Dans les cuisines des grands éleveurs  : Julian Ince envoie ses juments "vite" à Victor Ludorum **

Courses / 15.02.2022

Dans les cuisines des grands éleveurs : Julian Ince envoie ses juments "vite" à Victor Ludorum **

À la manière des grands chefs, ils ont leurs secrets pour élaborer les champions de demain… Jour de Galop vous propose une immersion dans les cuisines des éleveurs du top 40 de plat et d'obstacle en 2021, qui ont bien voulu nous dévoiler leurs plans de monte pour la saison 2022. Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Julian Ince (haras du Logis).

Cette année, le haras du logis accueille Victor Ludorum (Shamardal), l’étalon débutant avec le meilleur rating en France. Vainqueur de Gr1 à 2ans et 3ans, Victor Ludorum suscite un réel intérêt de la part des éleveurs. Si bien qu’il est déjà complet pour la saison de monte à venir, où il sera limité à 140 juments. Julian Ince fait partie de ceux qui y croient. Et il n’hésite pas à lui envoyer les juments phare de son élevage dont Maka (Slickly), mère des gagnants de Groupe Make it Reel (Country Reel) et Tourny (Country Reel), ou encore Tevara (Compton Place), la mère d’Océan (Exosphere).

Jour de Galop. – Maka est une jument qui a très bien produit avec Country Reel. Comment la croisez-vous ?

Julian Ince. – Maka était une jument rapide. Elle a été très performante sur 1.000m et bien qu’elle ne soit pas gagnante, elle a terminé deuxième du Prix de la Vallée d’Auge (L). Son entraîneur l'a même testée au niveau Groupe. Elle avait de la qualité mais en course, elle avait du tempérament et était très "bouillante". Nous avons eu beaucoup de chance avec elle à l'élevage. Nous avons misé deux fois sur la vitesse avec Country Reel (Danzig). Il était parfait pour elle car c’était un étalon assez calme. Avec lui, elle nous a donné deux black types : Make it Reel a gagné une Listed et Tourny a conclu troisième du Prix Morny (Gr1). Ensuite, nous avons soutenu l’étalon maison Rio de la Plata (Rahy). Lui aussi était un cheval très bien dans sa tête. De ce croisement est sortie Mambila, qui a gagné deux fois en Angleterre. Avant d’être vendu, il avait montré de la qualité chez André Fabre. Mambila est issu de la première génération de Rio de la Plata. À l’époque, nous l’avions vendu 250.000 € à Godolphin chez Arqana. C’était le top price de son père ! Ensuite, nous sommes allés à Dabirsim (Hat Trick). La jument étant confirmée, nous avons eu l’opportunité de la faire saillir par Dubawi (Dubai Millennium). Le produit, Dameron, a gagné deux courses en Angleterre. Nous avons ensuite décidé de l’envoyer à Churchill (Galileo), qui est issu d’une bonne famille de 2ans. Comme Maka est petite et qu’il est plutôt grand, le modèle lui convenait bien. Puis, nous avons soutenu Ultra (Manduro), et le produit issu de ce croisement a été acheté 75.000 € chez Arqana par John Hammond. Cette année, Maka va être saillie par Victor Ludorum.

Pouvez-vous nous raconter l’histoire de Tevara ?

Je suis allé spécifiquement à Newmarket pour l’acheter. Sa mère, Torgau (Zieten), est gagnante de Gr2 et a terminé deuxième des Cheveley Park Stakes et des Moyglare Stud Stakes (Grs1). À l’entraînement, il s’est avéré que Tevara ne pouvait pas mettre un pied devant l’autre ! Je l’ai quand même gardée à l’élevage car son pedigree était très bon. Après avoir été saillie par Creachadoir (King’s Best), je l’ai croisée avec Rio de la Plata (Rahy), ce qui nous a donné Aiming for Rio. Nous l’avions vendue à l’amiable à Godolphin. C’était une bonne pouliche puisqu’elle a gagné deux Listeds d'affilée à 3ans.

Tevara s’est aussi illustrée avec Océan en 2021. Pourquoi ce croisement avec Exosphère ?

Exosphère (Lonho) est un étalon qui n’est resté qu’une saison ici car il était très grand. Un sprinter aussi grand n’est pas très facile à utiliser en France. Mais avec Tevara, qui est une poulinière assez petite, le croisement allait très bien. Cela a donc donné Océan, le gagnant du Prix de Ris-Orangis (Gr3). La poulinière a actuellement un 2ans par Cloth of Stars (Sea the Stars). Ce poulain est, selon moi, "un petit bijou". Aux ventes, tout le monde est tombé amoureux de lui. Il est à l’entraînement chez André Fabre. En 2022, Tevara va pouliner d’un produit par Rio de la Plata. Cela permettra d’avoir la propre sœur ou le propre frère d’Aiming for Rio. Je pense que nous allons la garder. Cette année, Tevara ira elle aussi à Victor Ludorum.

Comment allez-vous fonctionner avec les étalons cette année ?

Nous avons vraiment beaucoup de chance car le cheikh Mohammed Al Maktoum a toujours soutenu l’élevage français. Nous allons soutenir nos étalons bien sûr, et notamment Victor Ludorum, le dernier arrivé. Il y a eu beaucoup d’offres pour lui. Mais par chance, il est resté en France. Le cheval a suscité un vif intérêt chez les éleveurs et va saillir 140 juments. Plusieurs de nos juments iront à Ultra. D’ailleurs, nous en avons un qui devrait être très bon ! Hors de notre élevage, The Grey Gatsby (Mastercraftsman) est un étalon que j’aime vraiment bien. Il a eu une très bonne réussite avec ses 2ans l’année dernière. J’en ai d’ailleurs acquis une part. Je pense qu’il a toutes ses chances pour sortir des bons 3ans. Il devrait être populaire cette année.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.