Qatar International Cup (Gr1 PA) : Samlla, en pensant à l’Angleterre et à Chantilly

International / 19.02.2022

Qatar International Cup (Gr1 PA) : Samlla, en pensant à l’Angleterre et à Chantilly

DOHA (QA), SAMEDI

Sur le papier, Samlla (Assy) était le cheval à battre dans cette Qatar International Cup (Gr1 PA). Mais, dans une course animée par Lamet Shamel (AF Albahar), il s’est retrouvé emmuré vivant en début de parcours, alors qu’il avait énormément de ressources. Maxime Guyon n’a pas paniqué et il attendu de pouvoir décaler le représentant de la cheikha Reem bint Mohammed bin Khalifa Al Thani. Après avoir progressé à l’extérieur, Samlla a abordé la sortie du tournant avec beaucoup de gaz et la ligne droite ne fut qu’une formalité. Après sa victoire dans la Qatar Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr2 PA) et l’Al Rayyan Cup - Prix Kesberoy (Gr1 PA), il confirme en remportant avec beaucoup d’aisance cette Qatar International Cup. Lauréat de Gr2 PA en dernier lieu, Jabalah (Al Mamun Monlau) a bien terminé, mais sans pouvoir approcher le lauréat. Djafar (Dahess) est troisième.

Un juste retour des choses. François Rohaut, qui a un effectif de pur-sang arabes tout à fait remarquable, nous a confié : « Aujourd’hui, il réalise ce qu’il n’a pas pu faire à Saint-Cloud lorsqu’il a pris un coup de cravache sur le nez qui l’avait stoppé net [troisième du Qatar Arabian Trophy des Poulains, Gr1 PA, ndlr]. Samlla est du niveau de Moshrif (Dahess). Et les deux sont des chevaux exceptionnels. Quelle chance de les avoir ! Samlla est un bon cheval, gentil et beau. Déjà, très tôt l’année dernière, on sentait qu’il était au-dessus de la moyenne. Dès ses premiers travaux, il a montré beaucoup d’aptitude et de sérieux. C’est tout ce qu’on demande à un bon cheval de course. Au mois de juin, il va courir le Derby, sur 2.000m. Et, s’il se comporte bien, il ira ensuite à Goodwood. »

Le fer de lance d’Assy. Élevé par Al Shahania Stud, Samlla fait partie de la première génération de l’étalon maison Assy (Amer). À ce jour, il a eu 14 partants en France, dont quatre gagnants et deux lauréats de Groupe : Samlla et Moharram (Prix Tidjani, Gr3 PA), sans oublier Maguroor (troisième du French Arabian Breeders’ Challenge-Poulains, Gr2 PA).

Samlla est le premier produit de Djakera des Forges (Kerbella), une jument qui n’a pas couru. La deuxième mère, Djarella (Djarni des Forges), a couru en endurance. Elle a eu deux produits en France mais aucun partant. Djalou des Forges (Samsun), la troisième mère, a produit un gagnant en Arabie saoudite, Shibil Al Khalidiah (Amer). En remontant le pedigree, on tombe sur Djala (Manganate), aïeule de nombreux black types dont Djainka des Forges (Kerbella), gagnante de l’Arabian World Cup (Gr1 PA), des Hatta International Stakes (Gr1 PA) à deux reprises et de l’Arabian Trophy des Pouliches à Saint-Cloud (Gr1 PA).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.