Prix Louis-Alexandre Sers (Steeple-chase) : San Petrone Corso garde son titre avec brio

Courses / 28.01.2022

Prix Louis-Alexandre Sers (Steeple-chase) : San Petrone Corso garde son titre avec brio

Prix Louis-Alexandre Sers (Steeple-chase)

San Petrone Corso garde son titre avec brio

Facile lauréat de l’édition précédente, San Petrone Corso (Olzarte de Collongues) a conservé son titre avec brio dans ce Prix Louis-Alexandre Sers. Le représentant d’Antoine Bardini restait sur une très bonne course de rentrée après un an d’absence, puisqu’il avait conclu proche deuxième d’un steeple pour AQPS à Pau, le 16 janvier. Parti en tête, il a été parfait dans ses sauts. Débordé par Reddington (Fairplay du Pécos) au milieu de la ligne opposée, San Petrone Corso a bien failli sortir de la piste à l’intérieur après le saut du bull-finch, étant contrarié par un mouvement du protégé de Jean-Pierre Daireaux. Il a repris aisément l’avantage au franchissement de l’avant-dernier obstacle et s’est détaché pour l’emporter dans un canter, quatorze longueurs devant Gianicolo (Balko), vainqueur de l’édition 2020. Quant à Reddington, il a conservé la troisième place à neuf longueurs et demie. Lucas Zuliani, jockey de San Petrone Corso, a commenté au micro d’Equidia : « Il est assez délicat et a parfois un peu de mal à se gérer, mais il a eu un bon comportement aujourd’hui : il n’y a pas grand-chose à lui reprocher. Il avait fait une très bonne course de rentrée contre les AQPS, il retrouvait les chevaux de sa race et a gardé son titre. »

Une souche Moratalla. Élevé par Mathieu Maurizi, San Petrone Corso est un fils d’Olzarte de Collongues (Faucon Noir), étalon au haras de Lassos, dont il est le meilleur produit sur les obstacles. Sa mère, Smoke (Rosy Fast), a remporté dix courses plates en Corse. Elle a donné deux autres vainqueurs, Achtar (Iris de la Brunie) et Hattan (Olzarte de Collongues), lauréats de quatorze courses à eux deux en Corse. Smoke a une yearling nommée Pietrav (Olzarte de Collongues). La deuxième mère, Dona Concha (Hours After), a gagné une course à conditions dès sa deuxième sortie à 3ans, sur les 2.100m de Royan. Plus loin dans le pedigree, on retrouve une grande souche de la marquise de Moratalla, celle de Dona Jimena (Nithard). Cette dernière est une propre sœur du phénomène en course El Cid III qui est devenu tête de liste des pères de gagnants au Japon. Dona Jimena est la mère du champion Benat (Florestan II), invaincu en six sorties à 3ans, lauréat du Prix du Ministère de l’Agriculture, puis lui aussi exporté.

Paris Jour

Faucon Noir

Floriette

Olzarte de Collongues

Fast

Florimate

Formate

SAN PETRONE CORSO (H9)

Roseau d’Or

Rosy Fast

L’Escalade

Smoke

Hours After

Dona Concha

Caye Mohere