DANS LES CUISINES DES GRANDS ÉLEVEURS : Le coup de cœur de Jan Krauze pour Flintshire

Élevage / 12.02.2022

DANS LES CUISINES DES GRANDS ÉLEVEURS : Le coup de cœur de Jan Krauze pour Flintshire

DANS LES CUISINES DES GRANDS ÉLEVEURS

Le coup de cœur de Jan Krauze pour Flintshire

À la manière des grands chefs, ils ont leurs secrets pour élaborer les champions de demain… Jour de Galop vous propose une immersion dans les cuisines des éleveurs du top 40 de plat et d’obstacle (en 2021) qui ont bien voulu nous dévoiler leurs plans de monte pour la saison 2022. Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec Jan Krauze.

Par Adrien Cugnasse

Devenu éleveur sur le tard, l’écrivain et journaliste Jan Krauze a décroché le graal, douze ans après son premier partant grâce à la victoire de Rougir (Territorries) dans le Prix de l’Opéra (Gr1). Avec un budget limité et un petit nombre de juments, il sort régulièrement des chevaux black types. Et ses idées de croisements sont d’autant plus intéressantes pour ceux qui élèvent sans avoir des fonds infinis.

Jour de Galop. – Irez-vous à la saillie hors de France en 2022 ?

Jan Krauze. – Oui, mais pour une seule jument, Makana (Dalakhani). Avant que je ne l’achète à Deauville en 2019 [pour 14.000 €, ndlr], elle avait déjà donné Makaloun (Bated Breath) chez Son Altesse l’Aga Khan. Lauréat du Prix de Condé (Gr3), il s’est classé troisième du Critérium de Saint-Cloud (Gr1). À 3ans, il a gagné le Prix de Guiche (Gr3) et a couru le Jockey Club. Makaloun n’a pas recouru depuis mais il est à l’entraînement chez Jean-Claude Rouget. L’espoir est donc de le revoir dans les bonnes courses cette année. Le croisement a bien fonctionné et je renvoie donc Makana à Bated Breath (Dansili). Elle est un peu délicate mais c’est un bon étalon, avec des résultats réguliers. La saillie, à 15.000 £, est dans un tarif accessible à une base assez large d’éleveurs. Par ailleurs, j’ai déjà eu une première expérience positive par le passé avec les étalons et l’équipe de Juddmonte.

Quel est votre coup de cœur de 2022 ?

C’est Flintshire (Dansili). Je lui envoie trois juments. Sur un total de cinq ou six mères, c’est beaucoup ! Il est près de chez moi et c’est un cheval splendide, ce qui est parfait pour les poulinières qui ne peuvent pas trop voyager. J’espère aussi qu’il bénéficiera de l’effet positif de la nouveauté pour ses premiers pas en France. Son tarif est attractif et il a eu des performances exceptionnelles. Je lui confie notamment Insan Mala (Bahhare), gagnante de Listed et quatrième de Gr1 aux États-Unis. Elle a déjà donné Courcy (Mizzen Mast), gagnant de huit courses dont le Prix de la Californie (L). Et Insandi (Anodin), deuxième du Prix des Chênes (Gr3), troisième du Prix de Guiche (Gr3) puis lauréat de Groupe à Happy Valley. Il court sous le nom de Savvy Nine et il est déjà monté deux fois sur le podium au niveau Groupe en 2022. Autre fils d’Insan Mala, Inseo (King’s Best) a gagné sa 13e victoire au mois de janvier.

Quelles sont les autres juments que vous confiez à Flintshire ?

Notamment, Pianiste (Anabaa), la mère de Fortepiano (Vision d’État). Ce poulain avait gagné le Prix de Fontenoy de deux longueurs. Ensuite, il a trop donné à l’entraînement et n’a pas pu confirmer.

Autumn Sunrise (Camacho) n’a pas eu trop de chance jusqu’à présent. Elle aussi va à Flintshire. Sa première pouliche est borgne et nous allons la mettre à l’entraînement.

Utilisez-vous d’autres jeunes sires ?

J’ai une saillie de Cloth of Stars (Sea the Stars). Ses produits se sont très bien vendus l’an dernier, mais je n’en avais pas à présenter. J’aime beaucoup ce cheval. Je lui confie Ladyluve (Monsun), placée de Listed en Allemagne [cela reproduit l’excellent croisement de Sea the Stars sur Monsun, qui a déjà donné "en direct" cinq gagnants de Groupes, ndlr]. C’est une très grande jument. Je garde aussi l’idée d’utiliser Victor Ludorum (Shamardal). Mais ce n’est bien sûr pas du tout le même tarif…

Première Nation (Le Havre), acquise en association avec Pierric Rouxel, est la sœur du bon Native American (Intello), lauréat du Prix Ridgway (L). Elle a Romanised (Holy Roman Emperor), un très bon cheval de course, proposé à un tarif accessible.

LES CROISEMENTS DE JAN KRAUZE EN 2022

Jument (Père) Saillie 2022

Autumn Sunrise (Camacho) Flintshire

Insan Mala (Bahhare) Flintshire

Ladyluve (Monsun) Cloth of Stars

Makana (Dalakhani) Bated Breath

Première Nation (Le Havre) Romanised

Pianiste (Anabaa) Flintshire

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.