Prix Fairplay (Cross-Country) : Parc Monceau et "Jocrack" prennent rendez-vous avec le Grand Cross

Courses / 08.01.2022

Prix Fairplay (Cross-Country) : Parc Monceau et "Jocrack" prennent rendez-vous avec le Grand Cross

Prix Fairplay (Cross-Country)

Parc Monceau et "Jocrack" prennent rendez-vous avec le Grand Cross

Le Prix Fairplay est une des voies bis pour arriver sur le Grand Cross de Pau (L, 6/02). L’édition 2022 n’a pas dérogé à la règle puisque les deux premiers ont confirmé leurs ambitions pour la grande épreuve paloise. Le lauréat du Grand Cross de Craon (L) 2017, Parc Monceau (Trempolino), s’est imposé sûrement devant Jocrack à la Motte (Full of Gold), excellente finisseuse. Nous devrions revoir les deux dans un mois dans un Grand Cross palois qui s’annonce fabuleux.

À 70 % seulement… Auteur d’une rentrée discrète, comme cela lui arrive régulièrement, Parc Monceau a retrouvé le cross et toute sa verve. D’abord attentiste en cinquième position, il a parfaitement négocié la banquette irlandaise, se retrouvant avec les leaders. Au bull-finch, qui fait suite au gros passage de route, le sauteur de la famille Papot a pris les commandes. En dépit d’une légère erreur sur le petit passage de route, il a bien accéléré à la sortie du tournant final, creusant un écart décisif. Son compagnon d’entraînement, Feu du Large (Kapgarde), a parfaitement négocié la terre et il a conclu probant troisième. Il est de plus en plus plaisant en cross.

Entraîneur de Parc Monceau et Feu du Large, Patrice Quinton a dit au micro d’Equidia : « Parc a été parfait. Il avait besoin de recourir une fois avant le Grand Cross. Je m’attendais à ce qu’il coure bien. Évidemment, c’est mieux de gagner en vue de la belle. Aujourd’hui, il était à 70 % et il fera partie des chevaux qui auront une vraie chance dans le Grand Cross. Feu du Large a bien couru aussi. Il aime les gros parcours et le terrain lourd : il avait tout pour lui. Pour le Grand Cross, il peut encore se passer plein de choses, mais je devrais avoir six partants. Parc Monceau ne va pas rester à Pau jusqu’au Grand Cross car il y a beaucoup de chevaux de plat ici et s’il se fait doubler, il peut faire trois tours de piste sans s’arrêter ! » Jockey de Parc Monceau, Thomas Beaurain a ajouté : « C’est un cheval qui est formaté à Pau. Il a connu de longues absences, mais il est toujours bien. Le terrain lourd l’a aidé. Il a gagné du terrain lors de ses sauts et il a usé les autres au train comme il en a l’habitude. Il est bien monté sur sa course de rentrée et sa classe a parlé. Normalement, je serai retenu sur Denali Bellevue dans le Grand Cross, mais l’eau va couler sous les ponts avant cette épreuve et nous verrons. »

Jocrack à la Motte, la note. Jocrack à la Motte a été la note de la course. Partie en tête, la pensionnaire de William Menuet a fait une grosse hésitation à la banquette irlandaise, se retrouvant dernière. Elle a perdu un peu de terrain sur la terre mais, malgré une faute sur la dernière haie, elle a terminé fort dans les cent derniers mètres. Sa deuxième place est prometteuse en vue du Grand Cross.

Un petit-fils d’une gagnante du Flore. Élevé par Pascal et Bernard Beraud, Parc Monceau est un fils de Trempolino (Sharpen Up) et de Where is Fleur (Exit to Nowhere), gagnante de trois courses plates entre 2.100m et 2.350m : un réclamer, une course à conditions et un handicap. Parc Monceau est le meilleur produit de sa mère qui a aussi donné Tulipier en Fleur (Turgeon), lauréat sur le steeple de Paray-le-Monial. La deuxième mère de Parc Monceau, Fleur du Manoir (Gairloch), a enlevé le Prix de Flore (Gr3) et cinq handicaps. C’était une grande spécialiste des terrains lourds.

Atan

Sharpen Up

Rocchetta

Trempolino

Viceregal

Tréphine

Quiriquina

PARC MONCEAU (H11)

Irish River

Exit to Nowhere

Coup de Folie

Where is Fleur

Gairloch

Fleur du Manoir

Pageantry

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.