UAE Oaks (Gr3) : Shahama, entre l’UAE Derby et le Kentucky

International / 18.02.2022

UAE Oaks (Gr3) : Shahama, entre l’UAE Derby et le Kentucky

UAE Oaks (Gr3)

Shahama, entre l’UAE Derby et le Kentucky

Malgré un départ raté et une tonne de sable pris dans la figure, elle a gagné sans forcer son talent les UAE Oaks (Gr3). Shahama (Munnings) a eu tout contre elle, mais elle a répondu à toutes les interrogations à son sujet. Elle a peut-être battu un petit lot – Arabian Gazelles (Mastery), la deuxième est encore maiden et n’avait couru qu’une seule fois jusqu’à présent –, mais ce n’est pas de la faute de la représentante de KHK Racing. Shahama s’est retrouvée en queue de peloton, alors que Remas (Blame) et Minwah (Cupid) ont animé la course. Lorsqu’Adrie de Vries a déboîté Shahama dans le dernier tournant, on a vite compris que la course était terminée. La pensionnaire de Fawzi Naas a pris l’avantage en sifflotant et s’est imposée par deux longueurs avec à la clé un chrono assez lent (2’02’’25 sur 1.900m). Mais là encore, ce n’est pas de sa faute. « Elle est mal partie, car l’écran géant l’a gênée tout comme la musique à fond derrière le rond de présentation, a expliqué son pilote. Je ne voulais pas prendre l’avantage trop tôt, mais les pouliches devant elle ont craqué et elle en avait marre de prendre du sable dans la figure. C’est une pouliche de rêve pour un jockey. J’ai sorti la cravache dans la ligne droite, car elle a cherché à sauter les ombres à deux reprises. Elle a terminé avec plein de ressources et la tenue n’est pas un souci pour elle. » L’entourage de Shahama a deux options : soit l’UAE Derby (Gr2) face aux poulains, soit le déplacement aux États-Unis avec plusieurs objectifs possibles, notamment le Kentucky Derby (Gr1).

La grande génération de Munnings. Shahama, élevée par SF Bloodstock, n’est pas passée aux ventes de yearlings. Fawzi Nass l’a dénichée pour 425.000 $ (380.000 €) à la breeze up d’OBS Spring, où elle avait fait un joli galop sur 400m en 21’’. Son frère Lookin at Lucky (Smart Strike), qui a remporté cinq Grs1 dont le Preakness Stakes, n’avait pas trouvé preneur à la vente de septembre de Keeneland, lui qui avait coûté 475.000 $ (418.000 €) à la breeze up douze ans auparavant. Son père, Munnings (Speightstown), après des débuts à 12.500 $ (11.200 €) chez Ashford Stud, est monté à 85.000 $ (76.000 €) après avoir produit 23 gagnants de Groupe et plus de 100 sujets black types. Shamama est sa 24e lauréate de Groupe. Dans sa génération 2018 figurent aussi les lauréats de Gr1 Eda et Jack Christopher. La mère, Private Feeling (Belong to Me), a également donné Kensei (Mr. Greeley), double lauréat de Gr2 à 3ans.

Private Feeling a un yearling par Catalina Cruiser (Union Rags), acheté 200.000 $ (179.000 €) l’année dernière à la vente de novembre de Keeneland.

Blue Point Sprint (Gr2)

Lazuli se promène avant Royal Ascot

Il n’est pas bon comme Blue Point et la carrière d’étalon lui est interdite, mais Lazuli (Dubawi) a ajouté un troisième Groupe à son palmarès dans les Blue Point Stakes (Gr2), sur les 1.000m de Meydan. Face à un lot à sa portée, le représentant de Godolphin a rempli sa mission avec la manière, sans que ses supporters doutent un seul instant. Il est bien parti, William Buick ayant toujours eu les animateurs en ligne de mire, et, quand son jockey a décidé de le solliciter, il a fait le ménage en quatre foulées. Le seul à s’être montré menaçant est Acklam Express (Mehmas), mais Lazuli a passé le poteau avec une longueur et demie d’avance. Après avoir attendu, l’australien Parsifal (Darci Brahma) est venu bien finir pour s’emparer de la troisième place. William Buick a expliqué : « Sa course de rentrée lui a fait du bien. Il l’a emporté très facilement, comme je m’y attendais. Même s’il a aussi gagné sur 1.200m, je pense qu’il est plus à son aise sur 1.000m et il l’a prouvé. » Charlie Appleby a ajouté : « Je pense le laisser sur 1.000m. Les Palace House Stakes (Gr3) étaient une option, mais avec cette victoire, il va avoir la surcharge. Il serait plus logique d’attendre les King’s Stand Stakes (Gr1) à Royal Ascot. »

Les Dubawi et la vitesse. Le grand étalon Dubawi (Dubai Millennium) a déjà donné des sprinters de haut niveau tels que le champion de Hongkong, Lucky Nine, le lauréat de Gr1 en Australie, Shamal Wind, et le gagnant des British Champions Sprint Stakes (Gr1), Creative Force. La mère de Lazuli, Floristry (Fasliyev), a gagné le Doncaster Trophy (L) à 2ans sous l’entraînement de Sir Michael Stoute et elle a produit Inspiriter (Invincible Spirit) qui a remporté le Prix Contessina (L), et la placée black type Bouquet de Flores (Street Cry), toutes deux entraînées par Henri-Alex Pantall. La deuxième mère, Zaeema (Zafonic), lauréate de sa seule sortie à 2ans, a notamment produit Zibelina (Dansili) qui, en remportant le Prix de Lieurey (Gr3), avait offert à Charlie Appleby l’un de ses tout premiers Groupes.

Floristry a une 2ans par Shamardal (Giant’s Causeway).

Nad Al Sheba Trophy (Gr3)

Manobo, un stayer invaincu capable d’accélérer

C’est un cheval de Gr1, tout simplement, qui était opposé avec 2 kg d’avantages à des rivaux de moindre niveau. Bref, Manobo (Sea the Stars) était imbattable dans le Nad Al Sheba Trophy (Gr3) et il a perdu en route ses rivaux. Sans que ce soit prévu, il a aussi bénéficié d’un leader avec Taqareer (Frankel) qui a imprimé un bon train à la course avant de céder à la fin du tournant. William Buick n’a eu qu’à dégager le grandissime favori et à l’accompagner confortablement jusqu’au poteau. C’est par cinq grandes longueurs qu’il a battu le gros outsider East Asia (Iffraaj) et Global Heat (Toronado), à la lutte pour la deuxième place. Manobo, invaincu en cinq sorties, a battu le record de Meydan sur 2.800m avec un chrono de 2’53’’78. Il tient, certes, mais il est capable de fournir une longue pointe de vitesse. On sait qu’un stayer qui accélère est une arme létale, c’est un peu comme avoir Kylian Mbappé dans son équipe quand on joue au football. « Il est très imposant et très bon, a dit son jockey. C’est un cheval versatile et il faut le faire galoper, sans se battre avec. »

Deux options pour la nuit de la World Cup. Le programme de Manobo est lié à celui des autres bons 4ans de la maison Godolphin. Son entraîneur, Charlie Appleby, a expliqué : « Il avait aussi l’option de rentrer sur plus court dans les Dubai City of Gold (Gr2) mais j’ai choisi cette course, car cela me semblait plus facile, d’autant plus avec le gros avantage au poids. Son objectif pour la nuit de la Dubai World Cup reste à décider. En principe, le candidat au Sheema Classic (Gr1, 2.400m) est Yibir (Dubawi.). Mais si pour une raison ou pour une autre, il n’est pas suffisamment prêt, Manobo pourrait bien le remplacer. C’est un cheval de tenue mais il est compétitif aussi sur 2.400m. La première option reste la Dubai Gold Cup (Gr2). »

Un fils de Tasaday. Manobo est un fils de Sea the Stars (Cape Cross), stationné à Gilltown Stud, et de la bonne Tasaday (Nayef), invaincue à 2ans en trois sorties sur le mile dont le Prix des Réservoirs (Gr3), sous l’entraînement d’André Fabre. Tasaday a confirmé à 3ans en remportant les Prix de la Nonette (Gr2, 2.000m) et Psyché (Gr3, 2.000m), terminant aussi deuxième du Prix de l’Opéra, troisième de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix Vermeille, et quatrième du Prix de Diane (Grs1).

Elle avait rejoint en fin d’année les boxes de Saeed bin Suroor, gagnant deux Listeds à 4ans et terminant troisième des Yorkshire Oaks (Gr1). Manobo est le deuxième produit vainqueur de la jument après Turgenev (Dubawi), lauréat de deux courses sur le mile anglais à 2ans et deuxième à 3ans du Celebration Mile (Gr2) et des Fortune Stakes (L).

La deuxième mère, Tashelka (Mujahid), avait ouvert son palmarès dès sa deuxième sortie à 3ans dans une course "B" sur le mile clodoaldien, sous l’entraînement de Richard Chotard. Elle avait ensuite rejoint l’écurie d’André Fabre, signant deux succès de suite dans le Prix Madame Jean Couturié (L, 2.000m) et le Prix de la Nonette (Gr3 à l’époque, 2.000m). Tashelka avait conclu sa carrière en fin d’année de 3ans par une victoire dans le Prix Fille de l’Air (Gr3, 2.100m). Outre Tasaday, elle a produit Tribal Beat (Street Cry), deuxième à 2ans des Killavullan Stakes (Gr3, 1.400m) et lauréat à 3ans des Desmond Stakes (Gr3, 1.600m).

Tasaday a un 2ans par New Approach (Galileo).

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.