Amy Murphy installe son antenne française à Lamorlaye

Courses / 09.03.2022

Amy Murphy installe son antenne française à Lamorlaye

Le recrutement et la fidélisation des propriétaires n’est pas une mince affaire outre-Manche, où les espoirs de gains sont très faibles. Les entraîneurs qui ne font pas partie de l’élite doivent donc "inventer autre chose" pour tenter de vendre notre sport. De fait, l’entraîneur basé à Newmarket a créé deux syndicats : l'Amy Murphy Racing Club et le Chasing Euros Racing Club dont le nom est sans ambiguïté : il s’agit bien de venir courir en France pour décrocher des allocations.

Une écurie en forme. La trentenaire a gagné un Gr1 à Aintree en 2019 avec Kalashnikov (Kalanisi). En 2018, sa pouliche de 2ans Happy Odyssey (Camacho), en remportant le Prix Saraca (L), lui offrait un premier succès de stakes en plat. En 2022, Amy Murphy réalise un bon début d’année avec 24 % de gagnants par partant en plat. Elle a également remporté cinq courses sur les obstacles lors de la saison en cours. Mercredi, elle nous a expliqué : « Nous avons pu obtenir 15 boxes dans l’écurie de madame Bollack à Lamorlaye. C’est là qu’Anne-Sophie Crombez était installée. Début avril, nous allons venir avec une petite dizaine de chevaux, dont une partie est éligible aux primes françaises. Ces chevaux seront-là pour les courses à conditions et les réclamers. Certains seront des chevaux d’obstacle. Quelques semaines plus tard, ils seront rejoints par des 2ans. Certains sont déjà chez moi. D’autres viendront des breeze-up. L’idée est d’arriver à 15 chevaux basés à Lamorlaye. Si des Français sont intéressés, il devrait nous rester quelques places ! Une partie de mon équipe va venir à Chantilly. Ils sont particulièrement enthousiastes. Je crois qu’ils aiment vraiment la France… »

Des espoirs pour les bonnes courses. L’idée d’Amy Murphy n’est pas de laisser les "bons" à Newmarket pour venir avec les "seconds couteaux" en France : « J’ai plusieurs pouliches qui visent les courses black types et qui pourraient venir chez vous à partir d’une certaine date après avoir couru en Angleterre. J’ai aussi des chevaux d’âge détenant une certaine qualité, comme Pride of America (American Post). Il reste sur une très belle victoire et bénéficie des primes. On peut viser les courses à conditions et même un peu de black type avec lui. La 3ans Golden Mayflower (Golden Horn) a été très impressionnante en débutant à 2ans. J’ai beaucoup d’espoirs avec une autre 3ans, Moonlight Frolic (Bated Breath). Je vois en elle aussi une future black type. Je dois vous avouer que j’ai été très surprise par la réaction de mes propriétaires : ils sont beaucoup plus nombreux à vouloir tenter l’aventure. Ils veulent tous que leur cheval vienne courir en France. Et après tout, ce n’est pas si loin de Londres si vous venez en train par exemple. En termes d’organisation, c’est bien sûr un challenge. Mais nous avançons avec confiance et ambition ! Nous travaillons vraiment pour le bénéfice de nos propriétaires… »

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.