Fénelon, le gros espoir de Nicolas Clément cette année

Courses / 18.02.2022

Fénelon, le gros espoir de Nicolas Clément cette année

Fénelon, le gros espoir de Nicolas Clément cette année

Considéré comme un cheval capable d’avoir des ambitions au plus haut niveau l’année dernière, Fénelon (Fastnet Rock) n’a plus été revu en compétition depuis son impressionnante victoire dans le Prix de l’Avre (L), le 2 mai. Le cheval de Gérard Augustin-Normand, Noir et Or Élevage et l’écurie Skymarc Farm avait notamment été engagé dans le Grand Prix de Paris et dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1). Il avait couru trois fois pour une deuxième place en débutant et deux victoires. Croisé à Chantilly, Nicolas Clément, son entraîneur, nous a confié : « Fénelon a passé un moment au haras de Rellon. Pour le moment, il est au canter. Nous allons le travailler le mois prochain. Nous allons tout d’abord le rentrer dans une course à conditions et y aller course par course. C’est Fénelon qui va nous dire si nous pouvons compter sur lui dans les grandes courses. Il avait été très impressionnant dans le Prix de l’Avre (L) en battant Soldier Rising (Frankel) qui est depuis parti chez mon frère Christophe et qui s’est placé de Gr1. J’espère donc retrouver Fénelon à un bon niveau. C’est le gros espoir de l’écurie. »

L’entraîneur nous a aussi parlé de Caprice des Dieux (Declaration of War), gagnant du Prix Pelleas (L) et deuxième du prix Eugène Adams (Gr2) et de Control Tower (Youmzain), lauréate du prix Belle de Nuit (L) et qui n’a pas été revue depuis sa quatrième place dans le Grosser Preis Von Bayern (Gr1) : « Caprice des Dieux revient très bien aussi. C’est un cheval qui a eu un break. Il pourrait se diriger vers les bonnes courses sur 2.000m et il pourrait peut-être voyager. Nous allons d’abord le voir en France dans des Listeds et des Grs3 puis nous déciderons. Concernant Control Tower, elle vient juste de revenir d’une thalasso. Elle me semble en belle forme. Nous allons prendre notre temps avec elle et faire une rentrée en mai. Nous visons l’automne. »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.