Prix Varaville (Haies) : Ken Beseder à la manière des forts

Courses / 28.02.2022

Prix Varaville (Haies) : Ken Beseder à la manière des forts

Auteuil, lundi

Pour sa quatrième sortie en obstacle, Ken Beseder (Kendargent) a ouvert son palmarès à la manière des forts dans ce Prix Varaville. Le représentant de Sandrine Jacquemin et de Christophe Escuder avait débuté en haies par une cinquième place à Auteuil, dans le Prix Emilius, le 16 octobre. Troisième du Prix de Beaugency (Haies), le 20 novembre, il avait ensuite conclu troisième du Prix de Bidart (Haies) à Pau, le 8 janvier, malgré une énorme faute à la dernière haie. Lundi, Ken Beseder s’est emparé des commandes de la course après le premier obstacle. Très droitier dans ses sauts, il a néanmoins conservé l’avantage tout au long du parcours et s’est détaché à la sortie du tournant final. Sur le plat, Ken Beseder a bien soutenu son effort jusqu’au bout pour s’imposer d’une longueur trois quarts devant L’Eau du Sud (Lord du Sud), très convaincant pour son premier essai à Auteuil. C’est aussi le cas d’Impressive Machin (Gris de Gris), qui a bien terminé pour s’emparer de la troisième place à deux longueurs.

Une performance qui sort de l’ordinaire. Brigitte Ré-Scandella, entraîneur de Ken Beseder, a expliqué : « Aujourd’hui, il a vraiment fait un truc, d’autant qu’il penche beaucoup à droite sur les obstacles. Il nous avait fait peur en dernier lieu sur l'ultime haie, où il avait failli tomber. Je trouve qu’il a pris de la force et qu’il a mûri durant l’hiver. Nous savions déjà l’année dernière que nous avions un bon cheval, et il a bien progressé. Nous allons monter les échelons petit à petit, et attendre de voir comment il récupère avant de décider de la suite. »

Le fils d’une placée de l’Aumale. Élevé par Roland Halfon et Guy Pariente, Ken Beseder a été cédé 16.000 € à Philippe Sogorb lors des ventes de yearlings Osarus, alors qu’il était présenté par le haras de Colleville. C’est un fils de Kendargent (Kendor), étalon au haras de Colleville, et de Nitza (Indygo Shiner), gagnante de deux courses en plat dont le Prix du Mézeray (course "B", à l’époque) à 2ans, sur les 1.500m de Deauville, mais aussi troisième des Prix d’Aumale (Gr3) et Yacowlef (L). Ken Beseder est le deuxième produit gagnant de sa mère après Markovo (New Approach), vainqueur de deux courses modestes en plat à 4ans. Nitza a un yearling par George Vancouver (Henrythenavigator). Elle a été saillie en 2021 par Vol de Nuit (Linamix). La deuxième mère, Realdad (Victory Speech), n’a pas couru. C’est une sœur de Refine (Mutakddim), gagnante de Gr1 en Argentine.

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Kendargent

 

 

 

 

 

Linamix

 

 

Pax Bella

 

 

 

 

Palavera

KEN BESEDER (H4)

 

 

 

 

 

 

A P Indy

 

 

Indygo Shiner

 

 

 

 

Navarra

 

Nitza

 

 

 

 

 

Victory Speech

 

 

Realdad

 

 

 

 

Redama