Pevensey Bay pour la double couronne

International / 03.02.2022

Pevensey Bay pour la double couronne

Meydan (AE), vendredi

Balanchine Stakes (Gr2)

On prend les mêmes et on recommence… Sauf que, cette fois, la tâche de Pevensey Bay (Footstepsinthesand) dans les Balanchine (Gr2) s’annonce plus compliquée. La jument de Julia et Jon Aisbitt a déjà battu, dans les Cape Verdi (Gr2), six de ses neuf rivales, et paye ce succès avec deux kilos de surcharge. Depuis 2015, l’année où la française Cladocera (Oasis Dream) avait réussi le doublé, cette pénalisation aura coûté la victoire à deux gagnantes des Cape Verdi. Pour les férus de statistiques, le bilan est de cinq sur sept. Le deuxième point d’interrogation la concernant est le rallongement de la distance. Il y a trois semaines, Pevensey Bay avait placé sa pointe tout à la fin. Son entourage se montre donc confiant, même si la jument n’a couru qu’une seule fois dans sa vie sur plus long que 1.600m.

Creative Flair, la plus dangereuse. Le vrai problème pour Pevensey Bay viendra de l’une de ses rivales qu’elle n’a pas battues, la Godolphin Creative Flair (Dubawi). Elle nous avait rendu visite dans le Prix Chloé (Gr3) et, après avoir mené, elle avait dû s’incliner dans la dernière foulée face à Noticeable Grace (Make Believe) et à la future lauréate de Gr1 Rougir (Territories). Charlie Appleby a envoyé deux fois Creative Flair aux États-Unis et la pouliche n’a pas démérité. L’entraîneur, qui a remporté les trois dernières éditions de la course, a déclaré : « Les Balanchine constituent son objectif depuis très longtemps. Elle n’a rencontré aucun problème durant sa préparation et son dernier galop a été plaisant. » Godolphin peut compter sur cinq autres candidates. Soft Whisper (Dubawi) avait montré des moyens l’année dernière, mais elle a beaucoup déçu lors de sa rentrée, alors que Wedding Dance (Invincible Spirit) a couru proprement dans les Cape Verdi mais les 1.800m seront sans doute un peu longs.

BALANCHINE STAKES

Gr2 - 3ans et plus - Femelles - 1.800m - 180.000 $

# Partant Entraîneur Jockey (corde)
1 Pevensey Bay  H. Shimizu O. Peslier (4)
2 Creative Flair  C. Appleby W. Buick (9)
3 Dalanijujo  M. Channon A. Atzeni (6)
4 Dubai Love  S. bin Suroor L. Steward (2)
5 Last Look  S. bin Suroor P. Cosgrave (1)
6 Mnasek  D. Watson P. Dobbs (8)
7 Silent Night  P. Wahl D. O'neill (7)
8 Soft Whisper  S. bin Suroor L. Dettori (5)
9 Stunning Beauty  S. bin Suroor H. Crouch (3)
10 Wedding Dance  C. Appleby J. Doyle (10)

Meydan (AE), vendredi

Photo 2. Hot Rod Charlie

Al Maktoum Challenge R2 (Gr2)

Hot Rod Charlie prépare la World Cup

Les américains ont gagné la Dubai World Cup (Gr1) à douze reprises. Parmi ces douze gagnants, deux avaient découvert le dirt local juste avant le grand rendez-vous. Il s’agit de Curlin (Smart Strike) et California Chrome (Lucky Pulpit) lesquels ont effectué leur préparatoire dans un handicap quatre semaines avant la World Cup. L’Al Maktoum Challenge R2 (Gr2) constitue un premier test pour les locaux. Dans le passé, un américain l’a gagné. Il s’agit de Frosted (Tapit), qui s’était promené en 2015 dans la préparatoire mais qui, le jour J, avait couru mollement, émoussé par deux mois dans le désert. L’entourage d’Hot Rod Charlie (Oxbow), élu le cheval le plus populaire des États-Unis, a décidé de faire différemment, prenant ainsi un chemin compliqué.

Son copropriétaire, Bill Strauss, a expliqué : « Nous avons discuté après la Breeders’ Cup et avons choisi la World Cup comme objectif. Ensuite, nous avons décidé qu’avant il fallait qu’il ait une course ici. » Arrivé à Meydan il y a trois semaines, Hot Rod Charlie a effectué un bon galop jeudi dernier avec son pilote, William Buick. Il est le grand favori de la course.

Kafoo, le meilleur des locaux. Il est difficile d’opposer un cheval à Hot Rod Charlie, qui affiche un rating de 122, est gagnant de Gr1 chez lui et placé dans deux des trois étapes de la Triple couronne. Le 4ans Kafoo (Curlin), encore inédit à la mi-novembre, a remporté deux courses avant son début dans le Carnival. Il a également tracé un bon parcours dans l’Al Maktoum Challenge R1 (Gr3, 1.600m), beaucoup trop court pour lui. Capable d’afficher des progrès sur 1.900m, ce pensionnaire de Bhupat Seemar a un pedigree de haut niveau : sa mère, Blind Luck (Pollard’s Vision), a gagné six Grs1 sur le dirt, dont les Kentucky Oaks. Everfast (Take Charge Indy) s’était classé dans les Preakness Stakes (Gr1) 2019. Il a revu ses ambitions à la baisse et il est arrivé chez Doug Watson à Dubaï. Il a gagné début décembre après presque un an d’absence. Al Nefud (Dubawi) a quitté Godolphin sans gagner en trois sorties anglaises. Celui qui été acheté pour 425.000 dirhams (102.000 €) par Satish Seemar à la vente de septembre à Dubaï s’est imposé dans deux courses au début de l’hiver. Il monte de catégorie et est associé à Ryan Moore. Dans cette épreuve où figurent aussi bon nombre d’habitués de Meydan. Doug O’Neill, l’entraîneur de Hot Rod Charlie présentera un autre 4ans, Go On (Nyquist), auquel sera associé Lanfranco Dettori.

AL MAKTOUM CHALLENGE R2

Gr2 - 3ans et plus - 1.900m - 350.000 $

# Partant Entraîneur Jockey (corde)
1 Eastern World  A bin Harmash  S. Al Balushi (4)
2 Everfast  D. Watson P. Dobbs (9)
3 For the Top  M. Al Mheiri A. Fresu (2)
4 New Trails  A. bin Harmash R. Dawson (12)
5 Quip  S. bin Ghadayer M. Barzalona (8)
6 Roman Rosso B. Seemar A. de Vries (10)
7 Thegreatcollection  D. Watson P. Cosgrave (6)
8 Al Nefud  B. Seemar R. Moore (11)
9 Fire Group  M. Al Mheiri V. Leal (1)
10 Go On  D. O'neill L. Dettori (5)
11 Hot Rod Charlie  D. O'neill W. Buick (3)
12 Kafoo B. Seemar T. O'Shea 57)

Meydan (AE), vendredi

Al Maktoum Challenge Round 2 PA (Gr1 PA)

De la revanche dans l’air

Entraîné par le français Jean-Claude Pecout, pour la casaque de Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, Brraq (Mahabb) semble en mesure de prendre sa revanche sur RB Frynchh Dude (Baseq Al Khalediah), qui l’avait devancé dans cette même épreuve l’an passé. Le premier, lauréat pour sa rentrée, n’a trouvé que l’intouchable RB Rich Lyke Me (Majd Al Arab) pour le devancer dans le Round 1 de cet Al Maktoum Challenge, tandis que le second a deux courses dans les jambes désormais, mais n’a pas encore semblé très tranchant. Venu du Qatar et ancien pensionnaire de François Rohaut, Rajeh (Jaafer Asf) vient de faire de bons débuts sur cette piste de Meydan, finissant troisième derrière Kerless del Roc (Dahess) et Harrab (Bibi de Carrère) qu’il retrouve ici. Il pourrait jouer le rôle d’arbitre. L’actuelle tête de liste des jockeys aux Émirats, l’irlandais Tadhg O’Shea, montera Dergham Athbah (Af Albahar) pour la casaque saoudienne d’Athbah Racing.

AL MAKTOUM CHALLENGE R2 PA

Gr1 PA - 5ans et plus - 1.900m - 55.000 $

# Partant Entraîneur Jockey (corde)
1 Brraq  J.-C. Pecout A. de Vries (1)
2 Dergham Athbah  M. Daggash T. O'Shea (4)
3 Harrab  M. Al Jahoori R. Dawson (5)
4 Rajeh  M. Al Mheiri A. Fresu (3)
5 Rb Frynchh Dude  H. Alalawi R. Mullen (6)
6 Shabih Alreeh  M. Daggash P. Cosgrave (2)

Meydan (AE), vendredi

Firebreak Stakes (Gr3)

Prince Eiji face au Frankel de Russie

Quand il l’avait payé 2,6 millions d’euros de guinées (3,27 M€) dans le book 1 de Tattersalls (deuxième plus haut montant de la vente), le cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum avait d’autres ambitions le concernant. Prince Eiji (Dubawi) a certes montré des moyens mais dans son C.V. n’apparaît qu’une seule victoire, celle signée lors de ses débuts en septembre 2018. Il a depuis rejoint les écuries de Doug Watson. Désormais âgé de 6ans, il pourrait enfin décrocher son Groupe à l’occasion des Firebreak Stakes (Gr3). En décembre, pour sa première sortie sur le dirt, il s’était incliné face au prometteur Kafoo (Curlin) après une belle lutte. Lors de la même réunion, avant le Carnival, Tuz (Oxbow), surnommé le Frankel de Russie quand il avait 2ans, a décroché son succès black type dans le Dubai Creek Mile (L). Il a fait l’impasse sur l’Al Maktoum Challenge R3 (Gr2) et arrive avec de la fraîcheur. Hypothetical (Lope de Vega), deuxième de cette course l’année dernière, a mal couru lors de sa rentrée mais il ne faut pas oublier qu’en 2021, il s’était classé quatrième de la Dubai World Cup (Gr1). Doug O’Neill présente Strongconstitution (Constitution), un spécialiste de la course d’attente. Ahmad bin Harmash et son bras droit, Alessandro Marconi, ont trouvé les bons réglages avec Island Rule (No Nay Never), un yearling à 400.000 Gns (540.000 €) qui est resté inédit pour Godolphin. Ils l’ont eu pour un petit peu plus que 30.000 $ en avril dernier. Le cheval, après un succès pour ses débuts à la fin de son année de 4ans, a beaucoup progressé depuis.

FIREBREAK STAKES

Gr3 - 4ans et plus - 1.600m - 150.000 $

# Partant Entraîneur Jockey (corde)
1 Dessman  B. Seemar A. Fresu (8)
2 Hypothetical  S. Bin Ghadayer M. Barzalona (2)
3 Island Rule  A. Bin Harmash R. Dawson (1)
4 Kimbear B. Seemar P. Cosgrave (3)
5 Prince Eiji  D. Watson A. Atzeni (5)
6 Strongconstitution  D. O'neill W. Buick (4)
7 Tuz  B. Seemar T. O'Shea (7)
8 Wrecking Crew  D. Watson P. Dobbs (6)

Meydan (AE), vendredi

Photo 3.

Légende : New Science

Crédit : Racing Post

Jumeirah Classic (L)

En pensant aux classiques

Au départ du Jumeirah Classic (L), qui au passage mérite bien son label de Listed, seront présents plusieurs bleus promis à une belle saison en Europe. C’est le cas de New Science (Lope de Vega), élevé en France par Jennifer et Fréderic Bianco et acheté 260.000 € à la vente de sélection où il était présenté par le haras d’Étreham. L’année dernière, il a remporté les Pat Eddery Stakes (L) en devançant le double lauréat de Gr1 Angel Bleu (Dark Angel), et lors de ses débuts, il s’était offert un autre gagnant de Groupe, Reach for the Moon (Sea the Stars). Il a joué de malchance dans le Prix La Rochette (Gr3) mais son entraîneur, Charlie Appleby, est confiant : « Il a de bonnes lignes en Europe et nous avons décidé de l’envoyer à Dubaï. Tout s’est bien passé lors de sa préparation. Après cette course, il fera son retour en Angleterre avec comme objectif un trial pour les Guinées. » Saeed bin Suroor, quant à lui, présente Island Falcon (Iffraaj), lequel a ouvert son palmarès à Nottingham dans le maiden de Golden Horn. Il a gagné de belle manière le Jumeirah Derby Trial, sur 1.800m, et sera raccourci. Le troisième Godolphin est l’Appleby Sovereign Prince (Dubawi), vainqueur de la préparatoire  à la course du jour en devançant Sed Maarib (American Pharoah).  

JUMEIRAH CLASSIC

L - 3ans - 1.600m - 150.000 $

# Partant Entraîneur Jockey (corde)
1 Chiefof Comanches  N. Petersen P. Cosgrave (3)
2 Hotline Bling  R. Freire A. Fresu (2)
3 Island Falcon  S. bin Suroor L. Dettori (6)
4 Mr Professor A. Haynes R. Moore (4)
5 New Science  C. Appleby W. Buick (7)
6 Sed Maarib  F. Nass A. de Vries (5)
7 Sovereign Prince  C. Appleby J. Doyle (1)

 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.