HH THE AMIR SILVER SWORD : Une formalité pour Moshrif

International / 19.02.2022

HH THE AMIR SILVER SWORD : Une formalité pour Moshrif

DOHA (QA), SAMEDI

HH The Amir Silver Sword n’a pas le statut black type. Pourtant, vu l’allocation (250.000 $) et le niveau des participants, cette course pour 4ans sur 1.850m pourrait tout à fait être labélisée Groupe. Les trois premiers de cette édition 2022 sont tous des chevaux de Gr1. Djalco (Josco du Cayrou) a fait le train, avec Sahab (AF Albahar) à sa hanche. Moshrif (Dahess) et Monda (No Risk at All) ont galopé non loin, côte à côte en troisième position. Maxime Guyon a attaqué le premier et il a tenté de creuser l’écart dès la sortie du tournant avec Sahab. Mais c’était sans compter Moshrif et Jim Crowley, qui se sont lancés à sa poursuite. Faisant parler la classe, le représentant de Khalifa bin Sheail Al Kuwari est venu facilement décrocher la victoire d’une longueur et demie. La courageuse Sahab est deuxième, elle qui a décroché le premier accessit du Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA) en octobre dernier. Monda, visiblement pas à son aise sur la piste rapide de Doha, est troisième à huit longueurs. Elle n’a probablement pas réalisé sa véritable valeur. En terrain souple, elle avait terminé troisième (à une tête) de Sahab dans le Qatar Arabian Trophy des Pouliches. Avec la victoire de Samlla (Assy) et celle de Moshrif, la réunion de samedi est une réussite totale pour l’entraînement de François Rohaut, qui nous a dit : « Ce n’est pas vraiment un champ de courses pour lui. Il sera mieux sur de grandes pistes. Il a trouvé une belle opposition. La pouliche a vraiment bien résisté. Ce fut une ligne droite de rêve et il fallait un très bon cheval pour aller la chercher. Il se comporte de mieux en mieux. Il sera encore mieux sur 2.000/2.400m. Il courra la "grande course" un jour ou l’autre. »

Le frère de Muraaqib. Acheté 185.000 € aux dernières ventes Arqana de pur-sang arabes par Gérard Larrieu, Moshrif a été élevé par Shadwell. C’est un fils de Dahess (Amer), étalon au haras de Thouars pour Al Shaqab Racing. Sa mère, Tashreefat (Bengali d’Albret), gagnante sur 1.000m, s’est classée deuxième du Liwa Oasis (Gr1 PA, 1.400m). Elle a été vendue 310.000 € à Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan au mois de décembre, chez Auctav. Moshrif est donc le frère de quatre black types, dont le champion et sextuple lauréat de Gr1 PA Muraaqib (Munjiz), et Barnamaj (No Risk Al Maury), lauréat de l’Al Maktoum Challenge Round 2 (Gr1 PA). Barnamaj va faire la monte au Maroc pour la Sorec. Muraaqib débute au haras de Thouars en 2022.

La deuxième mère, Seglaoui (Tidjani), élevée par Martial Boisseuil, est aussi la grand-mère de Kareem (Al Saoudi), troisième du Prix Burkeguy (L PA, 1.400m). Cette famille maternelle est celle de Fleur d’Avril (Meke), une des juments de base du stud-book français.