Appel rejeté, Baffert suspendu à partir du 4 avril

International / 22.03.2022

Appel rejeté, Baffert suspendu à partir du 4 avril

Le juge Thomas Wingate du tribunal de Franklin, au Kentucky, a rejeté l’appel de Bob Baffert. Le célèbre entraîneur américain demandait un décalage de 90 jours suite à la suspension qui lui avait été infligée, en février, par la Kentucky Horse Racing Commission après la disqualification de Medina Spirit (Protonico) dans le Kentucky Derby (Gr1). Le juge Wingate a décidé que la suspension de Bob Baffert serait effective à partir du lundi 4 avril. Une sanction qui offrira toutefois au professionnel l’opportunité de placer ses chevaux dans d’autres écuries avant de poser un autre appel à la Kentucky Court of Appeals. La suspension démarrera deux jours après l’Arkansas Derby (Gr1), une course dans laquelle Baffert a plusieurs candidats et elle s’achèvera le 3 juillet. Sans compter le Kentucky Derby (Baffert n’a pas le droit de courir ses pensionnaires à Churchill Downs), les chevaux de l’entraîneur sont exclus du Santa Anita Derby (Gr1), des deux autres étapes de la Triple couronne ainsi que de la grande saison de Belmont Park. Ils pourront reprendre le chemin de la compétition dans les grands meetings d’été de Del Mar et Saratoga. Le juge Wingate a déclaré : « Baffert revendique que, compte tenu de sa profession, cette suspension détruira son business car il sera obligé de quitter ses écuries, transférer ses chevaux chez d’autres entraîneurs et licencier les employés. Cette cour est bien consciente que la carrière de Baffert ne sera nullement détruite par une suspension de 90 jours. » Bob Baffert, en plus de l’appel à la Kentucky Court of Appeals, possède une autre carte en main : porter plainte à la Cour suprême du Kentucky. Affaire à suivre…