Le drôle de destin de Galopin des Champs

Élevage / 14.02.2022

Le drôle de destin de Galopin des Champs

Le drôle de destin de Galopin des Champs 

Invaincu sur le steeple en deux sorties en Irlande, Galopin des Champs (Timos) a fait forte impression lors de sa victoire dans le Ladbrokes Novice Chase (Gr1), le 6 février. Le cheval a été élevé par Hubert Bunel à Thue et Mue, près de Caen… au beau milieu des trotteurs !

À 90 ans, Hubert Bunel ne s’occupe plus de chevaux. Il a légué ses terres et ses poulinières à ses deux fils, Philippe et Christophe, mais il vit toujours sur l’exploitation familiale. Bien connu au trot, il a notamment élevé Hulk des Champs (Blue Dream) et Ulka des Champs (Offshore Dream) qui ont remporté quatre Groupes chacun à Vincennes, ou encore Aldo des Champs (Prince d’Espace), triple lauréat de Groupe dans le temple du trot français. Hubert Bunel nous a expliqué : « Quand j’étais jeune, j’ai toujours dit que je voudrais avoir trois poulinières de galop : une baie, une alezane et une grise… Et j’ai fini par les avoir ! La baie était Bianca des Champs (Mont Rouge), future deuxième mère de Galopin des Champs, que j’avais achetée à René Girard. Elle nous a donné deux gagnantes, dont Manon des Champs (Marchand de Sable). Cette dernière a gagné cinq courses sous l’entraînement de Sabine Lösch. Nous avons gardé Manon des Champs à l’élevage. Elle a eu sept produits, et les deux derniers sont gagnants black types : Flûte des Champs (Timos), gagnante du Prix Bayonnet (L) à Auteuil, et Galopin des Champs qui a remporté deux Grs1 en Irlande. Ce sont d’ailleurs les deux meilleurs produits de Timos (Sholokhov). »

Le hasard a bien fait les choses ! Flûte des Champs et Galopin des Champs ont été achetés à l’élevage par Damien Bonne qui les a placés chez Arnaud Chaillé-Chaillé. Hubert Bunel nous a expliqué : « Les deux ont été élevés à la mode trotteur, mais ils ont été bien soignés ! Damien Bonne venait parfois à la maison pour acheter des trotteuses. Un jour, il est venu chercher une pouliche, et je lui ai proposé de prendre Flûte des Champs par la même occasion. Finalement, la trotteuse était mauvaise, mais Flûte des Champs s’est avérée bonne ! Elle a gagné trois courses à Auteuil et à Pau, dont une Listed, et elle a terminé cinquième du Prix Maurice Gillois (Gr1). Damien Bonne a aussi acheté Manon des Champs, ainsi que Galopin des Champs. Mais Manon des Champs n’a rien produit depuis, elle ne remplit plus. Galopin des Champs a débuté au printemps de ses 4ans et a gagné d’emblée avec facilité, sur les haies d’Auteuil. Après cela, il a été vendu en Irlande. Il y a un mois, j’ai réussi à récupérer une de ses sœurs, Star des Champs (Take Risks) qui avait gagné deux petites courses en plat. Je m’en étais séparé car je ne voulais plus de galopeurs et elle était devenue jument de selle, à 1km de la maison. Du coup, elle n’avait jamais été saillie ! Elle a 16ans et a été saillie dimanche par Goliath du Berlais (Saint des Saints). Si Galopin des Champs n’avait pas aussi bien performé, je n’aurais jamais essayé de récupérer une femelle de cette souche ! Outre Star des Champs, nous avons une quinzaine de poulinières de trot. »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.