Prix de la Navarre (Classe 3, haies) : La grande forme d’Ange de Juilley

Courses / 20.01.2022

Prix de la Navarre (Classe 3, haies) : La grande forme d’Ange de Juilley

Prix de la Navarre (Classe 3, haies)

La grande forme d’Ange de Juilley

De retour en haies après sa victoire à Pau dans le Prix du Béarn (Steeple-chase), le 8 décembre, Ange de Juilley (Archange d’Or) a confirmé sa grande forme du moment en signant un deuxième succès de suite dans ce Prix de la Navarre. Le représentant de l’écurie des Dunes et de Patrice Quinton a longtemps patienté à mi-peloton, se montrant assez froid par moments. Il a progressé en dehors dans le tournant final et a abordé l’ultime difficulté en tête, en pleine piste. Attaqué à son intérieur par Gentilhomme (Poliglote) sur le plat, Ange de Juilley est reparti de plus belle et a laissé son rival à deux longueurs et demie. Tombé en début de parcours pour sa rentrée, le 14 décembre, Qui Fait Fortune (Soldier of Fortune) s’est très bien comporté en complétant le podium, à trois longueurs et demie. Il faudra revoir Hupeca de Thaix (Cokoriko) qui a éjecté son jockey au dernier obstacle, alors qu’il se rapprochait en dehors avec des ressources.

Meilleur en steeple. Il s’agit de la quatrième victoire d’Ange de Juilley, et de la troisième sur les haies. Sa partenaire, Nathalie Desoutter, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est un cheval intéressant. Je pense qu’à l’avenir, il sera mieux sur le steeple, mais il répète ses courses et progresse même. Avec ce terrain roulant, on croit qu’il va être pris de vitesse ; mais finalement, nous avons eu une bonne course grâce à tout ça. Ange de Juilley a tout l’avenir devant lui : il est puissant, il a du cadre, il est bon sauteur et bien dans sa tête. »

Un neveu de Princio de Juilley. Élevé par Georges et Lucie Trincot, Ange de Juilley est un fils de Lilas de Juilley (Solon) qui n’a pu se placer en deux sorties en plat à 5ans. Il est le deuxième produit vainqueur de sa mère après Flight de Juilley (Spider Flight), triple lauréat au niveau handicap sur 2.500m et 3.100m. Lilas de Juilley a un 3ans, Jocker de Juilley (Racinger), une 2ans, Kalilas Baie (Tiger Groom), et un yearling, Lover Baie (Kingfisher). Elle a été saillie en 2021 par Nom de D’La (Lost World). La deuxième mère, Horemsaf (Entrepreneur), s’est placée à quatre reprises en neuf sorties en plat, à un niveau modeste. Elle a notamment donné Princio de Juilley (Saint Preuil), vainqueur de quatre courses sur les haies, dont le Prix Durtain (L) à Enghien.

Danzig

Danehill

Razyana

Archange d’Or

Dancing Brave

Dievotchka

High and Dry

ANGE DE JUILLEY (H6)

Local Suitor

Solon

Scilla

Lilas de Juilley

Entrepreneur

Horemsaf

Les Trois Lamas