Prix de Saint-Palais (Maiden) : Joviale Béré fait mouche

Courses / 20.01.2022

Prix de Saint-Palais (Maiden) : Joviale Béré fait mouche

Prix de Saint-Palais (Maiden)

Joviale Béré fait mouche

Au départ du Prix de Saint-Palais (Maiden), l’écurie de Jérôme Reynier semblait bien armée avec la présence de Joviale Béré (Pedro the Great). Cette représentante d’Emma Kennedy et de Marie Richert avait débuté par une quatrième place, à Chantilly, dans l’important Prix de Toutevoie (Inédites). Lors de son deuxième essai, toujours à Chantilly, elle avait conclu une nouvelle fois quatrième, le 18 décembre, du Prix du Jardin des Cascades (Maiden), lequel avait été remporté par la deuxième du Prix des Marettes (Inédites), Subahiyah (Le Havre). Jeudi, raccourcie de 200m pour sa troisième sortie, Joviale Béré a pris un bon départ. Montée à trois quarts de longueur de l’animateur, Atlantigo (Birchwood), la pensionnaire de Jérôme Reynier a attendu l’entrée de la dernière ligne droite pour profiler son attaque. Prenant librement la mesure de ses adversaires, elle a ensuite filé vers un très net succès. Courageux, Atlantigo est parvenu à garder la deuxième place, trois longueurs plus loin. Neuvième pour ses débuts, Akria (Oasis Dream) se réhabilite rapidement en prenant la troisième place, à un peu plus d’une longueur.

Première victoire au Pont-Long pour Antonio Orani. Encore à cheval, le jockey vainqueur, Antonio Orani, a déclaré sur Equidia : « J’ai monté la pouliche de façon classique. Nous avions un bon numéro de corde. Au vu de ses récentes performances, elle était vraiment au-dessus du lot. À l’entrée de la ligne droite, j’ai rapidement compris que l’on n’aurait aucune opposition. Joviale Béré s’est imposée vraiment dans un très bon style. En tête, elle s’est un peu reprise car elle est encore un peu immature, mais elle a de la marge. C’était ma première monte sur cet hippodrome ! C’est sympa lorsque cela se concrétise par une victoire. Du coup, je pense que je vais revenir souvent (rires). »

La nièce d’Holocène. Élevée par la SAS Regnier, Joviale Béré a été présentée par le haras de la Haie Neuve à la vente de sélection, où elle avait été achetée par PB Bloodstock Services (Pierre Boulard) pour 40.000 €. C’est une fille du regretté Pedro the Great (Henrythenavigator) et de Triple Witching (Pulpit) qui n’a pu s’illustrer en trois sorties en compétition. Au haras, outre Joviale Béré, tous ses produits en âge de courir ont gagné au moins une course. La poulinière a un 2ans, Kesaco Béré (Seahenge), à l’entraînement chez Joël Boisnard, et une yearling, Laurella Béré (Taj Mahal). Elle a été saillie en 2021 par Whitecliffsofdover (War Front).

La deuxième mère, Witching Hour (Fairy King), est gagnante d’un Maiden sur la distance de 2.200m à Deauville. C’est la génitrice de trois black types : Holocène (Lemon Drop Kid), deuxième des Prix Jacques Le Marois (Gr1), Thomas Bryon, La Rochette et de Guiche (Grs3), Solar Midnight (Lemon Drop Kid), troisième du Prix de la Cochère (L), et It’s Midnight (Shamardal), gagnante d’un Prix Coronation (L).

Kingmambo

Henrythenavigator

Sequoyah

Pedro the Great

Rainbow Quest

Glatisant

Dancing Rocks

JOVIALE BÉRÉ (F3)

A P Indy

Pulpit

Preach

Triple Witching

Fairy King

Witching Hour

Midnight Lady