Prix Camille Duboscq - Prix Tecrail (L, Haies) : Châtaignier dévoile son talent

Courses / 04.02.2022

Prix Camille Duboscq - Prix Tecrail (L, Haies) : Châtaignier dévoile son talent

Pau, vendredi

Gaby Leenders et son équipe ont fait un superbe travail avec Châtaignier (Sri Putra). Le poulain de John Studd était très cheval de plat lorsqu’il est arrivé à Jarzé. Il venait de gagner en débutant en plat à Pornichet pour Édouard Monfort. Il a fallu lui apprendre à se détendre et lui donner de bonnes leçons pour qu’il laisse parler sa classe. Mais son mentor a rapidement vu quelque chose en lui, le courant à Auteuil dès sa deuxième sortie en obstacle. Il s’était montré trop allant et avait conclu sixième. Pour sa rentrée à Angers, en décembre, Châtaignier s’était baladé devant Mon Ami Well (Willywell), qui avait répété ensuite. Dernièrement, son pilote, Florian Besson, avait connu un souci de selle et Châtaignier avait dû être arrêté alors qu’il avait beaucoup de gaz. Il avait alors montré qu’il avait la pointure des meilleurs 4ans sur les haies paloises. Ce vendredi, il a fait étalage de son talent dans le Prix Camille Duboscq- Prix Tecrail (L). Le travail a porté ses fruits et il a pu offrir une première victoire dans cette course principale à tout son entourage.

Direction le Prix Durtain. Gaby Leenders avait donné des ordres précis à Felix de Giles, qui montait Châtaignier pour la première fois. Mais ça pouvait bien fonctionner entre le jockey et le cheval car la patience et la main du premier nommé ne pouvaient qu’aider le second. C’est ce qu’il s’est passé. Châtaignier a été placé parmi les derniers et il ne s’est rapproché que devant les tribunes. Dès que Felix de Giles l’a laissé aller, Châtaignier a regagné six ou sept places, abordant le tournant de la route de Bordeaux juste derrière les animateurs. Au début de la ligne d’en face, il s’est assuré le meilleur et, malgré une petite faute, il a conservé aisément les commandes. À la sortie du tournant final, Diavolezza (Martinborough) l’a attaqué à son intérieur. Ce dernier est venu à sa hauteur à l’entrée de la ligne droite, mais Châtaignier l’a contré pour franchir la dernière haie puis il s’est détaché sur le plat pour l’emporter de quatre longueurs. Son entraîneur, Gaby Leenders, nous a dit : « Châtaignier est assez paradoxal car il doit être décontracté mais il doit se mettre dans la course à un moment. Sinon, il se reprend. Il est un peu à l’économie. J’avais dit à Felix [de Giles, son jockey, ndlr] : "Quoi qu’il arrive, tu m’obéis ! Tu attends et, à un tour de l’arrivée, tu viens dans les autres pour le mettre au travail !" C’est ce qu’il s’est passé. Il était presque un petit peu chaud, mais si l’on va en dessous de son train, on peut le faire tomber. C’est un bon cheval, je suis content. La région parisienne, c’est un autre domaine. Nous aurons le Prix Durtain [L, 8 mars, Compiègne, ndlr] comme nouvel objectif. Ensuite, on avisera. Le meeting de Pau, pour les gens de l’obstacle, c’est très important. Et s’imposer dans un Camille Duboscq, c’est top ! Tout cela est à mettre au crédit de mes différentes équipes. »

Première Listed française pour John Studd. Propriétaire britannique, John Studd a décroché sa première Listed en France grâce à Châtaignier. Il avait brillé auparavant dans l’Hexagone grâce à Porlock Bay (Kayf Tara), lauréat sur les obstacles pour François Nicolle, mais également vainqueur du St James’s Place Festival Challenge Cup Open Hunters’ Chase lors du Festival de Cheltenham, sous la responsabilité de Will Biddick.

Comportement prometteur des deux représentants Mele. Daniela Mele présentait deux poulains de qualité dans cette Listed : le grand et puissant Diavolezza et In Excelsis Deo (Saddex). Les deux ont très bien couru. Diavolezza a, certes, perdu son invincibilité, mais il n’a rien lâché jusqu’au bout. Son avenir s’annonce prometteur sur le steeple car il a tout pour y réussir. In Excelsis Deo a longuement patienté à l’arrière-garde et n’a commencé à refaire du terrain qu’au milieu de la ligne d’en face. Il a bien prolongé son effort en venant avec les leaders avant le tournant pour s’assurer une nette troisième place sur le plat. Daniela Mele nous a déclaré : « Diavolezza répète ses dernières sorties. Il a très bien couru même s’il a sauté un peu bizarrement la dernière haie, comme à chaque fois. Il est dressé sur le steeple et sera encore mieux dans cette spécialité. Nous avions visé cette course et nous sommes deuxième et troisième : c’est formidable ! In Excelsis Deo a également très bien couru. Il a peu de métier, c’est un gros bébé. Il fait bien son job. Je n’ai pas encore réfléchi à la suite du programme. »

Drop the Pilot (Protectionist) a bien fini en retrait pour priver Royal Devil (American Devil) de la quatrième place. Loumonrok (Montmartre) est tombé à la troisième haie de la ligne d’en face alors qu’il était avec Châtaignier et qu’il avait du gaz. Il faudra le revoir. Une remarque qui vaut aussi pour Mon Ami Well, qui a cédé trop brutalement après le passage devant les tribunes, et Free Lord d’Anjou (Lord du Sud), tombé à la quatrième haie. Quant à Thequietman (Karaktar), il a été déclaré non-partant car il n’y avait pas de jockey disponible après la chute de Nathalie Desoutter, qui devait le monter…

La famille d’un placé de Listed sur le steeple d’Enghien. Châtaignier a été élevé par l’écurie Maulepaire et Jean de Cheffontaines. Présenté par l’écurie Maulepaire aux ventes de yearlings Osarus, il a été cédé 14.000 € à Édouard Monfort. C’est un fils de Sri Putra (Oasis Dream), qui faisait la monte au haras du Saz lors de sa conception, et de Castagne (Cardoun), gagnante de trois courses à 3ans et à 4ans en province sur 1.600m, 2.100m et 2.200m, et placée à plusieurs reprises au niveau Quinté. Châtaignier est le troisième produit vainqueur de sa mère après Pugiliste (Turtle Bowl) et Rouge Sang (Redback), qui ont gagné huit courses à eux deux en province. Castagne a une 3ans, Boxeuse (Storm the Stars), entraînée par Étienne et Grégoire Leenders. La deuxième mère, Pleasant Bird (Pampabird), n’a pas couru. Elle a notamment donné Pugilat (Baryshnikov), gagnant de quinze courses en haies et en steeple en province, sous l’entraînement de François Nicolle. Pleasant Bird est une sœur de Karsavina (Cupidon), à qui l’on doit Objecteur (Gasson), troisième à 3ans du Prix Roger de Minvielle (L).

 

 

 

Green Desert

 

 

Oasis Dream

 

 

 

 

Hope

 

Sri Putra

 

 

 

 

 

In the Wings

 

 

Wendylina

 

 

 

 

Dinalina

CHÂTAIGNIER (H4)

 

 

 

 

 

 

Kaldoun

 

 

Cardoun

 

 

 

 

Cable Car

 

Castagne

 

 

 

 

 

Pampabird

 

 

Pleasant Bird

 

 

 

 

Pleasant Way

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.