Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur - Jacques Bouchara (L) : Pretty Tiger renaît de ses cendres

Courses / 13.02.2022

Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur - Jacques Bouchara (L) : Pretty Tiger renaît de ses cendres

Cagnes-sur-Mer, dimanche

Absent depuis sa tentative infructueuse pour son premier essai sur 2.400m, le 12 septembre dans le Qatar Prix Niel (Gr2), Pretty Tiger (Sea the Moon) revenait en piste dimanche à Cagnes-sur-Mer. Son entourage avait annoncé de longue date que sa rentrée aurait lieu dans le Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur - Jacques Bouchara (L). Et, sans forcer son talent, le représentant de Bernard Giraudon et de Fabrice Vermeulen a effectué un retour victorieux. Un succès plein de promesses pour 2022…

Sur sa distance. Nettement plus à l’aise sur 2.000m, le pensionnaire de Fabrice Vermeulen a pu bénéficier d’un bon parcours au cœur du peloton. Comme à son habitude, Diamond Vendôme (Style Vendôme) a imposé du rythme en tête de course. Positionné juste devant Pretty Tiger, Alessandro ** (Australia) semblait encore aller librement à l’entrée de la dernière ligne droite. Mais une fois décalé du sillage de ce dernier, Pretty Tiger n’a pas eu à puiser dans ses réserves pour confirmer sa supériorité. Deux longueurs plus loin, Alessandro confirme une nouvelle fois sa régularité en prenant la deuxième place. Bonne finisseuse, Cœur Macen (Siyouni) s’empare de la troisième place, une tête plus loin.

Direction le Prix Exbury. Après la course, Bernard Giraudon, copropriétaire de Pretty Tiger, a déclaré au micro d’Equidia : « Avant la course, je le trouvais un peu rond. Mais finalement, sa victoire est superbe. Pretty Tiger a vraiment bien gagné, et j’espère qu’il va monter sur cette course de rentrée. Aujourd’hui, il n’était pas à 100 %. Nous n’avons plus qu’à attendre le 19 mars et le Prix Exbury (Gr3) à Saint-Cloud. J’espère qu’il confirmera dans la bonne. » Une heure après la course, son entraîneur, Fabrice Vermeulen, a déclaré sur Equidia : « Je suis soulagé. Même s’il était encore un peu rond, il l’a bien fait. Pretty Tiger a bénéficié d’un super parcours. Cette victoire s’annonce prometteuse pour l’avenir. De plus, durant l’hiver, le poulain a pris de la force. Je remercie mon équipe qui s’en occupe au quotidien. »

Cœur Macen confirme. Après avoir fait ses armes dans les handicaps, Cœur Macen avait passé un premier test concluant au niveau Listed. Deuxième d’un Prix Arcangues (L), le 16 décembre, à Deauville, la représentante de Nunzio Ricignuolo, Bertrand Millière, Boualem Mekki, Cédric Millière et Jean-Philippe Zaoui a une nouvelle fois confirmé en prenant la deuxième place dans le Grand Prix, d’autant plus que c’était une rentrée... Joint par téléphone, son entraîneur, Jean-Pierre Gauvin, a confié au sujet de sa pensionnaire : « C’est une superbe petite jument ! La P.S.F. semble lui plaire. Lorsque Christophe Soumillon avait gagné un handicap avec elle à Deauville, il la pensait capable d’accrocher du black type. Il ne s’est pas trompé ! Aujourd’hui, Cœur Macen confirme sa deuxième place du Prix Arcangues (L) acquise en fin d’année. C’est une jument qui a besoin d’avoir un suivi important par un ostéopathe. Nous avons volontairement évité de courir les courses préparatoires au Grand Prix afin de lui donner un maximum de fraîcheur. Honnêtement, je pense que c’est une jument qui est mieux sur la distance de 2.000m, et qui apprécie les courses rythmées. Pour la suite, nous allons essayer de continuer sur les courses principales réservées aux juments. Avec elle, je veux éviter les terrains lourds et, si c’est le cas, nous attendrons le début du mois d’avril à Longchamp. Cœur Macen est assurément capable de faire aussi bien sur le gazon. Je suis content qu’elle confirme qu’elle a le niveau de ces courses... »

Le frère de Pretty Boy. Pretty Tiger est un élève de Chevotel de La Hauquerie, qui l'avait présenté à la vente de yearlings d'août Arqana en 2019. Il avait été acheté 105.000 € par Oceanic Bloostock. C'est le huitième gagnant de Groupe de l'étalon de Lanwades Stud Sea the Moon (Sea the Stars) et de Fast and Pretty (Zamindar), lauréate à 3ans d'un maiden sur 2.400m à Vichy, pour sa cinquième sortie. Pretty Tiger est le troisième produit de sa mère après Pretty Boy (Siyouni), lauréat d'un maiden à 2ans sur 1.200m à Chantilly et deuxième du Prix Thomas Bryon (Gr3), puis troisième à 3ans du Prix Marchand d'Or (L) et gagnant d'un gros handicap sur les 1.400m de ParisLongchamp, et Pretty Women (Zoffany), gagnante de deux courses sur 2.400m et 2.500m en fin d'année de 3ans, à Pornichet et à Deauville. Fast and Pretty a un 2ans, Point Gellibrand (Camelot), qui a débuté par une deuxième place le 27 juin, dans un maiden, sur les 1.400m du Curragh, et s’est ensuite classé cinquième des Futurity Stakes (Gr2), sous l'entraînement de Joseph O'Brien.

La deuxième mère, Très Rapide (Anabaa Blue), a terminé deuxième du Prix de Royallieu (Gr2 sur 2.500m, à l'époque) et du Grosser Preis der Badischen Unternehmen (Gr2, 2.200m), mais également troisième du Prix de Pomone (Gr2). C’est notamment la génitrice de Kevin (Kizuna), gagnant de Listed au Japon.

La troisième mère, Très Ravi (Monsun), a pris la deuxième place du Prix de la Nonette (Gr3). Elle a donné quatre black types. Dont Très Rock Danon (Rock of Gibraltar), multiple gagnant de Groupe en Allemagne et deuxième d'un Prix du Cadran (Gr1). Mais aussi Très Blue (Anabaa Blue), gagnant du Grand Prix de Deauville (Gr2) et du Prix de Reux (Gr3) avant d'être exporté en Australie.

 

 

 

Cape Cross

 

 

Sea the Stars

 

 

 

 

Urban Sea

 

Sea the Moon

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Sanwa

 

 

 

 

Sacarina

PRETTY TIGER (M4)

 

 

 

 

 

 

Gone West

 

 

Zamindar

 

 

 

 

Zaizafon

 

Fast and Pretty

 

 

 

 

 

Anabaa Blue

 

 

Très Rapide

 

 

 

 

Très Ravi