ROUTE DES ÉTALONS 2022 : Le guide indispensable

Courses / 20.01.2022

ROUTE DES ÉTALONS 2022 : Le guide indispensable

Le guide indispensable

Pour ce quatrième épisode de notre guide pratique de la Route des Étalons 2022, cap sur les haras du Logis Saint-Germain, Montfort & Préaux, Mont Goubert et Tuilerie.

HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN

Jérôme Glandais : « Literato est la belle histoire de la Route des Étalons. »

HARAS DU LOGIS SAINT-GERMAIN

Saint Germain 14430 Putot-en-Auge

Tél. : 02 31 79 23 61 ou 07 77 94 96 14 (Jérôme Glandais)

Horaires d’ouverture :

Samedi 22 janvier : 10 h - 16 h

Dimanche 23 janvier : 10 h - 16 h

Étalons : Charm Spirit, French Fifteen et Literato

Ils sont trois étalons à faire la monte au haras du Logis Saint-Germain puisque, il y a quelques jours, Literato (Kendor) a fait son arrivée dans la structure. Âgé de 18ans, il sera l’une des belles histoires de la Route des Étalons. Jérôme Glandais, directeur du haras d’Olivier Carli, est très content de pouvoir le présenter et raconter aux personnes présentes les raisons de sa présence : « Pour moi, Literato est la belle histoire de la Route des Étalons 2022 : le monde des courses n’a pas toujours bonne réputation et la présence de Literato montre que nous aimons les chevaux, qu’il ne s’agit pas que de l’aspect commercial et mercantile que certains veulent nous coller. Literato est arrivé chez nous car il a été racheté par son éleveur, Hervé Morin, qui souhaite lui donner une belle retraite : il tenait à récupérer son cheval, plutôt que de peut-être le voir exporter dans un pays où il pourrait perdre sa trace. Comme il n’a pas encore les infrastructures pour accueillir un étalon chez lui, il nous a demandé si nous étions d’accord pour nous en occuper le temps qu’il s’organise et M. Carli a accepté avec plaisir. Nous sommes heureux de faire partie de cette aventure : avant tout, nous aimons nos chevaux ! Literato va saillir quelques-unes de nos juments : il est en pleine forme et il donne régulièrement des gagnants. Quelques éleveurs nous ont contactés aussi. »

Le haras du Logis Saint-Germain héberge aussi French Fifteen (Turtle Bowl), lequel y est depuis ses débuts, et Charm Spirit (Invincible Spirit), installé au haras d’Olivier Carli depuis l’an dernier. « French Fifteen donne toujours des gagnants, des chevaux qui vont aux courses. On l’a encore vu à Cagnes-sur-Mer où Mutabahi, le propre frère de French King, s’est imposé plaisamment. Les produits de French Fifteen sont sains, progressent de 3 à 4ans et ils vont aux courses. French Fifteen attire aussi une jumenterie axée obstacle : il produit avec du modèle et donne des chevaux solides, ce qui est recherché dans la spécialité. Quelques-uns de ses produits se sont bien vendus. Évidemment, avec l’obstacle en général et l’obstacle anglo-irlandais en particulier, c’est l’école de la patience pour voir les produits en piste ! Mais J. P. McManus en a acheté, tout comme des propriétaires de Willie Mullins qu’il a séduits. Charm Spirit, quant à lui, a réalisé une excellente fin d’année 2021 et un excellent début d’année 2022. Il présente un excellent rapport qualité/prix. Il tire son épingle du jeu et a des produits chez de bons entraîneurs, comme Henri-Alex Pantall, Jérôme Reynier… Je crois qu’il ne faut pas oublier qu’il fait aussi partie des étalons ayant alterné ses saisons au haras entre la France et la Grande-Bretagne, ce qui a un impact sur le nombre de produits vus en France. Il donne des gagnants tous les jours et nous allons l’utiliser. »

HARAS DE MONTFORT & PRÉAUX

Mathieu Alex : « La Route des Étalons est un événement important pour les jeunes étalons. »

HARAS DE MONTFORT & PRÉAUX

14290 Livarot-Pays-d’Auge

Tél. : 06 26 59 19 18 (Mathieu Alex)

Horaires d’ouverture :

Samedi 22 janvier : 9 h - 17 h

Dimanche 23 janvier : 9 h - 17 h

Étalons : Le Havre, Golden Horde, Recorder & De Tréville

Les premiers foals de Golden Horde (Lethal Force) sont attendus en 2022. L’an passé, l’étalon du haras de Montfort & Préaux a notamment sailli les mères de Trueshan (Goodwood Cup & Prix du Cadran, Grs1), Dhabab (placé des Superlative Stakes, Gr3), Mageva (3e de la Poule d’Essai des Pouliches, Gr1) ou encore Liber Nauticus (Musidora Stakes, Gr3). Très soutenu et fondant beaucoup d’espoirs sur cet étalon, Mathieu Alex, le responsable du haras de Montfort & Préaux, a confié : « Lorsque nous avons de jeunes étalons, la Route des Étalons est un événement très important, d’autant plus que nous sommes friands de ces moments. Golden Horde fait partie de ces jeunes étalons : si les éleveurs se déplacent pour le voir, nous pourrons leur donner beaucoup d’informations. Le physique d’un étalon est crucial pour faire un choix. En plus d’être magnifique, Golden Horde a été l’auteur de grandes performances à l’étranger. Gagner un Gr1 lors du meeting de Royal Ascot, c’est tout de même génial. En 2019, dans les Middle Park Stakes (Gr1), le cheval a fini deuxième d’Earthlight (Shamardal), bien connu en France. Le record de la course avait d’ailleurs été pulvérisé ! Nous pouvons dire que c’est un vrai cheval de course. Durant cette fameuse route des étalons, nous pourrons donc détailler toutes les caractéristiques du cheval aux éleveurs qui effectueront le déplacement... »

Recorder (Galileo) avait ses premiers produits en piste en 2021. Comme beaucoup de fils de Galileo (Sadler’s Wells) gagnant de Groupe à 2ans (Frankel, Australia, Teofilo…), Recorder produit des chevaux qui devraient venir avec le temps et pas de purs précoces. Néanmoins, il est à l’origine de bons produits comme Hot Queen (deuxième du Critérium de l’Ouest (L), le très estimé Lordrecord, mais aussi El Ojancano, le meilleur 2ans espagnol. « Recorder n’a couru qu’à 2ans mais il ne faut pas oublier que c’est un fils de Galileo... Ce n’est donc pas forcément un gage de précocité. Malgré tout, Recorder est deuxième de Zarak (Dubawi) dans le classement aux gains des étalons de première production en France l’an passé. Le concernant, ses 2ans sont presque un bonus. Je pense que c’est un étalon qui va se révéler avec ses futurs 3ans. »

Sumbe pourra également compter sur De Tréville (Oasis Dream) qui a lui aussi eu ses premiers 2ans en piste l’an passé. Ses statistiques sont prometteuses... Bien soutenu par Rashit Shaykhutdinov, De Tréville est notamment le père de Diadema, gagnante de deux courses et deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). Mathieu Alex a déclaré : « De Tréville a intégré notre structure il y a peu. Nous allons pouvoir commencer à faire sa promotion dans les meilleures conditions possible. C’est un cheval qui dispose d’un pedigree extraordinaire. Certes, il a sailli peu de juments, mais ses premiers produits ont tous été dans l’argent, notamment, Diadema, une pouliche qui a toujours été très estimée. »

Enfin, Montfort & Préaux pourra s’appuyer une nouvelle année sur sa valeur sûre, Le Havre (Noverre). S’affirmant de plus en plus comme un bon père de mères avec Pyledriver (Coronation Cup, Gr1) en Angleterre mais également de Des Aigles (Sankeisports Hai Hanshin Himba Stakes, Gr2) et de Serifos (Niigata Nisai Stakes, Gr3) au Japon, le sire de Sumbe approche désormais la barre importante des quatre-vingts black types. Mathieu Alex a dit : « Très confirmé, Le Havre est un étalon exceptionnel et capable de faire des chevaux qui s’adaptent à toutes les distances. Dans ce créneau de prix, avec une telle qualité, il est un peu seul dans sa catégorie. De plus en plus, le cheval s’affirme également comme un très bon père de mères. C’est tout simplement le propre des bons étalons. Le Havre produit également des chevaux d’obstacle. Franchement, c’est un étalon qui sait tout faire ! »

HARAS DU MONT GOUBERT

Claude Guégan : « Nous attentons les premiers produits de Threat avec impatience. »

Haras du Mont Goubert

14430 Beuvron-en-Auge – Tél. : 06 77 63 97 34 (Claude Guégan)

Samedi 22 janvier : 10 h - 16 h

Dimanche 23 janvier : sur rendez-vous

Étalons : Threat, Kingfisher, Master’s Spirit

À Beuvron-en-Auge, le haras du Mont Goubert est connu pour abriter des étalons pur-sang anglais et trotteurs. Trois sires pur-sang y feront la monte cette année dont Threat (Footstepsinthesand) qui va entamer sa deuxième saison au haras. Claude Guégan, du haras du Mont Goubert, nous a confié : « Threat est arrivé chez nous l’année dernière, mais il n’a pas pu avoir beaucoup de vitesse puisqu’il n’y a pas eu de Route des Étalons en présentiel. Il fait partie d’une syndication entre le haras d’Étreham, Coolmore et le haras du Mont Goubert. Nous sommes vraiment ravis de pouvoir le montrer aux éleveurs. Il a d’ailleurs eu un très bon accueil. Threat est un cheval de la famille de Cloth of Stars (Sea the Stars) et Ulysses (Galileo). Il a gagné deux Grs2, dont les Gimcrack Stakes dans lesquels il a réalisé le troisième meilleur temps de la course. Il est précoce, avec un magnifique modèle. Nous attendons ses premiers produits avec impatience. Certaines juments ont dépassé le terme : nous aurons peut-être quelques belles surprises avant ce week-end ! Kingfisher (Galileo) avait débuté la monte au haras du Mont Goubert avant d’aller au haras de la Baie et de revenir chez nous. Il a sailli des juments à vocation obstacle car c’était un cheval avec de la tenue, mais il a deux victoires en plat avec ses 2ans en 2021. Il y a de bons bruits sur ses produits à l’entraînement chez François Nicolle. Nous aurons aussi Master’s Spirit (Mastercraftsman) qui entame sa troisième année de monte. Je pense que nous allons dans l’inconnu cette année avec la Route des Étalons : nous espérons voir du monde malgré les contraintes sanitaires. Nous serons ouverts le samedi, et le dimanche, cela se passera sur rendez-vous. »

HARAS DE LA TUILERIE

Nicolas de Chambure et Franck Champion : « Masked Marvel produit des chevaux qui s’épanouissent avec le temps, et les résultats sont là. »

HARAS DE LA TUILERIE

61310 Silly en Gouffern – Tél. : 06 24 77 22 22 (Guillaume Sarda)

Horaires d’ouverture :

Samedi 22 janvier : 10 h -16 h

Dimanche 23 janvier : 10 h -16 h

Étalons : Masked Marvel, Goliath du Berlais & Latrobe

Le haras de la Tuilerie, partenaire du haras d’Étreham pour les étalons d’obstacle, abrite trois étalons. Masked Marvel (Montjeu) s’affirme de plus en plus en tant que père de sauteurs, lui qui a sorti l’année dernière Teahupoo (Limerick Hurdle, Gr2, Fishery Lane Hurdle & Winning Fair Juvenile Hurdle, Grs3), La Danza (Prix Morgex, Gr3) ou encore Sel Jem (Prix Bayonnet, L & 2e Prix Maurice Gillois, Gr1). Nicolas de Chambure et Franck Champion nous ont expliqué : « Nous sommes très contents de Masked Marvel qui a une histoire un peu particulière. Il est très bien né puisqu’il descend de l’excellente famille des "W", qui a notamment donné Waldgeist, et il a aussi montré beaucoup de qualité en gagnant le St. Leger (Gr1) à 3ans. Il a été vendu en Australie et nous l’avons ramené ici à la fin de sa carrière de course, alors qu’il avait été un peu oublié, car nous pensions qu’il avait un vrai profil pour l’obstacle. Il a fallu remettre le cheval dans l’esprit des éleveurs, et cela a pris un peu de temps. Masked Marvel produit des chevaux qui s’épanouissent avec le temps, et les résultats sont là. » Goliath du Berlais (Saint des Saints), dont les premiers produits sont yearlings, génère beaucoup d’attente et d’espoir : « Cela faisait un moment que nous cherchions un fils de Saint des Saints, et nous étions vraiment ravis de pouvoir l’accueillir au haras. Nous ne pouvions pas rêver mieux, car il a tout pour lui : le modèle, le pedigree et les performances. Goliath a affiché complet pour ses deux premières saisons de monte. Il a laissé un souvenir incroyable en course, et nous avons beaucoup d’espoirs avec lui. Il a sailli de très bonnes juments et est soutenu par les éleveurs ; le rêve est permis pour qu’il devienne le digne successeur de son père. »

Quant au classique Latrobe (Camelot), il a débuté la monte en 2021, après une belle carrière à l’étranger : « Nous avons acheté Latrobe en Irlande. Il y a eu beaucoup de chevaux performants à Auteuil qui sont rentrés au haras en France ces dernières années : Goliath du Berlais, mais aussi Nirvana du Berlais, Beaumec de Houelle, Tunis, Moises Has… Nous avions la sensation que les éleveurs cherchaient un certain équilibre entre ces chevaux-là et des chevaux de plat. Nous étions en quête d’un autre descendant de Montjeu, et Latrobe est un petit-fils de Montjeu. Il a remporté le Derby d’Irlande (Gr1) qui est un beau tremplin pour les étalons d’obstacle. C’était un cheval dur, racé, qui présente un profil très intéressant. Nous attendons ses premiers foals ces jours-ci : je pense que c’est un cheval à découvrir et à redécouvrir. Les éleveurs français ne l’ont pas forcément vu courir, donc il va leur falloir un peu de temps, mais nous les invitons fortement à venir le voir. Une saillie de Latrobe sera d’ailleurs offerte, via un tirage au sort ouvert à toutes les personnes qui seront présentes à La Tuilerie durant le week-end. »