peloton, dans le dos de Kingsholm (Tagula). Dans la ligne droite, le futur lauréat a été décalé du sillage de ce dernier juste après le poteau des 400m. Sans que son jockey l’emploie fermement, Wonder Boy est venu en roue libre prendre la tête. Après avoir changé de jambes, il s’est parfaitement allongé, laissant ses rivaux sur place. Deux longueurs et demie plus loin, Rocquemont (Anodin) a refait beaucoup de terrain pour prendre la deuxième place. Kingsholm est un courageux troisième, une encolure derrière.

Plusieurs choix s’offrent à lui. L’année dernière à Cagnes, Wonder Boy avait également fait forte impression dans le Prix de Seranon (Classe 2) avant de finir deuxième de Wally (Siyouni) dans le Prix Adolphe Rossio (Classe 2) et finalement sixième du Prix Saônois (L). Après la course, Édouard Monfort, l’entraîneur lauréat, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un super cheval. Il est vraiment très bien le matin en ce moment. Quand il a ses périodes de forme, Wonder Boy est capable de faire des survaleurs. Il aime le soleil de Cagnes. L’année dernière, je pense que nous avons couru une course de trop avant la Listed. Nous allons donc profiter de cette victoire pour le moment. Le cheval est engagé dans une Listed au Qatar mais je ne sais pas si nous allons être invités. Sinon, il y a la belle ici sur 1.600m ou une autre Classe 2 sur 1.300m. Il y a aussi le challenge All-Weather en Angleterre. Nous allons voir. C’est une très belle histoire que nous vivons avec lui. Le but est de le garder en pleine forme et de viser juste à chaque fois. »

Le meilleur produit maternel. Élevé par l’écurie des Monceaux, Wonder Boy est un fils de Sepoy (Elusive Quality) qui fait la monte chez Darley. Présenté par son éleveur à la vente de yearlings d’octobre Arqana, Wonder Boy avait été acheté 30.000 € par Meridian International. Sa mère, Sound of Summer (Fusaichi Pegasus), a couru sept fois pour deux victoires sur 2.000m, dont l’une sur cette P.S.F. de Cagnes-sur-Mer. Elle s’est également classée deuxième du Prix Rose de Mai (L). Son premier produit, Spirit of Sound (Invincible Spirit), a couru en Angleterre à quatre reprises, avec une troisième place comme meilleure performance. Son deuxième produit, un mâle par Exceed and Excel (Danehill) né en 2013, n’a jamais couru. Wonder Boy est son troisième produit. La jument a été vendue chez Arqana en décembre 2016 pour être exportée au Maroc.

La deuxième mère, Moon Queen (Sadler’s Wells), avait remporté quatre succès à 3ans et 4ans en France et aux États-Unis, dont le Prix de Royallieu (Gr2 à l’époque). Elle a produit Brooklyn Boy (Gone West), troisième du Prix de Saint-Patrick (L), mais aussi Beauty Parlor (Elusive Quality), victorieuse par quatre fois de 2ans à 4ans, en France et aux États-Unis, sans oublier The Brothers War (War Front), vainqueur du Prix Sigy (L).

La troisième mère, Infamy (Shirley Heights), s’était imposée dans les Rothman’s International Stakes (Gr1) et les Sun Chariot Stakes (Gr2). Elle avait produit Innuendo (Caerleon), lauréate au niveau Gr2, Barafamy (Barathea), également vainqueur de Gr3, et Rostropovich (Sadler’s Wells).

Gone West

Elusive Quality

Touch of Great ness

Sepoy

Danehill

Watchful

Canny Miss

WONDER BOY (H7)

Mr Prospector

Fusaichi Pegasus

Angel Fever

Sound of Summer

Sadler’s Wells

Moon Queen

Infamy