Prix Le Frimeur (Maiden) : Soldanelle soigne sa page de catalogue

Courses / 10.02.2022

Prix Le Frimeur (Maiden) : Soldanelle soigne sa page de catalogue

Prix Le Frimeur (Maiden)

Soldanelle soigne sa page de catalogue

Trente minutes après la victoire de For All Mankind (Into Mischief), l’entraînement de Francis-Henri Graffard a de nouveau été à l’honneur avec Soldanelle (Siyouni), une élève et représentante de S.A. le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani. Plus tôt dans la journée, le propriétaire qatari avait également vu sa casaque briller grâce à Tonka (Nathaniel), lauréate du Prix de Géloux (Maiden), à Mont-de-Marsan, pour l’entraînement de Philippe Sogorb. Onzième pour ses débuts à Deauville, le 21 octobre, dans le Prix d’Hotot-en-Auge (Inédites), Soldanelle n’avait certainement pas apprécié les conditions dantesques ce jour-là. Laissée à l’écart de la compétition durant près de quatre mois, Soldanelle s’est montrée quelque peu hésitante à la sortie des stalles de départ. Plus professionnelle au fil de l’épreuve, elle a patienté à l’extérieur de l’animatrice, Crazyvores (Alex the Winner). Équilibrée à la sortie du tournant final, Soldanelle n’a pas eu à puiser dans ses réserves pour s’assurer une nette victoire. À une longueur et un quart, Narcissus (Stormy River) se classe deuxième. En progrès depuis quelques courses, Preteritic (Chichi Creasy) confirme et prend la troisième place, trois quarts de longueur plus loin.

Encore un peu immature. Après la course, Christophe Soumillon, le jockey vainqueur, a déclaré sur Equidia : « En partant, la pouliche s’est montrée quelque peu immature. Ensuite, au fil de la course, Soldanelle a pris confiance en elle. Dans le dernier tournant, j’avais facilement la mesure de la pouliche de Tony [Piccone, ndlr]. Soldanelle a encore besoin de gagner en maturité. C’est prometteur pour la suite de sa carrière. »

Elle portera le numéro 6 à la vente mixte de février. Élevée par son propriétaire, Soldanelle sera présentée par The Channel Consignment à la vente de mixte de février, où elle portera le numéro 6. C’est une fille de l’étalon du haras de Bonneval Siyouni (Pivotal), et de Fleur de Cactus (Montjeu), lauréate de son Maiden sur 2.600m sur la P.S.F. de Lingfield. Au haras, elle est à l’origine de Pivoine (Redoute's Choice), vainqueur de six courses anglaises entre 2 et 5ans et deuxième de la Legacy Cup (Gr3), Tamaris (Dansili), gagnant, à 3ans, sur 2.800m en Grande-Bretagne, enfin Tournesol (Invincible Spirit), lauréat de son Maiden sur 2.100m à Toulouse.

La deuxième mère, Desert Beauty (Green Desert), a gagné deux fois à 3ans en Grande-Bretagne et s’est classée troisième des Ben Marshall Stakes (L). Au haras, elle a produit Hyblon (Machiavellian), titulaire de sept succès au Japon, dont les Oasis Stakes, Red Dune (Red Ransom), lauréate par deux fois et deuxième des October Stakes, et Desert Bloom (Pilsudski), restée inédite, mais qui n’est autre que la mère de Fiorente (Monsun), vainqueur de la Melbourne Cup et de l’Australian Cup (Grs1).

La troisième mère, Hellenic (Darshaan), a gagné trois fois, dont les Yorkshire Oaks (Gr1), les Ribblesdale Stakes (Gr2) et s’est classée deuxième des St Leger Stakes (Gr1). Au haras, elle a donné plusieurs vainqueurs de Grs1 : Islington (Sadler’s Wells), Greek Dance (Sadler’s Wells) et Moutain High (Danehill).

Polar Falcon

Pivotal

Fearless Revival

Siyouni

Danehill

Sichilla

Slipstream Queen

SOLDANELLE (F3)

Sadler’s Wells

Montjeu

Floripedes

Fleur de Cactus

Green Desert

Desert Beauty

Hellenic

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.