Prix Joseph de Gontaut-Biron (Haies) : Diavolezza confirme

Courses / 16.01.2022

Prix Joseph de Gontaut-Biron (Haies) : Diavolezza confirme

Pau, dimanche

Très plaisant lauréat du Prix de Monein en débutant, à Pau, Diavolezza (Martinborough) a confirmé son succès initial en s’imposant à la lutte dans le Prix Joseph de Gontaut-Biron, face à des chevaux plus expérimentés. Attentiste en cinquième position, le poulain de l’écurie Étoile N.V a gagné un rang pour aborder le tournant de la route de Bordeaux. À la sortie de l’ultime virage, il a progressé en venant à hauteur de l’animateur, Traprain Law (Martaline), pour arriver sur la ligne de tête à l’entrée de la ligne droite. Sur le plat, il a réussi à repousser la bonne attaque de Loumonrok (Montmartre) pour l’emporter d’un nez. Le pensionnaire de Daniela Mele est ainsi resté invaincu en deux sorties sur les haies. Il a son ticket pour le Prix Camille Duboscq (L).

Loumonrok a échoué de peu, concluant deuxième. Un peu allant, il s’est installé en deuxième position à un tour de l’arrivée. En face, il a bien suivi l’accélération des premiers mais à la sortie du tournant final, il était cerné par ses rivaux, sans avoir le passage. Pas idéal pour ce poulain qui a de l’action. Mais il a pu rejoindre les animateurs au saut de la dernière haie, obstacle qu’il a sauté très fort, déséquilibrant son jockey, Maxime Behocaray. Loumonrok s’est ensuite relancé, prenant même un instant l’avantage, sans que son pilote ne soit dur avec lui. La victoire s’est jouée au balancier et il n’était pas dans la bonne foulée au passage du poteau. Même s’il recevait trois kilos de Diavolezza, on peut penser que sans sa débauche d’énergie à la dernière haie, il aurait pu gagner. Mais il a prouvé le principal : il est bon ! Traprain Law a conservé la troisième place et devra encore attendre pour l’emporter. Il faudra revoir Châtaignier (Sri Putra), dont la selle a avancé ce qui a contraint son jockey Florian Besson à l’arrêter.

Un neveu de Salsa Melody. Élevé par Guy Cherel, Diavolezza est un fils de Martinborough (Deep Impact), étalon au haras de Grandcamp, et d’Happy Fellow (Astarabad), quadruple gagnante au niveau handicap en plat sur 1.800m, 2.100m et 2.400m. Il est le septième produit de la jument et son deuxième gagnant après Castanella (Martaline), lauréate à deux reprises en obstacle, notamment du Prix Henri de Vaufreland (Haies) à Pau. Disparue en début d’année 2020, Happy Fellow a une 3ans nommée Pastoria (Pastorius). La deuxième mère, Helvetic Melody (Kendor), n’a pas couru. On lui doit notamment Salsa Melody (Kingsalsa), gagnante de quatre courses à Auteuil dont le Prix Bournosienne (Gr3, à l’époque), et Mellozo (Della Francesca), troisième du Grand Steeple-Chase du Lion-d’Angers (L). Helvetic Melody est une sœur de l’étalon Celtic Arms (Comrade in Arms), lauréat des Prix du Jockey Club et Lupin (Grs1).

 

 

 

Sunday Silence

 

 

Deep Impact

 

 

 

 

Wind in her Hair

 

Martinborough

 

 

 

 

 

Nureyev

 

 

Halwa Song

 

 

 

 

Morn of Song

DIAVOLEZZA (H4)

 

 

 

 

 

 

Alleged

 

 

Astarabad

 

 

 

 

Anaza

 

Happy Fellow

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Helvetic Melody

 

 

 

 

Amour Celtique