Une semaine classique

Courses / 21.03.2022

Une semaine classique

Engagé dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains, le Qatar Prix du Jockey Club et le Grand Prix de Paris (Grs1), Welwal ** (Shalaa) effectuera son retour en piste sur la P.S.F. de Chantilly dans le Prix du Belvédère (Classe 1). Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget a gagné du Prix de Crèvecœur (Inédits) devant Blue Boat ** (Frankel) – engagé dans le Prix Comrade (Classe 2) le 29 avril à Saint-Cloud – et Dreamflight (Frankel), lauréat à 2ans du Prix Thomas Bryon - Jockey Club de Turquie (Gr3) et auteur d’une rentrée gagnante samedi à Saint-Cloud dans le Prix Omnium II (L). Il a ensuite été battu par Raclette ** (Frankel) dans le Prix de la Lorie (Classe 2) en terrain jugée souple, et il n’a pas été revu depuis sa victoire dans le Prix Arazi (Classe 2) à la fin du mois d’octobre sur la fibrée de Deauville.

Rupert Pritchard-Gordon, qui manage les intérêts en France d’Al Shaqab Racing, nous a dit : « Nous avions discuté de cet engagement il y a un mois de cela pour la rentrée de Welwal : il a besoin de faire une rentrée mais nous ne voulions pas qu’elle soit en terrain pénible, d’où le choix de la fibrée. Nous n’avions pas prévu qu’il ferait aussi beau (rires) ! C’est un bon engagement pour débuter la saison, mais il y a des bons éléments au départ et ce sera une première sur une distance aussi longue [1.800m, ndlr]. Welwal est vraiment un poulain de bon terrain : le terrain est essentiel en ce qui le concerne. Nous allons suivre sa performance avant de décider de la suite. Mais si les terrains sont souples ensuite en avril, il attendra mai, juin où il aura de bonnes courses, tout comme en juillet. »

Et en début de semaine prochaine aussi…

Mardi prochain, Saint-Cloud propose les Prix Comrade et Kizil Kourgan (Classes 2, 1.600m). La liste des engagés fait saliver. Dans le Prix Comrade, pour les poulains, on retrouve notamment Blue Boat, deuxième du Crèvecœur puis lauréat de son maiden devant Dreamflight, et Erevann (Dubawi). Souvenez-vous : le pensionnaire de Jean-Claude Rouget et représentant de Son Altesse l’Aga Khan, fils d’Ervedya (Siyouni), avait débuté victorieusement dans une tempête dans le Prix de Saint-Désir (Inédits), en octobre 2021 à Deauville.

Dans le Prix Kizil Kourgan, on retrouve Shaikha ** (Ribchester). La représentante d’Al Shaqab Racing entraînée par André Fabre avait laissé une forte impression lors de ses débuts victorieux dans le Prix de Lisieux (Inédites, 1.200m). Elle avait ensuite été battue par Topgear (Wootton Bassett) – futur lauréat du Prix Eclipse (Gr3) – dans le Prix Irish River (Classe 2, 1.300m). Rupert Pritchard-Gordon nous a dit : « Elle a été engagée il y a huit jours. Mais, avec elle, comme avec Welwal, le terrain est un élément important. Son entraîneur avisera. Elle a beaucoup de vitesse. En bon terrain, nous espérons qu’elle puisse faire les 1.600m. Nous pourrons toujours la raccourcir ensuite si ce n’est pas le cas. »

Zelda aux manettes jeudi à Saint-Cloud. Saint-Cloud propose une jolie réunion jeudi avec le Prix de la Porte de Madrid (L) mais aussi le Prix Bridaine (Classe 1) avec de bons 3ans. Clément Troprès, l’homme de confiance de Tony Parker, nous a confié au sujet de la pensionnaire de Jean-Claude Rouget : « Zelda fera sa rentrée, jeudi, dans le Prix Bridaine (Classe 1, 1.400m), à Saint-Cloud. Si tout va bien, elle ira ensuite vers la Poule. » Gagnante du Prix Saraca (L), Zelda aura deux kilos de pénalisation dans l’épreuve. Face à elle, sont toujours engagés de bons éléments comme Toimy Son (Twilight Son), deuxième du Critérium de Lyon (L) et engagé dans l’Emirates Poule d’Essai des Poulains (Gr1), et un ancien "Parker" : Best Sixteen (Penny’s Picnic), désormais entraîné par Nicolas Caullery et pas engagé dans les classiques.

Making Moovies **, Toulouse avant le Fontainebleau. Samedi, Toulouse propose notamment le Prix Torrestrella (Classe 1). Didier Guillemin, en direct depuis l’aéroport Charles de Gaulle où il attendait son vol pour Dubaï, nous a donné des nouvelles du représentant de l’écurie Hugo et Pierre Pilarski et de Jean-Philippe Dubois : « Il va très bien et fera sa rentrée à Toulouse samedi. L’idée est de le courir là puis d’aller sur le Prix de Fontainebleau (Gr3) et nous aviserons ensuite. Making Moovies a l’air d’avoir évolué dans le bon sens durant l’hiver. L’an dernier, il nous a fait plaisir : il est facile et a montré un peu de classe. » Making Moovies n’a pas été revu depuis sa proche deuxième place dans le Prix Thomas Bryon… derrière Dreamflight. Auparavant, il n’avait été battu que d’une demi-longueur dans le Prix La Rochette (Gr3).

Batz face à Making Moovies… selon la piste. Christophe Ferland a engagé Batz (Bated Breath), lauréate avec style de ses deux premières courses avec style, avant de se classer troisième du Prix des Réservoirs (Gr3) où elle n’a pas aimé le terrain très souple. L’entraîneur nous a dit sur la représentante de Didier Tabary et Ghislain Bozo : « Elle va peut-être courir. Cela dépendra de la piste, qui n’était pas très belle, ces derniers temps. La météo est bonne, la piste devrait sécher d’ici à samedi, plus le décordage… Si la piste est bien, elle peut être au départ, elle a vraiment besoin de bon terrain. Les options sont ouvertes : elle peut courir samedi puis aller sur une Listed qui suit [Toulouse propose le Prix Aymeri de Mauléon, sur 1.600m, ou le Prix Caravelle - Haras des Granges sur 2.100m le 24 avril, ndlr], ou courir samedi puis aller sur le Prix de la Grotte (Gr3), ou encore aller directement vers la Grotte… »