En régions : Bordeaux valorise ses actifs

Courses / 24.02.2022

En régions : Bordeaux valorise ses actifs

L’hippodrome de Bordeaux-Le Bouscat organise dimanche sa première réunion au galop de 2022, une année encore placée sous le signe du dynamisme mais aussi marquée par le centième anniversaire du Grand Prix de Bordeaux (L).

Alors que les courses de trot ont continué durant l’hiver à Bordeaux, celles de galop ont observé une petite trêve. Et c’est dimanche que la société des courses dirigée depuis 2008 par Jean-Michel Descamps accueille la première de ses quatorze réunions de l’année destinées aux galopeurs. « Tout est prêt, assure le président. Des travaux d’entretien ont été menés et les pistes sont en excellent état pour la reprise. Nous avons refait le bull-finch et c’est là le seul changement notable par rapport à l’an dernier. »

Drainage et open-stretch. En revanche, dès le 1er juin, un grand chantier dont le coût s’élève à 80.000 € sera lancé concernant les pistes. Ces travaux, qui auront lieu sur la ligne d’en face, seront terminés avant que ne débute la seconde partie de saison, c’est-à-dire après l’été. Jean-Michel Descamps nous a expliqué : « Nous allons enfin pouvoir réaliser ces travaux de drainage. La ligne d’en face est bordée par un petit bois et l’eau ne s’évacue pas bien. » Toujours dans un souci de préserver la piste, la Société des courses a également décidé de courir dimanche avec l’open-stretch qui, lui, a été créé l’an dernier et donne entière satisfaction.

Surfer sur la bonne fin de saison 2021. Le public devrait encore répondre présent dimanche, où autour de 2.000 personnes sont attendues. Jean-Michel Descamps nous a précisé : « L’un des enjeux pour nous cette année est de poursuivre la bonne dynamique en matière de fréquentation que nous avons observée fin 2021. En raison de la crise du Covid, ce n’est que depuis très peu que nous voyons enfin les effets de l’arrivée du tramway, laquelle remonte à février 2020. En attendant le 100e Grand Prix de Bordeaux (L), qui sera notre événement de l’année et sur lequel nous allons beaucoup communiquer, toutes nos belles réunions des week-ends ont un programme d’animation des plus solides, avec un marché organisé, des balades à poneys, … »

Après le PMU, un practice de golf ? Après celle de la direction régionale du PMU en 2019 et tout prochainement de deux entreprises en lien avec l’univers du cheval, CWD et Free Jump, une autre arrivée importante sur le site est en discussion, comme nous l’a confié Jean-Michel Descamps : « Nous avons été contacté par la Fédération française de golf pour faire, comme ce qui est le cas à Longchamp, un practice de golf. Nous disposons de suffisamment de place et cela n’aurait aucun impact sur les pistes. Ce serait bien évidemment un gros plus, sachant que nous arrivons déjà à faire vivre au quotidien le site, notamment grâce au restaurant très réputé que nous hébergeons, pour lequel nous recevons un loyer ainsi qu’un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé. » Bordeaux poursuivait ainsi son développement en diversifiant toujours un peu plus ses ressources, car, comme le précise Jean-Michel Descamps : « L’autre chance que nous avons, et cela à ma grande surprise, c’est que malgré le changement aux dernières élections municipales, Bordeaux Métropole nous reverse toujours 80 % de la loi Myard [alors que la ville du Bouscat a réélu son maire étiqueté LR, celle de Bordeaux est passée aux mains des verts, ndlr]. »

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.