Prix du Cercle Anglais (Haies) : Royal Devil confirme l’estime de son entourage

Courses / 02.01.2022

Prix du Cercle Anglais (Haies) : Royal Devil confirme l’estime de son entourage

Pau, mardi 28 décembre

Le 17 septembre, Royal Devil (American Devil) effectuait ses débuts dans le très convoité Prix Finot (L, Haies, 3ans) à Auteuil… mais il y décevait, septième seulement. Alors son entraîneur, Mickaël Mescam, lui a laissé du temps pour se remettre et cette pause a permis au représentant de Dominique Le Breton, David Lumet, Mickaël Mescam, Christophe Le Bouc, Loïc Wetzel, Matthieu Havart et Gérald Renou de montrer un tout autre visage pour sa deuxième apparition, mardi dernier. Monté non loin de la tête de course, Royal Devil allait facilement d’un bout à l’autre du parcours. Professionnel, il a attendu la sortie du dernier tournant pour produire son effort. Avec une confortable avance au saut de la dernière haie, il s’impose facilement par sept longueurs. Attentiste durant une bonne partie de la course, Hayao (Anodin) s’est bien défendu dans la dernière ligne droite pour s’emparer de la deuxième place. Une longueur et demie plus loin, Illico (Sholokhov) termine au troisième rang.

Un élément très apprécié. Encore à cheval, le jockey vainqueur, Stéphane Paillard, a déclaré sur Equidia : « Royal Devil est un très bon sauteur. Pour finir, je pense que c’est sa classe qui a parlé. En débutant, son entraîneur avait été un peu déçu de ses débuts dans le Finot. C’est un sujet qu’il aime beaucoup. »

Le troisième gagnant de sa mère. Élevé par Patrick et Alexandre Rago en association avec Jean-Yves Le Scouarnec, Royal Devil a été présenté, à 2ans, au Show Lumet par les écuries de la Ridaudière. Le bon avait été signé pour 12.000 € par Mickaël Mescam. C’est un fils de l’étalon du haras de Grandcamp American Devil (American Post) et de Tuseurat (Turgeon), qui n’est pas parvenue à s’illustrer mais qui compte onze podiums en trente-trois sorties sur les obstacles. Au haras, on lui doit Tulaura (Lauro), lauréat d’une course sur le steeple de Machecoul, et König Chouchen (Konig Shuffle), vainqueur de six handicaps en plat entre 1.600m et 2.100m. La poulinière a un 2ans nommé Royal Turf (König Turf), à l’entraînement chez Dominique Bressou, lequel l’avait acheté en 2021 au Show Lumet pour 20.000 €.

Sa deuxième mère, Kelseurat du Casse (Seurat), n’est pas parvenue à briller en trois sorties sur les obstacles. Mère de sept produits, son seul gagnant est Gamin du Bronx (Maille Pistol), lauréat en débutant dans le Prix du Vercors à Cagnes-sur-Mer (Haies), et ensuite de trois réclamers sur le steeple. Il faut remonter à la quatrième génération pour voir un produit black type. La quatrième mère, Vatika (Tennyson), a donné Vatipan (Trepan), laquelle est, entre autres, la génitrice de Reine de Vati (Take Risks), deuxième d’un Prix Miss Satamixa (L).

 

 

 

Bering

 

 

American Post

 

 

 

 

Wells Fargo

 

American Devil

 

 

 

 

 

Selkirk

 

 

Alcestes Selection

 

 

 

 

Attitre

ROYAL DEVIL (H3)

 

 

 

 

 

 

Caro

 

 

Turgeon

 

 

 

 

Reiko

 

Tuseurat

 

 

 

 

 

Seurat

 

 

Kelseurat du Casse

 

 

 

 

Velocita

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.