Prix du Merlot (Classe 2) : Bayoun soigne ses statistiques

Courses / 27.02.2022

Prix du Merlot (Classe 2) : Bayoun soigne ses statistiques

Bordeaux-Le Bouscat, dimanche

À 9ans, Bayoun (Kouroun) n’a rien perdu de sa splendeur. Le gris – presque blanc – de Thierry Lemer a fait parler sa très grande aptitude aux pistes de Bordeaux-Le Bouscat dans le Prix du Merlot (Classe 2), face à des concurrents de moitié moins âgés pour la plupart. Véritable métronome, Bayoun ajoute donc une nouvelle victoire à son palmarès qui est désormais riche de 13 succès et 15 places en 28 sorties, auquel il faut ajouter 85,71 % de réussite dans les trois premiers. La barre des 380.000 € de gains (primes comprises) ne doit pas être bien loin.

Sur sa meilleure distance. Allant en début de parcours, le futur lauréat a trouvé son rythme au centre de peloton dans le dos du grand favori, Harper (Al Kazeem). Dans la ligne droite, Antoine Werlé a décalé son partenaire en pleine piste. Le cheval a bien réagi aux sollicitations de ce dernier, venant progressivement dicter sa loi. Bien que s’étant légèrement repris une fois en tête, Bayoun s’est imposé d’une demi-longueur devant l’autre vétéran de la course, Laris (Literato). Ce dernier a réalisé une bonne fin de course, tout comme Jureer (Territories), troisième à une courte tête, qui n’avait pas couru depuis sa deuxième place dans le Prix Pierre Schorcron (Classe 1) le 20 août. Après la course, Thierry Lemer, l’entraîneur lauréat, a eu ces mots au micro d’Equidia : « 1.400m est la distance qu’il aime le plus. Antoine Werlé le connaît très bien et le rythme de la course nous a été très favorable. Bayoun est issu d’un élevage 100 % français. Ce sont des chevaux "vite", tardifs mais qui durent… Quel plaisir d’avoir un cheval comme lui ! Quand je l’ai vu venir facilement, j’ai eu un peu peur qu’il relâche son effort comme il le fait depuis un petit moment. La dernière fois, c’est ce qu’il s’est passé sur 1.600m à Angers. Mais c’est sûr que sur sa vraie distance, cela se passe mieux et en plus la piste est en parfait état. Nous allons savourer cette victoire. »

Le frère de Bamiyan. Élevé par Henri de La Chauvelais, Bayoun est un fils de Kouroun (Kaldoun), étalon au haras du Camp Bénard. Très peu utilisé – moins de cinq produits par an sur ses dix premières saisons de monte –, cet étalon a néanmoins déjà donné cinq black types : Bamiyan (Prix du Pin, Gr3), Pink Gin (Grand Prix de Compiègne & Prix Tantième, L), Bayoun (deuxième du Prix Saônois, L), Bleu Intense (deuxième du Prix Daphnis, Gr3) et Metramo (Deuxième du Derby du Midi, L).

Bamiyan faisait la monte au haras des Rocs (40) en 2021.

La mère de Bayoun, Baenia (Verglas), gagnante de deux courses en valeur 37, a donné trois vainqueurs, dont Bamiyan (Kouroun), lauréat du Prix du Pin (Gr3). La deuxième mère, Brillana (Lichine), a remporté trois courses et a eu des ambitions dans des Gr3 à 2ans et 3ans. C’est une propre sœur de Bleu de Chine (Lichine), qui s’était classé deuxième de Listed à Marseille-Vivaux.

 

 

 

Caro

 

 

Kaldoun

 

 

 

 

Katana

 

Kouroun

 

 

 

 

 

Lead on Time

 

 

Kuneitra

 

 

 

 

Reine de Lenza

BAYOUN (H9)

 

 

 

 

 

 

Highest Honor

 

 

Verglas

 

 

 

 

Rahaam

 

Baenia

 

 

 

 

 

Lichine

 

 

Brillana

 

 

 

 

Baena