Prix Jean-Paul Hugonnet (Steeple-chase) : Nambiti se révèle au fil des courses

Courses / 02.01.2022

Prix Jean-Paul Hugonnet (Steeple-chase) : Nambiti se révèle au fil des courses

Pau, mardi 28 décembre

Contrairement aux autres pensionnaires d’Isabelle Pacault, Nambiti (Walk in the Park) a connu une année de 3ans chargée. Estimé, il était parvenu à ouvrir son palmarès lors de sa septième sortie, sur le steeple du Pin-au-Haras. En dernier lieu, Nambiti s’essayait pour la première fois sur le steeple de Pau en finissant quatrième du Prix Paul Fournier. Mais pour sa deuxième sortie sur l’hippodrome du Pont-Long, James Reveley, qui le découvrait, l’a monté avec comme objectif de lui redonner confiance sur les obstacles. Longtemps à l’arrière-garde, il a ensuite été rapproché en progression sur la ligne des animateurs à un tour du but. Appliqué dans ses sauts, Nambiti a fourni son attaque dans le dernier tournant. Quelque peu hésitant lors du franchissement de la dernière difficulté, il est néanmoins parvenu à garder l’avantager pour filer vers un facile succès. À sept longueurs, Matera (Turgeon) finit deuxième. Deux longueurs et demie plus loin, Ironique (Elliptique) s’empare de la troisième place.

Une remise en confiance prolifique. Après la course, Isabelle Pacault a déclaré sur Equidia au sujet de son pensionnaire : « C’est un poulain qui avait besoin de prendre confiance en lui. Jusqu’ici, il a toujours eu des parcours "école". Aujourd’hui, tout s’est bien passé et l’entente avec son jockey était parfaite. Nambiti a couru bon nombre de courses cette année, mais il était tellement bien qu’il n’y avait aucune raison de le mettre au repos. Il ne cesse de progresser. »

Un fils d’une lauréate du Prix Isola Bella. Élevé par sa propriétaire, Nambiti est passé une fois en vente. Au cœur d’une dissolution d’association, il a été présenté yearling à la vente 100 % obstacle Osarus, où il avait été (r)acheté pour 25.000 € par Isabelle Pacault. C’est un fils de l’étalon de Coolmore Walk in the Park (Montjeu) et de Cheyrac (Smadoun), lauréate d’un Prix Isola Bella (L) et quatrième du Prix Edmond Blanc (Gr3). Outre Nambiti, on lui doit Lawanda (Lawman), gagnante en débutant à 3ans sur les 2.300m de Tarbes. La poulinière a un 2ans nommé Cheytac (Authorized), une foal nommée Kap Kelsy (Kapgarde), et elle a été saillie en 2021 par Buck’s Boom (Cadoudal).

La deuxième mère, One Way (Exit to Nowhere), compte une sortie en compétition. Au haras, on lui doit Marcilhac (Smadoun) qui s’est classé deuxième du Prix James Hennessy (L) et troisième du Prix Duc d’Anjou (Gr3) avant de s’illustrer à deux reprises dans les gros handicaps sur le steeple en Angleterre, mais aussi Marminhac (Smadoun), troisième d’un Prix André Michel (Gr3), Marnhac (Smadoun) qui a gagné ses trois premières courses à 2ans et s’est ensuite classé deuxième du Prix Policeman, du Prix Maurice Caillault et troisième du Prix de Boulogne (Ls), et enfin le stakhanoviste Nolhac (Smadoun), deuxième d’une grande édition du "Jockey Club marseillais", le Prix Georges Trabaud (L), derrière l’excellente All Is Vanity – future lauréate du Sandringham (Gr2) sous la férule de Stuart Cargeeg.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Walk in the Park

 

 

 

 

 

Robellino

 

 

Classic Park

 

 

 

 

Wanton

NAMBITI (H3)

 

 

 

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Cheyrac

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

One Way

 

 

 

 

April Shower

 

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.